5 habitudes d’hygiène intime qui ne sont pas aussi bonnes qu’on le pense

· 9 mars 2018
Bien que l'on croit généralement que c'est une pratique hygiénique, enlever les poils de la zone pubienne peut favoriser l'apparition d'infections de différents types, car ils agissent comme une barrière.

La plupart des femmes font très attention à leur hygiène intime. La peur de l’infection et des mauvaises odeurs incite de nombreuses femmes à porter une attention particulière à cette zone de leur corps.

Cependant, dans le but d’éliminer tout liquide ou odeur, beaucoup d’entre nous finissent par adopter de mauvaises habitudes qui peuvent nuire à la santé du vagin.

Le problème est que cette zone est très sensible et son pH peut être altéré par l’utilisation de produits chimiques, de sous-vêtements inappropriés et d’autres facteurs qui sont négligés.

Pour cette raison, bien que certaines pratiques peuvent nous sembler très saines, il est important de savoir pourquoi elles peuvent être nocives et comment les éviter.

Découvre-les !

1. Douches vaginales excessives

douche vaginale

Les douches vaginales semblent être un moyen efficace pour éliminer les bactéries et les odeurs concentrées dans la zone intime. Cependant, loin d’être bénéfiques, elles peuvent produire des altérations qui conduisent à l’apparition d’infections.

Les douches vaginales provoquent un déséquilibre de l’activité des bactéries saines dans le vagin. Ce qui diminue leur capacité de protection contre les agents pathogènes.

Quelle alternative ?

  • Au lieu de faire ce type de lavement, il vaut mieux laver les parties externes avec un savon doux et de l’eau.

Voir aussi : 5 remèdes naturels contre la mauvaise odeur vaginale

2. Utiliser des protections intimes

L’industrie des produits d’hygiène intime a su convaincre ses consommatrices de la nécessité d’utiliser des protections et des produits similaires pour éviter l’inconfort des fluides et des odeurs.

La vérité est que leur utilisation quotidienne peut être contre-productive, car elles étouffent la zone intime et augmentent les risques de démangeaisons, d’irritation et d’autres symptômes gênants.

Quelle alternative ?

  • Idéalement, l’utilisation de ces protections devrait être réduite au minimum. Par exemple, elles peuvent être utilisées avant et après les périodes menstruelles.
  • Pour garder la zone intime fraîche, il est préférable de porter des sous-vêtements en coton respirant.

3. Appliquer des parfums ou de la poudre de talc

talc

 

Une des mauvaises habitudes qui se sont développées au fil des ans est l’application de parfums, de talc et autres produits d’hygiène intime qui irritent la région.

On a longtemps pensé qu’elles étaient des méthodes efficaces pour éviter l’excès de flux et les odeurs. Mais on sait aujourd’hui qu’elles peuvent provoquer des effets indésirables tels qu’un déséquilibre du pH.

L’utilisation fréquente provoque une irritation des parties externes du vagin et conduit souvent à des infections bactériennes et des champignons.

Quelle alternative ?

  • Rien ne sert d’être gênée : le vagin a une odeur particulière qui ne doit pas être neutralisée.
  • Si l’odeur est trop forte, il est important de consulter votre médecin pour déterminer s’il y a une infection.

4. Frotter la zone intime trop fort

Attention ! La peau recouvrant la zone vaginale est très sensible et nécessite un traitement spécial. Certaines exagèrent lorsqu’elles font la toilette et la frottent trop fortement.

Dans ce processus, il peut se produire de petites blessures qui se transforment en porte d’entrée des agents infectieux.

Quelle alternative ?

  • Appliquez le savon délicatement et frottez doucement avec les doigts ou la paume de la main.

Lisez aussi : Comment éviter les mauvaises odeurs de la zone intime avec 5 remèdes maison

5. Enlever les poils pubiens

rasage

De nos jours, il est courant pour les femmes de penser que l’épilation totale des poils pubiens est synonyme de bonne hygiène intime. La vérité, c’est que même si on lui a donné cette réputation, c’est une idée fausse.

Les poils de cette partie du corps ont une fonction particulière : ils protègent le vagin contre les bactéries, champignons et virus qui peuvent causer des infections.

En outre, de nombreuses méthodes d’épilation sont agressives et produisent des irritations et des lésions cutanées. Bien entendu, cela peut également entraîner certaines complications.

Quelle alternative ?

  • Choisissez une méthode d’épilation peu invasive. Les crèmes dépilatoires et les produits dépilatoires naturels sont un bon choix.
  • Essayez de laisser un peu de poil et ainsi éviter de laisser la zone non protégée.
  • Si vous utilisez des lames de rasoir, jetez-les après chaque utilisation.

Pratiquez-vous l’une des habitudes ci-dessus ? Bien que nous sachions que vous avez l’intention de garder votre zone vaginale propre, il est préférable d’essayer de corriger ces erreurs afin de ne pas détériorer le pH naturel.