7 permissions à vous octroyer pour être PLUS HEUREUX-SE

Pour être plus heureux-se, il faut apprendre à être optimiste. Cela ne consiste pas à ne jamais rien voir de mauvais, mais à savoir faire ressortir quelque chose de positif de chaque situation adverse et se réaffirmer comme un être capable.

 

Pour être heureux-se, il faut prendre des décisions. Certaines ne seront pas faciles et ne pourront pas être menées à bien en quelques jours.

Il est très probable que vous soyez habitué-e à lire des livres d’auto-aide destinés à favoriser votre croissance personnelle.

Leur devoir est de nous rendre plus aptes dans ces mondes complexes où la tristesse nous tenaille, parfois accompagnée de vulnérabilité.

Ce n’est pas simple d’appliquer chacune des propositions que nous expliquent, nous suggèrent ou nous détaillent les grands gourous du monde de l’auto-aide et du bonheur.

Mais, n’oubliez jamais que les principaux ingrédients pour y arriver sont au nombre de deux : la constance et la détermination.

Aujourd’hui, dans cet article, nous voulons vous donner 7 permissions à vous octroyer pour débuter ces petites révolutions quotidiennes.

Êtes-vous prêt-e ?

1. Donnez-vous la permission de bien choisir les personnes que vous fréquentez

Le temps de l’adolescence où nous acceptions tout ce qui nous arrivait est derrière nous.

  • La maturité implique, tout d’abord, d’apprendre à mettre des filtres, à savoir ce qui nous convient et à avoir le courage de dire « non » à celui qui nous fait du mal, nous éloigne de la paix intérieure et nous envahit avec ses frustrations.
  • Faire cela n’est pas un acte égoïste mais de bien-être personnel et de courage qui valent la peine d’être mis en pratique au quotidien.

Il ne s’agit pas d’être péremptoire ou d’agir avec une fermeté implacable. La distance entre nous et celui/celle qui ne nous plaît pas doit être appliquée avec respect et élégance.

Découvrez aussi : La maturité c’est sourire à ceux qui nous ont fait pleurer

2. Donnez-vous la permission de comprendre vos émotions

Parfois, nous ne le faisons pas par manque de temps ou parce que nous ne reconnaissons pas les abîmes émotionnels qui emprisonnent notre personne.

Nous devons comprendre que, pour être heureux-se, il est nécessaire d’écouter sa santé émotionnelle.

  • Tout comme nous prenons soin de ne pas ingérer trop de graisses, d’aller chez notre médecin quand quelque chose nous fait mal ou à la salle de sport pour soigner notre silhouette… Pourquoi pas apprendre à gérer les émotions négatives ?
  • La peur doit être rationalisée, la colère canalisée et la tristesse disséquée pour bien comprendre le mal être émotionnel qui fait émerger de nouvelles pensées et émotions en nous.

N’hésitez donc pas à écouter ces dimensions qui vous sont bien personnelles.

3. Donnez-vous la permission de vous consacrer du temps

Plus qu’une permission, ce doit être une obligation.

L’art de se consacrer du temps, de se plonger dans ses propres univers personnels où se trouvent nos goûts ou tout simplement, de profiter de ne rien faire tout en pensant est aussi bon pour la santé.

Ne vous perdez pas dans le brouhaha des obligations, dans le train-train des pressions extérieures ou dans l’idée qu’il faut plaire à tout le monde.

Mettez un frein, ouvrez la porte et respirez : consacrez-vous du temps de QUALITÉ.

Découvrez : Découvrez les 7 types d’anxiété : les chevaux de bataille que nous devons contrôler

4. Donnez-vous la permission de vous aimer comme vous le méritez

Vous savez que l’estime de soi est le pilier du bien-être mais… comment mettre en pratique l’exercice sain de l’amour propre ?

Nous allons vous donner des exemples qui vous permettront de réfléchir.

  • Dites ce qui vous gêne quand cela vous gêne et non pas lorsqu’il est trop tard.
  • Votre opinion vaut autant que celle de quelqu’un d’autre.
  • Les limites de vos rêves ne sont posées que par vous-même, pas par les autres.
  • Vous avez le droit d’être qui vous êtes vraiment, de vous exprimer avec sincérité, d’être cette personne que certains autres n’aiment pas.
  • Tombez amoureux-se avant tout de vous-même, ensuite de la vie et plus tard de qui vous désirez.

5. Donnez-vous la permission d’apprendre de vos erreurs

Une erreur n’est pas un marécage duquel sortir ni un démon qu’il ne faut plus jamais regarder. Les échecs, les failles et les déceptions sont des miroirs dans lesquels nous nous regardons pour mieux nous connaître.

Si vous alimentez la frustration de l’échec, vous n’avancerez pas. L’idéal est d’accepter ce qui s’est passé, de le comprendre et de distiller le vécu pour apprendre de lui et marcher avec plus de sécurité, tout en connaissant les choses que nous ne devons pas répéter.

Pour être heureux-se, nous devons investir dans la connaissance de soi, et pour cela, rien de tel que de connaître ses propres limites, ses erreurs et les dépasser.

6. Donnez-vous la permission d’être plus positif-ve

La positivité n’a rien à voir avec cette approche peu réaliste qui se limite uniquement à la bonne version des choses.

  • L’optimisme est une attitude qui nous apporte de la confiance en nous et en ce qui nous entoure.
  • L’optimisme, c’est trouver cette force intérieure avec laquelle nous pouvons nous dire : « Rien ne peut m’en empêcher. Je suis capable de résoudre ces adversités. »

Lisez aussi : 5 clés pour apprendre à aimer sans attaches et ne pas en souffrir

7. Donnez-vous la permission de créer votre bonheur à partir de nouvelles pensées

Les pensées créent des émotions et les émotions, les comportements. Ainsi… Que pensez-vous d’affiner un peu plus vos approches de pensée ?

  • Pour être heureux-se, il faut purifier ses attitudes limitantes, ses peurs apprises, ses cognitions erronées ou abîmées et ses schémas de pensée négative hérités de notre famille.

Prendre conscience de tout cela sera, sans aucun doute, une grande étape pour débuter un changement.

Si vous voulez vraiment commencer à vivre différemment, n’hésitez plus : pensez différemment.

Allez-vous commencer dès aujourd’hui à vous donner ces permissions émotionnelles toutes simples, mais vitales ?

Image principale de © wikiHow.com