5 façons de favoriser la circulation sanguine cérébrale

Améliorer le flux sanguin vers le cerveau permet de prévenir la maladie et de jouir d'une meilleure santé cognitive. Une meilleure circulation sanguine cérébrale améliore la mémoire et la concentration.
5 façons de favoriser la circulation sanguine cérébrale
Valeria Sabater

Rédigé et vérifié par la psychologue Valeria Sabater.

Dernière mise à jour : 10 novembre, 2022

La circulation sanguine cérébrale est l’apport de sang qui atteint notre cerveau à tout moment. Notre cerveau a besoin de près de 20 % d’oxygène disponible pour fonctionner normalement.

Entre autres choses, la circulation sanguine cérébrale est décisive pour le transport du glucose et d’autres nutriments vers le cerveau. Son fonctionnement optimal est donc essentiel pour rester en bonne santé.

Favoriser une bonne circulation sanguine cérébrale protège la santé du cerveau et aide à prévenir les maladies associées à une mauvaise circulation. Cela permet également de rester plus actif et de faire le plein d’énergie. Découvrez ci-dessous comment procéder !

Comment favoriser la circulation sanguine cérébrale ?

Comme le précise une enquête de l’organisation American Association of Neurological Surgeons, de mauvaises habitudes comme le tabagisme et un mode de vie sédentaire nuisent à la circulation sanguine cérébrale. Une mauvaise circulation cérébrale est également liée à des problèmes d’hypertension artérielle, de diabète, de maladies artérielles, d’hypercholestérolémie et encore d’autres maladies qui surviennent à cause d’un mode de vie malsain.

1. Pour favoriser la circulation sanguine cérébrale, faites des exercices d’aérobie

Exercices aérobiques pour brûler les graisses.

Les exercices d’aérobie ont la capacité d’augmenter la fonction cardiovasculaire et, plus important encore, l’apport sanguin au cerveau. Une étude publiée sur Artery Research a révélé que l’aérobie augmente la vitesse moyenne du flux sanguin cérébral et diminue la résistance cérébrovasculaire chez les femmes ménopausées.

Sur la base de ces résultats, cette recherche conclut que l’exercice aérobique régulier peut atténuer la baisse du débit sanguin cérébral induite par le vieillissement. Voici quelques bonnes suggestions :

  • Marchez tous les jours pendant une demi-heure.
  • Courez 15 minutes tous les jours.
  • Inscrivez-vous à un cours de danse.
  • Faites du vélo pendant 15 minutes tous les jours.
  • Faites des exercices d’aérobie à la maison.


2. Consommez des aliments qui favorisent la circulation sanguine cérébrale

Comme le montre un article publié sur Nature Reviews Neuroscience , la nutrition joue un rôle énorme dans la santé du cerveau et la fonction mentale. Il est conseillé d’augmenter la consommation d’aliments qui stimulent le flux sanguin cérébral, à savoir ceux qui apportent des antioxydants, des glucides, des protéines et des oméga-3. Voici quelques options :

  • Œufs
  • Myrtilles, fraises et agrumes
  • Grains entiers comme le quinoa, le riz brun, les flocons d’avoine, l’orge, le seigle, entre autres
  • Acides gras essentiels (saumon, sardines, avocat, huile d’olive, noix et graines de courge)
  • Tomates, chou frisé, brocoli, épinards et asperges, entre autres

3. Évitez le tabagisme, l’obésité et le stress

Recommandations pour arrêter de fumer.
Pour abandonner l’habitude du tabac avec succès, il est important de se débarrasser des cendriers et de tout élément qui vous rappelle le tabac.

Il est essentiel que vous preniez en compte cette affirmation : le tabac, le surpoids et le stress sont les grands ennemis de la santé de votre cerveau. Selon une recherche publiée sur Journal of Pharmacological Sciences, le tabagisme modifie l’augmentation du débit sanguin cérébral médiée par l’oxyde nitrique et, à son tour, affecte la progression de la maladie d’Alzheimer.

D’autre part, le surpoids et l’obésité sont des facteurs de risque de maladies cérébrovasculaires. Selon une étude publiée sur Clinical Autonomic Research, un indice de masse corporelle élevé est associé à un flux sanguin cérébral réduit et à un risque accru d’accident vasculaire cérébral.

En ce qui concerne le stress, une recherche publiée sur Frontiers in Neuroscience souligne qu’il peut affecter la fonction vasculaire cérébrale et augmenter le risque de diverses conditions induites par le système vasculaire dans le cerveau.

4. Entraînez le cerveau tous les jours

Pour améliorer le flux sanguin vers le cerveau, il convient également d’améliorer ses fonctions cognitives : mémoire, curiosité, intérêt quotidien… Tout cela établit de nouvelles connexions les nos neurones et favorise la création de tissus et structures plus résistants face à d’éventuelles maladies.

N’hésitez donc pas à apprendre de nouvelles choses tous les jours, à lire, à vous inscrire à des cours, à tenir un journal et à noter vos pensées et à découvrir ce que le monde peut vous offrir pour améliorer votre mémoire et votre concentration.



5. Le pouvoir des émotions positives

Femme heureuse dans la nature.

Le stress quotidien, l’anxiété et une attitude négative entraînent une altération de la neurochimie du cerveau, comme le montre un article publié sur Neuropsychopharmacology . Cette altération pourrait provoquer des fluctuations qui menacent la circulation sanguine cérébrale.

Au contraire, les émotions positives peuvent avoir un effet bénéfique, non seulement sur le flux sanguin cérébral, mais aussi sur les fonctions cognitives. Suivez les conseils suivants :

  • Ayez le sens de l’humour !
  • Pratiquez la relaxation ou le yoga pour vivre dans le moment présent.
  • Prenez soin de vos relations, profitez de vos amis, de votre famille… Ne restez pas chez vous !

Pour améliorer la circulation sanguine cérébrale, il faut mener une vie saine

Pour stimuler la circulation sanguine cérébrale et réduire le risque de maladie, il suffit grosso modo d’adopter des habitudes de vie saines. Cela, soit dit en passant, vous aidera à être plus actif et concentré. En cas de suspicion d’une maladie pouvant compromettre la santé du cerveau, consultez un médecin.

Cela pourrait vous intéresser ...
Vie sédentaire : les changements au niveau du cerveau
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Vie sédentaire : les changements au niveau du cerveau

De plus en plus de personnes adoptent un mode de vie sédentaire, un mode de vie qui nuit à la santé. Découvrez les changements au niveau du cerveau...



  • Cipolla MJ. (2009). The Cerebral Circulation. San Rafael (CA): Morgan & Claypool Life Sciences; 2009. Chapter 5, Control of Cerebral Blood Flow. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK53082/
  • Chapman, S. B., Aslan, S., Spence, J. S., DeFina, L. F., Keebler, M. W., Didehbani, N., & Lu, H. (2013). Shorter term aerobic exercise improves brain, cognition, and cardiovascular fitness in aging. Frontiers in Aging Neuroscience5(NOV). https://doi.org/10.3389/fnagi.2013.00075
  • Gómez-Pinilla F. (2008). Brain foods: the effects of nutrients on brain function. Nat Rev Neurosci. 2008;9(7):568–578. doi:10.1038/nrn2421
  • Fantini S, Sassaroli A, Tgavalekos KT, Kornbluth J. (2016). Cerebral blood flow and autoregulation: current measurement techniques and prospects for noninvasive optical methods. Neurophotonics. 2016;3(3):031411. doi:10.1117/1.NPh.3.3.031411
  • Díaz-Carrillo, M. A., & Carrillo-Esper, R. (2015). Flujo sanguíneo cerebral. Revista d Mexicana de Anestesiología.
  • Mellendijk L, Wiesmann M, Kiliaan AJ. (2015). Impact of Nutrition on Cerebral Circulation and Cognition in the Metabolic Syndrome. Nutrients. 2015;7(11):9416–9439. Published 2015 Nov 13. doi:10.3390/nu7115477
  • Toda, N., & Okamura, T. (2016, August 1). Cigarette smoking impairs nitric oxide-mediated cerebral blood flow increase: Implications for Alzheimer’s disease. Journal of Pharmacological Sciences. Japanese Pharmacological Society. https://doi.org/10.1016/j.jphs.2016.07.001
  • Selim, M., Jones, R., Novak, P., Zhao, P., & Novak, V. (2008). The effects of body mass index on cerebral blood flow velocity. Clinical Autonomic Research18(6), 331–338. https://doi.org/10.1007/s10286-008-0490-z
  • Lee, S., Kang, B. M., Shin, M. K., Min, J., Heo, C., Lee, Y., … Suh, M. (2015). Chronic stress decreases cerebrovascular responses during rat hindlimb electrical stimulation. Frontiers in Neuroscience9(DEC). https://doi.org/10.3389/fnins.2015.00462
  • Northey, J. M., Cherbuin, N., Pumpa, K. L., Smee, D. J., & Rattray, B. (2018, February 1). Exercise interventions for cognitive function in adults older than 50: A systematic review with meta-Analysis. British Journal of Sports Medicine. BMJ Publishing Group. https://doi.org/10.1136/bjsports-2016-096587
  • Shin LM, Liberzon I. (2010). The neurocircuitry of fear, stress, and anxiety disorders. Neuropsychopharmacology. 2010;35(1):169–191. doi:10.1038/npp.2009.83