10 symptômes du cholestérol à connaître

· 6 mars 2017
Puisque le cholestérol élevé ne donne pas de signes évidents, il est très important d'apprendre à identifier les symptômes subtiles qui peuvent nous alerter.

 

Le cholestérol est un lipide présent dans toutes les cellules du corps. Même si beaucoup de gens le considèrent comme un élément nocif pour la santé, il s’agit en réalité d’une substance essentielle pour le fonctionnement optimal de l’organisme.

Le foie se charge de sécréter la plus grand partie, même s’il est aussi absorbé via la consommation de certains aliments qui en contiennent.

Il est nécessaire pour la formation d’acides biliaires, responsables de la digestion des graisses : il intervient aussi dans la production de certaines hormones et dans la santé cardiovasculaire.

Le problème est que bien que beaucoup d’organes en ont besoin, son accumulation excessive génère des dommages irréparables, et il peut facilement se transformer en un assassin potentiel.

Le plus inquiétant, c’est que beaucoup de gens ignorent qu’ils en ont en quantités élevées car en général, il ne se manifeste pas avec des symptômes clairs.

Pourtant, il conduit au développement de troubles graves de santé comme, par exemple, l’athérosclérose, l’hypertension et l’insuffisance rénale.

Il est donc essentiel de savoir identifier certains signes qui peuvent être déterminants pour sa détection.

1. L’inflammation et l’engourdissement des extrémités

L’inflammation et la sensation d’engourdissement des extrémités est l’un des symptômes initiaux du fort cholestérol.

Cette réaction a lieu car les lipides accumulés empêchent une circulation sanguine optimale, ce qui bloque le passage de l’oxygène et des nutriments vers les muscles.

Vous voulez en savoir plus ? Lisez : 5 aliments à intégrer dans le petit-déjeuner pour renforcer les muscles

2. L’halitose

La mauvaise haleine, connue sous le nom d’halitose est un signe très commun chez les patient-e-s qui ont des problèmes de cholestérol.

Puisque cette substance est sécrétée par le foie, son accumulation excessive génère de graves difficultés dans le processus digestif, ce qui se manifeste par de la sécheresse et des odeurs désagréables dans la bouche.

3. La lourdeur et l’indigestion

Les déséquilibres dans les niveaux de mauvais cholestérol (LDL) sont un déclencheur des épisodes continus d’indigestion et de lourdeur.

L’excès de lipides dans le sang et le foie affecte le métabolisme, et empêche un bon processus digestif, surtout lorsqu’on ingère des aliments aux fortes teneurs en graisse.

4. Les nausées et les maux de tête

Puisque le cholestérol se dépose dans les artères, la circulation sanguine est rendue difficile et l’oxygénation cellulaire est interrompue.

Cela se manifeste par des nausées continues, la perte de l’équilibre et de fortes céphalées de tension.

5. Les problèmes visuels

L’excès de cholestérol conduit au développement de problèmes visuels qui, s’ils ne sont pas contrôlés à temps, peuvent déboucher sur des dommages irréversibles.

Il est fréquent que les patient-e-s présentent un grossissement jaune sur les yeux, une irritation, ou qu’iels souffrent d’une vue floue.

2. La constipation

L’accumulation de lipides dans les artères affecte les fonctions digestives.

Puisque la motilité intestinale diminue, de forts épisodes de constipation surviennent.

Si cette affection peut se développer à cause de multiples facteurs, il ne faut pas oublier qu’elle peut être le symptôme de déséquilibres des taux de cholestérol.

7. La douleur dans la poitrine

La douleur dans la poitrine est un symptôme très facile à percevoir. De même, c’est presque toujours un motif de consultation médicale.

  • Même si les maladies liées à son apparition sont nombreuses, la plupart des cas ont un rapport avec les effets du fort taux de cholestérol.
  • L’accumulation de graisses dans les artères rend le pompage du sang difficile et peut même provoquer de l’hypertension.

8. La fragilité et la fatigue

La sensation de fragilité, la fatigue et l’envie de dormir à des heures non habituelles peuvent être provoquées par :

  • Des déficiences nutritionnelles
  • Un excès d’activité physique
  • Une maladie

Ce que peu de gens savent, c’est que lorsque cet état dure dans le temps, cela peut être un signe contondant de l’augmentation des niveaux de cholestérol.

Puisque cette substance intervient dans la circulation et le processus d’oxygénation cellulaire, une fragilisation physique et mentale a lieu.

9. Les affections cutanées

L’urticaire et d’autres affections cutanées peuvent apparaître quand le corps a des difficultés à réguler les niveaux de cholestérol.

Ces conditions se manifestent avec des taches rougeâtres, de l’inflammation et une sensation gênante de démangeaison qui est souvent difficile à contrôler.

Consultez aussi cet article : Éclaircissez les taches de votre visage avec ce masque à l’avoine et au citron

10. Les intolérances alimentaires

Les personnes qui souffrent tout d’un coup d’intolérances alimentaires peuvent avoir des niveaux élevés de cholestérol.

Ces conditions peuvent venir de nombreux facteurs et l’accumulation excessive de graisse dans les artères et le foie en font partie.

Il s’agit souvent d’intolérances à la suite d’ingestion de viandes ou d’aliments riches en graisse.

Au vu de la gravité des forts taux de cholestérol dans le corps, il est fondamental de consulter un médecin et de solliciter les examens correspondants à sa détection.

Même si au début, il ne semble pas influer sur la santé, avec le temps, le cholestérol peut provoquer de graves altérations dans les systèmes du corps.

Attention !