3 conseils pour sortir grandi-e d’une déception

· 21 mars 2017
A partir du moment où nous concevons les déceptions comme une partie de la vie, nous leur retirons le pouvoir négatif qu'elles peuvent avoir sur nous et qui peut nous faire tant de mal.

Vous sentez ce nœud dans la gorge et à l’estomac qui vous empêche de respirer normalement. Vous êtes au cœur d’une déception et vous ne savez pas comment vous en sortir. N’en doutez pas, vous pouvez y arriver.

Les déceptions ont quelque chose de fondamentalement positif : elles nous permettent d’apprendre, de prendre conscience que nous nous sommes trompé-e-s et de trouver des solutions afin que cela ne se reproduise plus.

Lire également : 7 choses que vous regretterez lorsque vous serez plus vieux

Pour cela, il est important de travailler sur les mauvaises habitudes que nous avons pu acquérir et qui peuvent être tout à fait malsaines. Par exemple, nos attentes, ces illusions qui nous voilent la face et qui nous donnent l’impression que les autres sont des êtres supérieurs, presque irréels.

Toute attente finit un jour par se fracasser, car elle ne peut correspondre à la réalité. C’est à ce moment précis que le sentiment de déception apparaît.

1. Parlez de ce que vous ressentez

La meilleure manière de sortir grandi d’une déception est d’exprimer ce que vous ressentez. Il ne s’agit pas seulement de partager vos sentiments avec les autres mais, par ce processus, de vous en défaire.

Même si cela peut vous paraître exagéré, le fait de parler à voix haute va vous permettre de vous rendre compte de certaines choses qui, si vous étiez resté-e silencieux-se, ne seraient peut-être pas remontées à la surface.

Par exemple, vous pouvez prendre conscience que vous vous êtes créé une fausse image d’une personne déterminée, qui vous amène à penser des choses sur elle qui n’ont aucune prise avec la réalité

De plus, parler de ce que vous ressentez va vous permettre de réguler vos émotions. Vous êtes actuellement à fleur de peau et vous avez besoin de libérer vos sentiments pour adopter une attitude normale face à votre déception.

Ne manquez pas : 3 émotions que vous devez éviter pour être plus heureux-se

Il est important de les reconnaître, de les identifier et, surtout, de les libérer. De cette manière, elles ne formeront pas un kyste au fond de vous-même et s’évacueront d’elles-mêmes.

Vous allez vous sentir bien mieux une fois que vous serez parvenu-e à totalement vous détacher de vos émotions.

2. Qu’avez-vous appris ?

Toute expérience, qu’elle soit bonne ou mauvaise, porte en elle un apprentissage qui doit nous permettre de mûrir et d’être de meilleures personnes. La déception fait partie de ce processus. Vous ne devez donc pas vous sentir comme une victime, mais plutôt comme une personne privilégiée.

Plus nous vivons des choses différentes, plus nous allons apprendre sur nous-mêmes et sur les autres.

Nous allons nous rendre compte de nos erreurs au moment de rencontrer de nouvelles personnes. Nous allons nous apercevoir de quelle manière nous les idéalisons pour qu’elles correspondent à ce que nous aimerions qu’elles soient.

Nous allons prendre conscience que nous en attendons trop des autres et que nous avons autant de chances de gagner à ce jeu qu’à la loterie.

Découvrez aussi : Aimer quelqu’un qui ne vous aime pas, c’est comme attendre le train à l’aéroport

Les personnes qui nous entourent peuvent avoir de multiples facettes, qui ne sont pas toujours agréables. Ne rien attendre d’elles nous permet d’éviter beaucoup de souffrance.

3. Faites confiance aux autres

Cela peut vous paraître contradictoire avec l’idée précédente et il s’agit certainement de l’étape la plus difficile, mais aussi de la plus importante. Faire à nouveau confiance à des personnes qui peuvent à nouveau vous décevoir.

Toutes les personnes ne sont pas les mêmes, mais il est aussi vrai que nous ne devons pas nous laisser aveugler. Toute personne peut devenir quelqu’un d’autre en un claquement de doigts.

C’est la vie. Notre problème est que nous attendons que les choses se passent exactement comme nous aimerions qu’elles se passent.

Il est important d’apprendre à faire confiance aux autres, mais avec ce que nous venons d’apprendre précédemment. Laissez vos attentes et vos idéalisations de côté. Ouvrez bien les yeux et affrontez la réalité.

C’est indéniablement difficile mais, avec un peu de patience, vous pouvez y arriver.

Profitez du présent, de vos relations du moment, voilà ce à quoi vous devez parvenir. Bien évidemment, ce n’est pas simple.

Nous nous faisons des illusions, sans même nous en rendre compte, et nous rêvons d’une vie fabuleuse, d’un avenir prometteur, aux côtés des personnes qui nous rendent heureuses actuellement.

Avant de partir, lisez : Ouvrir les yeux est plus difficile que d’ouvrir la bouche

Mais si vous gardez la tête froide, les autres ne pourront plus vous aveugler et vous ne pourrez plus vivre les mêmes déceptions qu’autrefois.

Vous avez été aveugle trop longtemps, c’est le moment pour vous de prendre conscience du monde qui vous entoure. Il ne peut y avoir de déception si vous ouvrez les yeux depuis le début. Si vous compensez vos illusions avec des réalités, vos attentes avec des certitudes.

Le moment est venu d’assumer la déception comme quelque chose de naturel, qui fait partie d’une forme d’apprentissage. Vous serez alors incapable de reproduire les mêmes erreurs, et pourrez sortir grandi-e de la plus complexe des situations.