7 aliments interdits si vous souffrez d’hypothyroïdie

· 11 février 2018
Si vous souffrez d'hypothyroïdie, il est très important d'apprendre à contrôler les aliments que vous consommez, car il y en a certains qui peuvent interférer avec la sécrétion normale des hormones thyroïdiennes.

L’hypothyroïdie, comme beaucoup d’autres maladies, nécessite un régime alimentaire spécial dans lequel certains aliments nocifs doivent être exclus.

Cette affection entraîne une réduction de la fonction thyroïdienne qui, en affectant le métabolisme, implique des changements diététiques stricts.

C’est pourquoi, après avoir été diagnostiqué avec ce trouble, il est essentiel de consulter un nutritionniste ou tout au moins de savoir ce qu’il n’est pas du tout indiqué de manger régulièrement.

Qu’est-ce que l’hypothyroïdie ?

L’hypothyroïdie, également appelée thyroïde sous-active, est une maladie de la glande thyroïde caractérisée par une sécrétion hormonale faible.

En participant au métabolisme, à la santé cardiovasculaire et à d’autres processus vitaux importants, cette sécrétion d’hormones trop faible déclenche des réactions négatives dans l’organisme en raison de son déséquilibre.

Cette affection est plus fréquente chez les femmes dans plus de 60 ans, en raison des changements hormonaux. Cependant, d’une manière plus générale, tout le monde peut en souffrir, même pendant la période de l’adolescence.

Lisez aussi : 5 infusions médicinales pour lutter contre l’hypothyroïdie

Symptômes de l’hypothyroïdie

hypothyroidie

Dans les premiers stades de l’hypothyroïdie, il n’ y a habituellement pas de manifestations cliniques qui en facilitent la détection. Cependant, à mesure qu’elle avance de façon incontrôlable, elle peut également produire :

  • Sensations de fatigue
  • Difficultés à maintenir la concentration
  • Dépression et irritabilité
  • Sensibilité au froid
  • Peau sèche et cheveux clairsemés
  • Prise de poids
  • Inflammation des extrémités
  • Diminution de la fréquence cardiaque
  • Augmentation du cholestérol sanguin
  • Douleurs et raideurs musculaires
  • Périodes menstruelles irrégulières

Les aliments à éviter en cas d’hypothyroïdie

Les aliments à éviter par les patients souffrant d’hypothyroïdie sont appelés « goitrogènes« .

Ce sont ceux qui, après assimilation dans le corps, interfèrent avec la production normale d’hormones thyroïdiennes.

1. Céréales avec gluten

gluten

La consommation de céréales à haute teneur en gluten peut rendre difficile l’absorption des médicaments substituts de l’hormone thyroïdienne.

Le système immunitaire identifie souvent cette protéine comme un antigène. Par conséquent, il l’attaque.

Pour cette raison, pour prévenir les complications thyroïdiennes et, au contraire, favoriser leur bon fonctionnement, il est préférable d’exclure cette variété d’aliments.

On peut indiquer, entre autres :

  • Produits transformés à base de blé
  • Orge
  • Seigle
  • Épeautre
  • Kamut

2. Brocoli

Le brocoli et d’autres variétés de légumes crucifères, y compris le chou, contiennent une substance reconnue comme ayant un effet goitrogène. En effet, une fois assimilée, rend difficile l’absorption de l’iode.

Ce dernier est un nutriment essentiel dans la production des hormones thyroïdiennes et doit donc être absorbé en quantités suffisantes.

  • Les goitrogènes sont moins nocifs lorsque les légumes sont cuits. Par conséquent, si vous voulez les ajouter à votre régime, il est préférable de les manger cuits, par exemple, en les faisant cuire à la vapeur.

3. Soja

soja

Le soja et tous ses dérivés contiennent des isoflavones, un phyto-estrogène qui altère le fonctionnement de la glande thyroïde, en particulier chez les patients souffrant d’une carence en iode.

Donc, il faut éviter sa consommation dans toutes les présentations :

  • Lait de soja
  • Fromage de soja
  • Sauce soja
  • Protéine de soja

4. Sucre

Les patients atteints d’hypothyroïdie ont des taux de glycémie non contrôlés en continu et, lorsqu’ils sont négligés, ils peuvent mener à une résistance à l’insuline.

D’autre part, cela peut entraîner une altération de la fonction métabolique, ce qui peut conduire à l’embonpoint et au diabète.

  • Tous les aliments contenant du sucre devraient être exclus du régime alimentaire.
  • Il n’est pas recommandé de le remplacer par des sucres bio, car ils peuvent encore affecter la glycémie.

5. Huiles végétales

huile

Une grande variété d’huiles végétales comporte également des risques de problèmes métaboliques. Leur consommation bloque la fonction hormonale thyroïdienne et réduit son assimilation par les cellules.

Afin d’éviter cela, même s’il n’ y a pas encore de diagnostic de maladie thyroïdienne, on déconseille la consommation des huiles suivantes :

  • Noix de coco bio
  • Huile d’olive extra vierge
  • Tournesol
  • Avocat

Voir aussi : 5 infusions médicinales pour lutter contre l’hypothyroïdie

6. Fruits sucrés

Bien qu’une consommation modérée ne pose pas de risques majeurs, il est préférable d’éviter les fruits riches en sucre pour prévenir certaines complications de l’hypothyroïdie.

Bien qu’ils se métabolisent plus facilement, ils présentent un risque élevé d’hyperglycémie et de troubles du métabolisme.

Généralement, on ne recommande pas la consommation excessive des fruits suivants :

  • Pêches
  • Ananas
  • Mangues
  • Fraises
  • Pommes
  • Bananes

7. Viandes viandes fumées et charcuterie

viandes fumées

Riche en nitrites, nitrates et une variété d’autres produits chimiques ajoutés, la charcuterie est un des ennemis numéro un de la santé thyroïdienne.

Celle-ci peuvent mener à l’hypothyroïdie et, avant d’entraîner la maladie, elle peut générer des complications tant au niveau du métabolisme que de la santé cardiovasculaire.

Vous avez un problème de thyroïde? Rappelez-vous qu’en plus de limiter votre consommation de ces aliments, vous devriez améliorer votre style de vie global.

Adoptez une alimentation équilibrée, adaptée à vos besoins et évitez la sédentarité, l’alcool et le tabac.