4 manières de combattre cette inquiétude infinie appelée anxiété

21 août 2017

Pour faire face à l’anxiété il faut d’abord savoir la reconnaître et, avant tout, ne pas la nier, car elle sera alors plus puissante. L’accepter nous aidera à la contrôler.

De nos jours l’anxiété est l’un des problèmes les plus fréquents au monde et de nombreuses personnes en souffrent.

Certaines en souffrent à des états plus avancés que d’autres à cause du rythme de vie auquel elles sont soumises.

Bien qu’il s’agisse d’un trouble psychologique, tous les individus ne sont pas diagnostiqués.

Toutefois, il n’est pas non plus nécessaire d’aller voir un spécialiste pour savoir que l’on se trouve dans un état d’anxiété.

En quoi consiste l’anxiété ?

Face à ce trouble aux caractéristiques globales, de nombreuses personnes se posent la question, afin de tirer les doutes au clair.

  • La personne qui souffre d’anxiété est perçue comme hyperactive ou inquiète. Dans la majorité des cas, cette inquiétude ne peut pas se contrôler, et elle en vient à être confuse.
  • La sensation qui règne le plus dans cet ordre d’idée est négative. Les personnes anxieuses s’attendent toujours à ce qu’arrivent des événements mauvais, que ce soit à elles-mêmes ou à leur entourage.
  • Dans la majorité des cas la personne est consciente de l’existence du problème, mais pas de son origine, c’est pourquoi il lui est difficile de le contrôler.

Lisez également : 5 exercices pour gérer l’anxiété

Types d’anxiété

La communauté médicale affirme que, plus nous en savons sur les souffrances, plus il sera simple de contrecarrer le cadre symptômalgique.

Dans cet ordre d’idées, nous allons approfondir quelques aspects des différents types d’anxiété.

Anxiété état

Ce type d’anxiété peut être provoqué par divers événements. Une fois qu’ils arrivent, la personne réagit de manière anxieuse.

Face à l’absence de processus et d’accompagnement psychologique, cela peut apparaître comme une surprise peu agréable.

Anxiété trait

De son côté l’anxiété trait fait référence à une personne qui en souffre depuis son jeune âge, et dans la majorité des cas elle se présente pendant l’enfance.

L’une des caractéristiques des personnes touchées par ce problème est la réactivité. Face à n’importe quelle situation elles s’altèrent et entrent dans des états d’inquiétude.

Manières de combattre l’anxiété

Bien qu’il s’agisse d’un problème complexe pour l’être humain, il n’est pas nécessaire, dans tous les épisodes, d’avoir recours au contrôle médical.

Heureusement, dans ce cas il existe plusieurs manières de le traiter et le combattre.

Dans cet ordre d’idée nous recommandons de suivre les conseils suivants :

  1. Accepter l’anxiété

Comme n’importe quel autre problème présent dans la vie, la première étape pour le résoudre est d’accepter son existence, ses causes et tous les effets qu’ils peuvent provoquer chez la personne.

Quant à l’anxiété, plus on la nie, plus elle peut provoquer de dommages.

Ainsi, face à un épisode d’anxiété, le mieux est de savoir qu’elle est là et ne pas la catégoriser comme quelque chose de mal car, cela peut générer davantage de préoccupations.

2. Détecter les pensées irréelles

Le premier pas est donné, accepter l’anxiété dans la vie contribue largement à la contrôler.

L’idée est maintenant d’être conscient-e qu’elle provoque une infinité de pensées nocives pour l’esprit.

La majorité d’entre elles sont liées à des épisodes irréels et illogiques. C’est pourquoi le besoin de les identifier et de les séparer des préoccupations sensées survient.

Pour y arriver, il suffit de se poser une série de questions basiques et simples. Même si l’aide des autres peut aider, on recommande de réaliser cet exercice seul-e et mentalement.

Nous vous recommandons de lire : Faites de la méditation anti-stress chez vous

3. Mitiger les préoccupations

Quelque chose est clair dans la vie. Plus le temps avance, plus on a de devoirs, d’obligations et de responsabilités. Tout cela amène à des doutes, ébranle les pensées de manière négative.

De plus, n’importe qui peut être anxieux-se face à l’accumulation d’activités.

Toutefois, et en prenant en compte que l’anxiété latente dans la tête, il est nécessaire d’analyser attentivement quels sont les devoirs, responsabilités et obligations les plus importants.

Une fois que la reconnaissance est faite, essayez de laisser de côté les activités qui n’importent pas vraiment et qui, sur le long terme, ne font qu’augmenter l’anxiété.

4. S’offrir du temps

La routine d’une personne non anxieuse a tendance à être plutôt occupée. Mais celle de la personne qui souffre d’anxiété l’est encore plus.

Car, en plus d’accomplir ses devoirs normaux, elle doit s’occuper de mitiger les pensées irréelles.

Toutefois, malgré la difficulté de la journée, on doit toujours prendre du temps pour soi. Ceci devient vraiment important si c’est pour pratiquer des activités qui impliquent de la relaxation et de la tranquillité.

Il existe des alternatives plus simples que d’autres, toutefois, toutes peuvent apporter leur grain de sable.

N’hésitez pas à :

  • Regarder un film
  • Pratiquer des techniques de relaxation ou de respiration chez vous
  • Pratiquer du yoga ou du pilates
  • Participer à un groupe de danse pour débutant-e-s

 

 

 

 

A découvrir aussi