Cinq traitements curatifs pour la rhinite allergique

25 mars 2014
Outre la consommation de remèdes naturels pour combattre les allergies, il est également très important d'éviter les remèdes qui contiennent de l'histamine, car ils peuvent aggraver les symptômes.

La rhinite allergique ou rhume des foins est une maladie inflammatoire chronique de la muqueuse nasale dont souffre 15 à 20% de la population, et qui provient d’une réaction allergique à certains éléments tels que le pollen des arbres et des plantes, les poils des animaux, les acariens de maison, etc. La rhinite allergique peut être saisonnière, mais certaines personnes en souffrent aussi toute l’année. Nous vous présentons donc les aliments et les remèdes naturels qui permettent de la combattre et de soulager ses symptômes !

Les symptômes habituels de la rhinite allergique

La rhinite allergique se caractérise par les symptômes suivants :

  • Éternuements répétitifs.
  • Toux.
  • Sécrétions fluides.
  • Picotement nasal.
  • Larmoiements constants.
  • Congestion oculaire.
  • Démangeaisons aux yeux.

Elle peut aussi se manifester chez certaines personnes par :

Diagnostic et traitement

Si l’on présente certains de ces symptômes, que ce soit à une saison concrète de l’année ou surtout tout au long de celle-ci, il nous faudra consulter un médecin afin qu’il réalise une série de tests qui lui permettront de diagnostiquer une éventuelle rhinite allergique et de savoir quels types d’allergènes sont mis en cause.

Le traitement courant consiste à prendre des antihistaminiques et à éviter autant que possible le contact avec les allergènes. En dehors des antihistaminiques, il existe des aliments et des remèdes naturels qui nous aideront à combattre la rhinite et à en soulager les symptômes.

Le réglisse

Le réglisse (Glycyrrhiza glabra) est un arbuste très utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise et dans d’autres cultures pour ses propriétés anti-inflammatoires. Son effet est si fort que l’on en est arrivé à la considérer comme une cortisone naturelle.

La racine de réglisse est spécialement indiquée dans le traitement naturel des allergies, grâce à ses propriétés anti-inflammatoires similaires à celles des glucocorticoïdes. Non seulement elle fait baisser l’inflammation, mais elle combat aussi la toux et facilite l’expectoration.

On peut la consommer en infusion, en extrait, en comprimés ou directement en suçant sa racine pour en extraire le jus.

Les personnes qui souffrent d’hypertension ou qui sont sous traitement médical devront prendre la précaution de consulter leur médecin.

Réglisse

L’ortie

L’ortie, cette plante médicinale hautement dépurative qui pousse à l’état sauvage, sert à bloquer les effets de l’histamine sur les personnes allergiques au pollen, réduit la production de sécrétions et permet de les expulser. Elle réduit aussi les quintes de toux produites principalement par l’allergie au pollen et par la réaction à d’autres allergènes.

On peut la prendre en infusion ou en extrait. On peut aussi préparer de la soupe d’ortie, en prenant toujours soin de manipuler la plante en portant des gants.

Ortie

Le miel et le pollen

Le miel contient de petites quantités de pollen, et en le consommant de façon régulière, on expose l’organisme à des doses réduites de l’allergène auxquelles il s’habitue, ce qui fait diminuer la réaction allergique lors de périodes où l’atmosphère est chargée de pollen.

Nous pouvons aussi essayer de consommer du pollen en commençant par prendre une granule le premier jour et en en prenant une de plus chaque jour, pour arriver à en prendre une petite cuillère. Si l’on sent une réaction quelconque, on doit arrêter sa consommation immédiatement.

Le thé vert

Le thé vert a de nombreuses propriétés bienfaisantes pour la santé et une faible teneur en théine, nous pouvons donc le consommer de manière régulière.

Il convient d’en consommer dans les cas de rhinite allergique, car le thé vert contient un composant qui inhibe la production d’histamine, ce qui va faire diminuer la réaction allergique et soulager les symptômes de l’allergie.

On peut en prendre deux ou trois tasses par jour ou bien le prendre en extrait ou en comprimés.

Thé vert2

Le curcuma

Le curcuma est une excellente épice qui ne doit pas manquer dans notre cuisine, car elle a de nombreuses propriétés : elle est antioxydante, anti-cancer, anti-inflammatoire, etc.

Le curcuma favorise le blocage de l’immunoglobuline E, prévenant ou diminuant ainsi les symptômes des allergies.

On peut l’utiliser en ajoutant une cuillerée de curcuma à nos soupes, plats cuisinés, sauces, poêlées, etc. Comme il n’a pas un goût trop fort, on peut aussi l’ajouter à certains desserts comme les crèmes renversées, les milk-shakes, etc.

On peut préparer une boisson au curcuma, mélangé à d’autres épices, de la façon suivante : on fait bouillir une boisson végétale (de riz, d’avoine, etc.) avec du curcuma, de la cannelle, de l’anis étoilé, un zeste de citron ou d’orange et un peu de sucre roux. C’est une boisson délicieuse aussi bien froide que chaude !

Les aliments qui contiennent de l’histamine

Dans notre alimentation, il nous faudra éviter certains aliments qui contiennent de l’histamine en grande quantité et qui sont les suivants :

  • Le poisson cru
  • Les fruits de mer
  • Les fromages affinés, surtout la partie voisine de la croûte
  • Les viandes et les poissons séchés et fumés
  • La charcuterie
  • Les légumineuses (surtout les pois chiches, le soja et ses dérivés).

Il nous faudra être très attentifs lorsque nous consommerons ces aliments et nous devrons les éviter au maximum !

Photographies reproduites avec l’aimable autorisation d’asimulator, de sir_iwan et de bkajino.

A découvrir aussi