5 exercices pour augmenter votre “force mentale” et diminuer vos préoccupations

· 28 juillet 2017
Une chose aussi simple comme sourire tous les jours devant un miroir provoque que notre cerveau produise des endorphines et nous aide à voir le bon côté des choses, comme la meilleure des thérapies.

Que voulons-nous dire exactement quand nous parlons de « force mentale » ? De quelle façon associe-on l’exercice physique avec l’agilité et la résistance de notre esprit ?

Bien que cela nous semble curieux, le binôme classique « corps-esprit » est étroitement lié et est réel. C’est un aspect que nous ne pouvons pas négliger.

Lorsque nous parlons de la force mentale nous faisons référence à ces aptitudes que nous sommes nous-mêmes capables d’appliquer quotidiennement pour affronter l’adversité.

En même temps, il faut savoir se centrer sur un objectif pour l’atteindre, pour développer des stratégies adéquates qui nous aident à atteindre un but et à son succès postérieur.

D’un autre côté, ne pas prendre soin de son corps ne facilitera pas les aptitudes associées à certains processus cognitifs, comme l’attention, la mémoire et même la créativité qui seront sérieusement amoindries et affaiblies.

Pour mieux comprendre tout cela nous vous proposons un exemple simple.

Vous avez eu une mauvaise journée pendant laquelle la vie elle-même semblait aller à contre sens.

Vous vous sentez tellement épuisé-e-s que vous préférez porter des habits amples, vous détendre et aller marcher.

En peu de temps vous vous apercevez que quelque chose en vous change, vous vous sentez plus léger-e-s, votre esprit perçoit de nouvelles perspectives et les préoccupations diminuent.

Esprit et corps sont étroitement liés, communiquent entre eux et sont un tandem dont nous devons prendre soin et améliorer.

Nous allons vous expliquer dans cet article les 5 merveilleuses façons que vous pouvez utiliser pour y arriver.

1. Marcher est le meilleur exercice pour obtenir une force mentale optimale

Nous venons d’en parler : marcher à un rythme agile, constant et régulier favorise de merveilleux changements dans notre cerveau.

  • De nombreuses études avalent cette information : il suffit de marcher moins d’une demi-heure par jour pour réduire certains problèmes mentaux, prévenir la dépression et améliorer notre qualité de vie.
  • Il ne s’agit pas non plus de nous fatiguer ni d’aller au delà de nos forces. Le simple mouvement régulier et constant pendant cette demi-heure met en marche notre cœur en oxygénant l’organisme et en particulier le cerveau.
  • Marcher relâche les tensions et nous aide à faire fonctionner ces ondes cérébrales associées au calme, grâce auxquelles il est possible d’atteindre ce niveau de conscience qui nous permet d’être plus réceptif-ve-s à tout ce qui nous entoure.

Découvrez également : Vous voulez garder votre cerveau en pleine forme ? Ne manquez pas ces 7 recommandations.

2. Sourire, un magnifique exercice thérapeutique

Il est possible que vous vous surpreniez et même que vous n’arriviez pas à y croire, mais, sourire est un acte thérapeutique, une force intérieure qui nous renvoie de puissantes émotions et qui, en plus, contamine de positivité.

  • Quelque chose que nous oublions souvent, est que l’acte de sourire possède une grande transcendance dans notre génétique.

Ce type de langage hérité de génération en génération qui renferme des informations supérieures à une simple communication sociale ou émotionnelle.

  • Il suffit de sourire pour que notre cerveau nous renvoie un torrent d’endorphines pour nous gratifier.
  • C’est comme si nous nous rebranchions ou relativisions la réalité permettant ainsi de nous connecter instantanément avec ce côté plus détaché des choses.

Pour cette raison, n’hésitez pas à le pratiquer au quotidien. Lorsque vous vous sentirez épuisé-e-s, dirigez-vous vers un miroir et souriez. Observez-vous et percevez ce qui se passe dans votre intérieur.

Lisez également : Les 6 pensées pour passer de la peur à la motivation en 6 minutes

3. Des respirations profondes 3 fois par jour

Dans notre espace, nous vous avons expliqué à plus d’une occasion que « respirer bien c’est la vie ».

  • Le stress conduit à une respiration déséquilibrée et accélérée où notre cerveau arrête de recevoir l’oxygène dont il a besoin.
  • De plus, toute situation d’anxiété et de stress génère du cortisol, une hormone qui à forte dose joue le rôle d’un féroce ennemi de notre corps et esprit.

C’est pourquoi un autre exercice sensationnel que vous devez pratiquer est la respiration profonde.

  • Cherchez trois moments dans la journée pour vous-mêmes, cela ne vous prendra que 15 minutes.
  • Respirez tout en comptant 5 secondes. Retenez cet air 7 secondes et exhalez pendant 8 secondes.

Répétez plusieurs fois et vous noterez un grand changement.

4. Les étirements matinaux

Avez-vous déjà essayé ? Cet autre exercice nous aidera à obtenir une force mentale adéquate en apprenant à « détendre » notre corps, à lui donner de l’élasticité, de la relaxation, de la résistance…

Pour y parvenir, le mieux sera de nous lever un peu avant et, petit à petit, sans forcer, réaliser des exercices d’étirements.

Ils devront se centrer sur la zone des lombaires, hanches, épaules et du cou.

Découvrez aussi : Il existe trois types d’esprits qui nous différencient : quel est le vôtre ?

5. Lever des haltères

Vous êtes surpris-e-s ? Certainement, mais vous devez savoir que réaliser de petits exercices basés sur la résistance est très thérapeutique pour un but très concret : réduire les attaques d’anxiété.

Les émotions négatives comme la peur, l’appréhension et la préoccupation se canalisent très bien avec cet exercice simple de lever des haltères pendant 10 ou 15 minutes par jour.

Les exercices avec des altères pour débutants pour renforcer la force mentale.

Cet exercice de résistance d’intensité modérée nous permettra non seulement d’obtenir des muscles plus forts, mais nous aidera aussi à mieux canaliser la rage, la frustration, l’anxiété

Grâce à tous ces conseils, vous disposerez jour après jour d’une force mentale plus agile et préparée pour faire face aux difficultés quotidiennes.