4 astuces pour garder le fromage frais plus longtemps

Pour bien conserver le fromage frais, vous devrez mettre en œuvre une série de stratégies visant à réduire la croissance des bactéries pathogènes.
4 astuces pour garder le fromage frais plus longtemps

Dernière mise à jour : 07 janvier, 2022

Conserver correctement le fromage frais est essentiel pour augmenter sa durée de conservation. Beaucoup de personnes n’appliquent pas les méthodes appropriées et, par conséquent, le produit se détériore rapidement et le risque microbiologique augmente. De plus, il faut tenir compte du fait que certains groupes à risque devraient éviter la consommation desdits aliments. C’est le cas des femmes enceintes, par exemple.

En règle générale, la consommation de produits laitiers est fortement recommandée pour la santé. Ces produits fournissent une bonne quantité de protéines de haute valeur biologique et de minéraux essentiels, tels que le calcium. Leur présence dans l’alimentation est liée à un bon état de santé et permet d’éviter les carences qui pourraient compromettre l’efficacité de la physiologie humaine.

Comment bien conserver le fromage frais ?

Découvrez ci-après une série de points clés pour bien conserver le fromage frais. Tenez compte du fait que, à l’occasion, des bactéries pathogènes peuvent se développer dans cet aliment s’il n’est pas conservé dans certaines conditions, ce qui pourrait endommager le système digestif.

Fromages sur une table.
Le mode de conservation du fromage varie selon le type de fromage.

Il est important de contrôler la température

Le fromage est un produit qui contient certains micro-organismes. La plupart d’entre eux sont bénéfiques et leur survie doit donc être assurée. Pour cette raison, cet aliment doit toujours être conservé au réfrigérateur : cet environnement froid permet aux bactéries de vivre dans des conditions confortables.

Le fromage frais se conserve mieux entre 4 et 8 degrés. Par conséquent, il doit être conservé dans la zone la plus élevée du réfrigérateur. Les fromages plus durs avec de longues périodes de durcissement se conservent mieux à des températures plus élevées, généralement autour de 8 à 12 degrés. Il est donc préférable de les déposer dans les tiroirs du réfrigérateur.

Quelques minutes avant de consommer le fromage, il est recommandé de le retirer et de le conserver à température ambiante pour profiter pleinement de sa saveur et de ses caractéristiques organoleptiques. Le morceau restant doit être emballé dans du plastique ou du papier d’aluminium et remis au réfrigérateur.

Prendre soin de l’emballage est essentiel

Emballez le fromage dans du papier essuie-tout et mettez-le dans un contenant hermétique. Le liquide que le fromage perd sera ainsi absorbé.

Vous devrez changer quotidiennement le papier essuie-tout. Autrement, des odeurs pourraient apparaître à l’intérieur du contenant hermétique, qui seraient ensuite transférées au fromage. Tant que vous veillez à cette bonne pratique d’hygiène, la qualité du fromage restera excellente.

Du papier cuisson pour le fromage à pâte molle

Lorsque l’intention est de conserver un fromage à pâte molle de la meilleure façon possible, il convient d’utiliser du papier sulfurisé pour l’envelopper. De par son profil micro-perforé, il permettra à l’aliment de respirer, tout en l’empêchant de se dessécher. Bien entendu, vous devrez également le mettre au réfrigérateur pour empêcher la croissance microbiologique d’agents pathogènes.

L’huile d’olive est un bon moyen de conservation

Avec l’huile d’olive, les propriétés organoleptiques du fromage varieront, ainsi que sa valeur nutritionnelle. Cependant, sa teneur en acides gras de la série oméga-3, des composés qui ont montré un potentiel anti-inflammatoire, sera plus importante.

Idéalement, versez de l’huile d’olive dans un bocal en verre et coupez le fromage en petits cubes que vous introduirez ensuite dans le liquide. Fermez bien le bocal. Vous pouvez également ajouter des épices culinaires. L’origan est l’une des plus utilisées et est également une source de calcium.

Les bienfaits du fromage frais

Le fromage frais fournit les protéines de la plus haute qualité. Ces nutriments sont indispensables pour prévenir le développement de pathologies complexes, comme la sarcopénie. C’est ce que montre une recherche publiée dans la revue BioMed Research International.

D’autre part, cet aliment concentre à l’intérieur une bonne dose de calcium, un minéral essentiel nécessaire au maintien de la santé structurelle. C’est l’un des composants majeurs des os. Sa consommation en quantité adéquate est donc liée à un risque moindre de souffrir de problèmes osseux, tels que l’ostéoporose.

4 astuces pour garder le fromage frais plus longtemps.
Le fromage frais est une source de protéines de haute qualité.

Cependant, il seesta également essentiel de maintenir le taux de vitamine D dans des plages optimales, comme le précise une étude publiée sur Frontiers of Hormone Research. Pour cela, il n’y a pas de meilleure alternative qu’une exposition régulière au soleil. Le rayonnement stimule la production endogène du nutriment, qui peut ensuite s’accumuler dans le tissu adipeux en raison de sa nature liposoluble.

Bien conserver le fromage frais est essentiel pour garantir sa salubrité

Il est important de bien conserver le fromage frais, afin de garantir sa salubrité. Vous éviterez ainsi que l’aliment perde ses caractéristiques organoleptiques et donc en qualité.

Enfin, gardez à l’esprit que l’inclusion desdits aliments dans le régime alimentaire est bénéfique pour la santé, à condition qu’ils fassent partie d’une alimentation variée et équilibrée. Il est essentiel d’éviter les carences en nutriments essentiels, car elles peuvent conditionner négativement l’efficacité de la physiologie dans l’environnement interne.

Cela pourrait vous intéresser ...
Tofu ou fromage de soja : 7 grands bienfaits
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Tofu ou fromage de soja : 7 grands bienfaits

Nous vous invitons ici à découvrir les propriétés du tofu, ainsi que les manières les plus appropriées de le consommer au quotidien.



  • Ishihara, T., Yoshida, M., & Arita, M. (2019). Omega-3 fatty acid-derived mediators that control inflammation and tissue homeostasis. International immunology31(9), 559–567. https://doi.org/10.1093/intimm/dxz001
  • Martone, A. M., Marzetti, E., Calvani, R., Picca, A., Tosato, M., Santoro, L., Di Giorgio, A., Nesci, A., Sisto, A., Santoliquido, A., & Landi, F. (2017). Exercise and Protein Intake: A Synergistic Approach against Sarcopenia. BioMed research international2017, 2672435. https://doi.org/10.1155/2017/2672435
  • Goltzman, D., Mannstadt, M., & Marcocci, C. (2018). Physiology of the Calcium-Parathyroid Hormone-Vitamin D Axis. Frontiers of hormone research50, 1–13. https://doi.org/10.1159/000486060