Comment améliorer la circulation des bras et des jambes

· 7 mars 2014
Éliminez de votre régime le sel et les aliments riches en graisses saturées, car les triglycérides, et le cholestérol font augmenter la viscosité du sang, ce qui affecte directement la circulation sanguine.

Si l’on a habituellement les mains et les pieds glacés et comme une sensation de foumillement constant dans les membres, de picotements semblables à la piqûre d’une aiguille, d’engourdissement et même des crampes aux extrémités, c’est le signe d’une mauvaise circulation sanguine.

Cela signifie que les cellules et les tissus des extrêmités ne sont pas suffisamment irrigués, et par conséquence, qu’ils ne sont ni oxygénés ni alimentés par le flux sanguin. Le sang se charge aussi d’emporter les résidus et les toxines : on peut donc se faire une idée des troubles qui pourraient être occasionnés si le problème persiste !

Les symptômes d’une mauvaise circulation

Comme nous l’avons déjà dit, avoir les extrêmités glacées, sentir des picotements comme si l’on nous piquait avec une aiguille, ou un simple fourmillement dans les membres sont les symptômes les plus connus d’une mauvaise circulation. Mais en voici d’autres :

  • L’engourdissement des bras et des jambes.
  • Des douleurs et des crampes aux mains et aux pieds.
  • Des oedèmes aux jambes.
  • Des ulcères aux pieds et aux mains qui cicatrisent mal.
  • Les ongles des mains et des pieds qui cassent.
  • La perte de sensibilité aux extrémités.
  • Des migraines et des maux de tête.
  • Des doigts et des ongles qui deviennent bleus.
  • L’apparition de varices.
  • Des démangeaisons aux bras et aux jambes.
  • Des crampes au fessier et aux jambes.
  • Un manque de force aux mains et aux pieds.
  • Des difficultés à marcher.
  • Des vertiges en se levant.

Les causes éventuelles

Les causes d’une mauvaise circulation peuvent être diverses : pincement nerveux, contractions musculaires dûes à de mauvaises positions, inflammations, exposition au froid et bien d’autres. Il faut tout d’abord consulter un médecin pour en trouver la cause, puis se tourner vers les nombreuses options naturelles qui existent pour y remédier.

Ce sont parfois de mauvaises habitudes comme l’abus d’alcool, un excès de caféine, la consommation de drogues ou de médicaments trop forts, un manque d’hygiène posturale, une alimentation pauvre ou trop de stress qui sont à l’origine d’une mauvaise circulation sanguine aux extrêmités.

Dans d’autres cas, les causes proviennent de problèmes de santé plus sérieux comme une obstruction des artères périphériques, de l’athérosclérose, la maladie de Raynaud, des maladies coronariennes, une arythmie cardiaque, un mauvais fonctionnement des reins, des affections pulmonaires, du diabète, de l’hypertension ou une obstruction des vaisseaux sanguins par des caillots de sang.

Améliorer son mode de vie

Sourire

Dans ce dernier cas, un traitement combiné conviendra parfaitement. Quels que soient le diagnostic émis par notre médecin et les médicaments qu’il nous prescrira, le fait d’opérer certains changements dans notre mode de vie et d’adopter une alimentation saine, ainsi qu’avoir recours à quelques remèdes naturels nous aidera à en soulager les symptômes, mais aussi à en guérir totalement.

Moins fumer, ne pas s’habituer à boire trop d’alcool, marcher davantage, faire du vélo et des mouvements pour les bras et les jambes, nager ou pratiquer des sports aquatiques sont toutes des activités très convenables. Une longue marche de 40 minutes est accessible à tous et procure d’incroyables bienfaits ! Il est conseillé de porter des vêtements amples, surtout pour dormir, et d’éviter les basses températures.

Adopter une alimentation naturelle

Consommer des aliments riches en vitamine C permettra d’activer notre circulation. Ceux qui en contiennent de grandes quantités sont les agrumes comme le citron, l’orange, le kiwi, le pamplemousse et la lime ; d’autres fruits en sont riches comme la goyave, les fraises, les baies ou les fruits des bois, la pastèque et le melon. Il y a aussi les tomates, les épinards, le poivron vert et rouge, les choux de Bruxelles et le persil.

La pastèque, les tomates et les fraises apportent également du lycopène qui active la circulation. La vitamine E est, elle aussi, une vitamine indispensable à une bonne circulation du sang. On la trouve en grande concentration dans les légumes à feuilles vertes comme les épinards ou le brocoli, mais aussi dans la levure de bière ou dans les germes de blé. Il est bon aussi de consommer des légumes et des fruits riches en potassium, comme les bananes.

Quelques huiles riches en vitamine E qui contiennent un grand pourcentage d’oméga 3 sont les huiles de sésame, de noix, de palme, d’amande douce et d’olive ; il est même conseillé de consommer leurs fruits : olives, amandes, noix, noisettes, graines de sésame et graines de tournesol. Il est recommandé de compléter la diète en consommant du jaune d’oeuf, du poisson bleu et des comprimés à base d’algue spiruline afin d’améliorer la circulation.

Il conviendrait d’éviter de manger des produits riches en graisses saturées tels que les produits laitiers entiers comme le beurre et la crème, la charcuterie et la pâtisserie industrielle, car les triglycérides et le cholestérol qu’il contiennent augmentent considérablement l’épaisseur du sang et nuisent automatiquement à la circulation. Ne pas consommer non plus trop de sel ou de sodium, car il retiennent l’eau et agissent sur la liquidité du sang.

Les enzymes protéolytiques sont un complément très utile, car elles font baisser l’inflammation de manière très efficace ; par exemple la bromeline de l’ananas en complément alimentaire vendu en pharmacie, tel le serrazimes, qui provient d’un champignon et non de l’ananas, mais qui est même plus efficace ; en prendre 3 à 5 comprimés par jour en dehors des repas.

Les remèdes naturels pour améliorer la circulation

En plus d’une alimentation naturelle, pauvre en graisses saturées et riche en légumes qui favorise une bonne circulation, il est conseillé d’avoir recours à quelques remèdes naturels qui contribueront à activer la circulation du sang au niveau des extrêmités :

Aloe

Appliquer du jus d’aloe vera ou d’agave frais sur les parties affectées. Il est également conseillé d’en boire trois cuillerées en dehors des repas.

Appliquer des huiles essentielles : diluer de l’huile essentielle de lavande dans de l’huile d’amande douce ou de l’huile de noix de coco, puis effectuer des massages sur les jambes, sur les pieds, sur les bras et sur les mains.

Des tisanes à base d’herbes : thé d’achillée millefeuille et de gingembre, infusion de prêle, gui, passiflore, ginkgo biloba, thym, sauge et romarin… Prenez celle que vous aurez sous la main et faites-la bouillir à petit feu pendant 15 minutes, puis laissez reposer encore 5 minutes ; filtrez-la et buvez-la avant chaque repas.

Manger une ou deux gousses d’ail à jeun ; utiliser une bonne quantité d’ail dans l’alimentation quotidienne permet d’activer l’irrigation sanguine, ce qui empêche la formation de plaques et prévient l’athérosclérose.

Consommer un litre d’eau minérale à jeun, peu à peu et lentement afin de faciliter la circulation et boire suffisamment de liquides pendant la journée comme des tisanes, des jus de fruits, des légumes frais et des bouillons de légumes, tous très sains.

Faire des cataplasmes d’argile sur les parties affectées, non seulement pour améliorer la circulation, mais aussi pour traiter les oedèmes et les varices dûs à la mauvaise circulation.

Tremper les pieds et les mains dans de l’eau chaude poivrée tous les soirs est un remède ancien qui aide à activer la circulation aux extrêmités.

Faire des bains de pieds et tremper les mains dans une préparation à base de racine de gingembre ; mélanger le quart d’une racine de gingembre moulue à deux litres d’eau chaude pour y faire tremper les extrêmités affectées.

Ajouter une tasse de menthe fraîche à quatre litres d’eau bouillante, laisser refroidir un peu et y faire baigner les pieds pendant 15 minutes, puis bien les sécher. Mélanger une cuillerée de romarin et une cuillerée de rue à un demi litre d’eau et faire bouillir 10 minutes, laisser refroidir et l’utiliser pour se laver les pieds et les mains.

Prendre un bain de romarin, de sureau, de prêle, de bardane et de consoude. Ajouter une poignée de chacune de ces herbes dans une abondante quantité d’eau bouillante, laisser reposer environ 30 minutes et la filtrer avant de l’ajouter à l’eau du bain. Prendre un bain d’une durée de 15 minutes, puis s’envelopper dans une serviette pendant 10 minutes.

Prendre un bain à l’oignon. Faire bouillir un kilo d’oignons dans 10 litres d’eau et ajouter ce bouillon à l’eau du bain qui doit être tiède ; s’y plonger pendant 10 minutes.

Tous ces remèdes traditionnels permettront de bien soulager les symptômes tout en activant la circulation de tous les membres !