Pourquoi ai-je peur de conduire ?

· 7 mars 2018
Conduire peut être une expérience enrichissante et tout à fait normale pour beaucoup. Cependant, certaines personnes ne l'apprécient pas de la même manière, et ont même peur.

L’amaxophobie est cette peur que certaines personnes ressentent à l’idée de se mettre au volant d’une voiture. Elle peut se manifester dans différentes situations et l’une des caractéristiques communes est que la peur de conduire les paralyse et ne leur permet pas d’utiliser le véhicule.

Pourquoi avez-vous peur de conduire ?

Les sensations éprouvées par ceux qui ont des phobies de conduite sont diverses. Dans certains cas, ils craignent de provoquer un accident ou de commettre des erreurs avec les pédales, dans d’autres, le problème réside dans l’endroit où ils conduisent (autoroute, route, grandes avenues).

Il y a aussi ceux qui ont peur d’utiliser la voiture la nuit ou à des vitesses plus élevées. L’amaxophobie est composée de trois niveaux :

Cognitif

Cela est lié aux pensées sur les accidents, la perte de contrôle, la peur de la mort ou de causer du tort à d’autres personnes.

Emotionnel ou physiologique

Vous ressentez de l’anxiété, de la tension musculaire, de l’insécurité, de la nausée et de la transpiration excessive. Vous pouvez également éprouver une vision floue, une augmentation du rythme cardiaque, de la diarrhée ou des tremblements dans les mains et les jambes.

Comportemental

homme stressé au volant

La conduite est évitée, ou seulement dans des conditions particulières telles que, par exemple, être accompagné, suivre certaines routes, ne pas dépasser la vitesse minimale, conduire en journée, circuler dans les rues peu fréquentées, etc.

La sévérité de la peur de conduire varie en fonction du handicap ou des difficultés causées par cette phobie ainsi que du niveau d’inconfort que la personne éprouve.

Certains ne peuvent pas s’installer directement sur le siège du conducteur, d’autres préfèrent conduire une autre voiture, marcher ou prendre un taxi et peu importe qu’ils doivent prendre une route plus tranquille et mettre deux fois plus de temps pour atteindre leur destination.

Cette peur peut interférer avec la vie quotidienne. Rejeter des emplois qui nécessitent de conduire, dépenser beaucoup d’argent dans les transports en commun, ou encore ne pas être en mesure de prendre quelqu’un d’urgence ou ne pas profiter d’une escapade en weekend.

La peur de conduire a tendance à affecter les automobilistes moins expérimentés (moins de 2 ans) et, dans une moindre mesure, les conducteurs expérimentés. Il y a aussi une grande incidence chez les femmes d’environ 30 ans. Certaines des origines principales du problème sont :

  • Avoir subi un accident (ou en avoir été témoin)
  • Avoir reçu une éducation basée sur la peur ou la méfiance de ses compétences
  • Ressentir de l’anxiété ou du stress en raison de problèmes autres que la conduite (travail, problèmes familiaux, etc.)

Pouvez-vous surmonter la peur de conduire ?

Si, pour diverses raisons, vous ne pouvez pas conduire votre véhicule ou un véhicule étranger car le simple fait de monter dans la voiture vous effraie, nous vous donnons quelques conseils qui peuvent vous aider :

1. Créer une atmosphère détendue

conduite détendue

Il y a des amis ou des membres de la famille qui peuvent vous rendre plus nerveux s’ils vous accompagnent. Vous pouvez leur dire de s’asseoir sur le siège arrière ou pas directement avec vous.

Portez des vêtements confortables, mettez de la musique relaxante et optez pour des diffuseurs odeurs aromatiques.

2. Pratiquer la respiration abdominale

Lorsque vous sentez que vous n’avez aucun contrôle sur la situation et que vous êtes sur le point de subir une crise de panique, la première chose à faire est d’opter pour la respiration abdominale.

Laissez l’air pénétrer dans votre nez profondément dans vos poumons. Votre ventre doit s’étendre autant que possible. Puis expirez lentement pour que le corps se détende. Répétez plusieurs fois.

3. Avoir recours à des affirmations positives

deux personnes dans une voiture

Toutes ces phrases ou mots qui vous permettent d’avoir davantage confiance en vous sont les bienvenues si vous avez peur de conduire. Par exemple, vous pouvez dire à haute voix :

  • Je conduis très prudemment et je suis dans la limite de vitesse.
  • Je suis un conducteur alerte et préparé.
  • Je roule sur la voie de droite pour me sentir plus en sécurité.
  • J’ai prévu ce voyage, je sais où je vais et je suis bien préparé.

4. Faire face à ses peurs

La meilleure façon de contrôler la phobie de la conduite est de conduire. Il faut commencer peu à peu, dans les périodes de faible circulation, dans les rues peu fréquentées et à très faible vitesse. Au fur et à mesure que vous gagnerez en confiance, la peur disparaîtra.

La thérapie d’exposition est l’un des moyens les plus efficaces pour surmonter la peur. Si vous ne faites rien à ce sujet, la peur va augmenter et elle sera incontrôlable.

5. Faire de petits pas

femme stressée au volant

Si vous avez peur de conduire, vous ne serez pas en mesure d’utiliser la voiture pour parcourir de longues distances du jour au lendemain. Par conséquent, il est préférable de compléter certaines étapes ou niveaux jusqu’à ce que vous vous sentiez prêt. Commencez par poser vos pieds sur les pédales pendant quelques minutes, puis asseyez-vous dans la voiture.

Conduisez sur une seule rue, contournez le pâté de maisons, allez dans une rue principale avec un feu de signalisation, empruntez la voie de droite de l’autoroute jusqu’à la première sortie, allez sur la deuxième voie, roulez sur la route, etc.

6. Demander de l’aide

Autour de vous, il y a beaucoup de personnes qui peuvent vous aider à éliminer la peur de conduire. Vous pouvez leur demander de vous accompagner lors de vos premières sorties ou au moins vous écouter et vous donner leur avis.

Parfois, il suffit de parler du problème et des sentiments qu’il suscite pour amorcer la reprise.