8 habitudes qui affectent votre santé cérébrale sans que vous vous en rendiez compte

Même s'il ne semble pas être un facteur de risque, le stress est lié au vieillissement prématuré du cerveau. En plus de diminuer l'activité cérébrale, il nous empêche de nous concentrer.

Le cerveau est l’un des organes les plus complexes et délicats de tout l’organisme. Il faut donc lui prêter une attention extrême.

Il participe à la régulation des fonctions comme les battements de cœur, la pression sanguine ou l’équilibre hormonal, entre autres.

Il est également chargé des processus cognitifs, de la mémoire et des émotions humaines, et il est déterminant pour avoir une bonne qualité de vie.

Nos habitudes quotidiennes influencent positivement ou négativement notre santé.

Ainsi, plusieurs experts ont trouvé un lien entre les mauvaises pratiques quotidiennes et les détériorations à un âge précoce.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a lancé un appel à la population pour qu’elle prenne des mesures préventives.

Dans cet article, nous allons vous présenter les 8 mauvaises habitudes quotidiennes les plus communes, pour que vous les identifiez et que vous les évitiez.

1. Sauter le petit-déjeuner

Sauter-le-petit-dejeuner-1-500x334

Nous vous avons averti des milliers de fois que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée.

Grâce à lui, on apporte au corps une bonne quantité de nutriments et d’énergies pour mener à bien les fonctions du corps pendant la journée.

À partir du moment où il contient tous les aliments nécessaires, il influe positivement sur le rendement physique et mental, ainsi que sur la santé cérébrale.

Le fait de sauter ce repas oblige le cerveau à faire un effort supplémentaire, ce qui se traduit plus tard par une sensation de fatigue et de mauvaise humeur.

Lisez aussi : Sauter le petit-déjeuner fait grossir !

2. Consommer du sucre à l’excès

La consommation excessive de sucre ne provoque pas seulement une prise de poids et du diabète, mais a également des effets négatifs sur les autres systèmes importants du corps.

Dans le cas du cerveau, le sucre produit une forte sensation d’anxiété qui conduit souvent à une consommation bien trop excessive.

En plus de cela, il a tendance à causer des difficultés dans le système de purification du corps, ce qui génère une accumulation de toxines qui influe sur la détérioration cognitive.

3. L’exposition à des environnements pollués

Environnements-pollues-500x331

Malheureusement, nous sommes tous exposés à des environnements contaminés.

Ce facteur, qu’il est quasiment impossible d’éviter, a tendance à envoyer des toxines dans les cellules cérébrales, altérant leur oxygénation et causant une diminution de leur efficacité.

Si le sang contient suffisamment d’oxygène pour conserver les tissus du corps en bon état, un excès de particules toxiques les affecte négativement.

4. Ne pas dormir suffisamment

La diminution des heures de sommeil est l’une des habitudes les plus nocives d’une grande partie de la population.

Le corps a besoin d’au moins 8 heures quotidiennes de sommeil, sans interruptions, pour réaliser une série de fonctions qu’il ne peut pas réaliser à d’autres moments de la journée.

Si l’on diminue cette période, les cellules cérébrales ne se régénèrent pas bien et provoquent le vieillissement prématuré. 

Cela a des conséquences immédiates telles que des difficultés à se concentrer, la mauvaise humeur et la sensation de fatigue.

5. Fumer

Fumer-500x334

Aussi bien les fumeurs actifs que les fumeurs passifs ont plus de risques de souffrir de maladies cognitives.

Les toxiques que le tabac libère diminuent de manière considérable la masse cérébrale, ainsi que la quantité d’oxygène qui régénère les cellules.

Plusieurs experts affirment que c’est l’une des habitudes nocives qui augmentent les cas de maladies, comme la démence et Alzheimer.

6. Être exposé au stress

Le stress est un trouble très dangereux qui peut dériver en problèmes physiques et mentaux quand il n’est pas contrôlé de manière adaptée.

Il a aussi été déterminé qu’il est lié au vieillissement prématuré du cerveau et à plusieurs de ses affections.

Quand nous sommes face à ce problème, l’activité cérébrale diminue et nous avons de graves difficultés pour nous concentrer.

De fait, certains cas d’hémorragie cérébrales et d’infarctus sont liés à des épisodes chroniques de cette affection.

7. Consommer de l’alcool à l’excès

La consommation excessive de boissons alcoolisées fait des ravages dans les principaux organes du corps, dont le système nerveux complexe, le foie et le cœur.

Ses substances toxiques voyagent dans le sang vers le cerveau et interfère dans beaucoup de ses activités.

De plus, l’alcoolisme est lié à la mort des neurones et à la diminution de la vitesse de transmission des impulsions nerveuses entre elles. 

Consultez aussi cet article : Que se passe-t-il dans votre corps quand vous arrêtez d’ingérer du sucre et de l’alcool pendant un mois ?

8. Trop manger

Trop-manger-500x334

Le fait de trop manger, notamment des aliments qui contiennent beaucoup de graisses et de sucres, génère un durcissement des artères et de graves problèmes au niveau circulatoire et cérébral.

Cela empêche le nettoyage de l’organisme et accumule les toxines dans le sang, qui dérivent en maladies variées.

Vous vous reconnaissez dans l’une ou plusieurs de ces habitudes ? Si oui, commencez à les modérer pour éviter des conséquences négatives.

Il est important de conserver un style de vie sain et d’avoir des activités qui aident à renforcer les capacités cérébrales.

Catégories: Bonnes habitudes Étiquettes:
A découvrir aussi