7 conseils pour avoir un cerveau jeune

Exercez continuellement votre cerveau pour réussir à le maintenir jeune et alerte. Nul besoin de gros efforts : apprendre quelque chose chaque jour ou apprendre une nouvelle langue permet d'atteindre d'excellents résultats.

 

Certaines personnes passent des heures à la salle de sport pour exercer leurs muscles, d’autres font des régimes pour perdre du poids… Mais, peu de personnes consacrent du temps chaque jour à leur cerveau.

Eh oui : le cerveau aussi a besoin d’avoir une activité, comme le reste du corps.

Si vous souhaitez avoir un cerveau jeune, lisez l’article suivant. Nous allons vous indiquer certaines habitudes que vous pouvez suivre.

Le vieillissement « normal » du cerveau

cerveau-500x332

Tout comme le corps, le cerveau peut vieillir de manière naturelle ou non. Le passage du temps laisse une empreinte sur l’esprit, mais cela ne signifie pas qu’il ne peut pas maintenir sa lucidité jusqu’à la dernière lueur de vie.

Il est bon de savoir que le vieillissement cognitif commence dès que nous naissons. C’est ainsi. Chaque jour, nous « perdons » un peu de notre capacité mentale. Ce n’est pas mauvais, c’est comme ça.

Si tous les cerveaux vieillissent, ils le font pourtant de manières très différentes.

La mémoire, la vitesse d’assimilation, la prise de décisions, l’apprentissage et la sagesse sont à l’intérieur de « l’aspect cognitif » du cerveau.

Pour les adultes, maintenir cet organe en bon état est une préoccupation mais en réalité, nous devrions nous en occuper bien avant.

Lisez aussi : Comment préparer un masque anti-vieillissement à la pomme ?

Comment maintenir un cerveau jeune ?

Pour éviter que l’esprit ne se détériore plus rapidement que la normale, il est important de l’entraîner et d’en prendre soin dès le plus jeune âge. Voici quelques conseils intéressants qui vous vous aider à « embellir » votre cerveau :

Dormez

dormir-une-heure-plus-tot-500x316

Il n’y a pas que le corps qui se fatigue après une journée de routine. L’esprit a aussi besoin de se reposer pour recharger ses batteries et être lucide pour le jour suivant.

Si vous êtes anxieux-se, angoissé-e ou stressé-e, vous devriez dormir un peu. Même chose si vous vous sentez accablé-e par les responsabilités et les inquiétudes. Faire une pause est bénéfique pour votre santé mentale et physique.

Les 7 ou 8 heures de sommeil nocturne ne sont pas un caprice : c’est ce dont a besoin au minimum le cerveau pour se reposer. Si après le déjeuner, vous pouvez faire une petite sieste de 20 minutes, c’est très bon pour votre esprit.

Faites des exercices

L’activité physique est idéale pour améliorer la santé mentale. Elle améliore le rythme cardiaque et en conséquence la circulation sanguine.

Quand le cerveau reçoit du sang dans les conditions et les quantités adaptées, les neurones peuvent mieux faire leur travail. De plus, l’exercice doux administre de l’oxygène au tissu cérébral et empêche qu’il ne se détériore.

Suivez un régime équilibré

regime-equilibre-1-500x333

Les fruits et les légumes de couleur violette (raisins, myrtilles, aubergines, betteraves) sont les meilleurs pour éviter la démence.

Ils contiennent un ingrédient merveilleux appelé anthocyane qui stimule l’afflux sanguin et l’oxygénation cérébrale. On en trouve aussi dans les fruits rouges (mûres, fraises, cerises etc.).

Il est également important de consommer des acides gras oméga-3 (on en trouve beaucoup dans le poisson) et des aliments aux propriétés antioxydants tels que les légumes secs, le thé vert et les fruits secs.

Essayez de ne pas manger trop de graisses et de sucre, car ils provoquent du diabète, de l’hypertension et du cholestérol. Toutes ces conditions affectent négativement votre cerveau.

Contrôlez votre santé

Il est important d’aller chez le médecin, au moins, une fois par an pour vous soumettre à un check-up général et faire des analyses de sang, d’urine, un électrocardiogramme et tout ce que le professionnel vous conseillera.

Prêtez attention aux médicaments que vous prenez car certains associés à d’autres ont des effets nocifs sur la fonction cognitive : les antidépresseurs, les tranquillisants, les antihistaminiques ou les médicaments pour la vessie.

Ne croyez pas que certains produits peuvent améliorer les fonctions mentales. Ces compléments vitaminiques peuvent être bons pour votre santé physique, mais il n’a pas été démontré qu’ils sont bons pour l’esprit.

Vous pouvez en consommer (si votre médecin vous l’autorise), mais n’attendez pas de miracles.

Ayez des loisirs et des passe-temps sains

passe-temps-sains-500x334

Les sudokus, les casse-tête ou les mots croisés sont bons pour la santé. D’autres activités sont tout aussi stimulantes pour votre cerveau : un pique-nique en plein air, un jeu de cartes dans le jardin, un jeu de devinettes au parc ou lire un livre dans la nature.

Ainsi, vous exercerez non seulement votre esprit mais vous sera aussi en contact avec la nature. Votre corps et votre cerveau vous en remerciera !

Apprenez tous les jours

Même si votre période étudiante est terminée depuis bien longtemps, il est toujours excellent de lire des livres et de tenir des cahiers d’écriture.

Peut-être que vous ne vous destinez pas à un autre cursus universitaire ou que vous avez trop d’occupations pour ajouter un cours à votre agenda, mais vous pouvez par exemple lire un article de journal sur une découverte scientifique, une chronique de voyages sur une ville qui vous plaît ou une note sur des remèdes naturels.

L’important, c’est de ne jamais cesser d’apprendre et lancer des défis à votre cerveau pour qu’il reste en bonne forme. Une autre bonne idée est de rester curieux-se et se poser des questions qu’il faut résoudre ou vérifier.

Comment surgissent les aurores boréales ? Quelle langue parle-t-on en Iran ? Que sont les hectopascals ? Peut-être que vous l’avez appris à l’école mais que vous l’avez oublié… Cherchez ce que vous ne savez pas !

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi apprendre de nouvelles langues. Le cerveau doit faire une tache différente quand il ne reconnaît pas les mots qu’on lui adresse ou qu’il doit les traduire dans sa propre langue.

Les langues ne servent pas uniquement aux voyages : elles sont une manière d’apprendre des choses sur d’autres cultures et manières de vivre… Et elles sont excellentes pour l’esprit !

Consultez cet article : 5 clés pour calmer un esprit inquiet et trouver la paix intérieure

Soyez actif socialement

À partir d’un certain âge, les obligations et les engagements familiaux occupent tout le temps libre. C’est une bonne chose mais il est également important d’avoir des contacts avec d’autres personnes dans différents lieux.

Par exemple, aller goûter avec des ami-e-s, dîner avec vos cousin-e-s, rencontrer des nouvelles personnes dans un cours… Vous vous sentirez ainsi revitalisé-e et heureux-se.

Pourquoi tout cela sert-il au cerveau ? Car lorsque nous sommes content-e-s, nous créons plus d’hormones bénéfiques pour l’organisme (dont l’esprit). Et cela permet aussi de laisser de côté le stress et la tristesse, et donc de jouir d’une meilleure santé.