Comment nos yeux perçoivent-ils les couleurs ?

La vue est l'un des sens les plus complexes du corps humain. Elle part d'un réseau de cellules nerveuses qui transforment les stimuli lumineux en impulsions électriques que doit traiter le cerveau. Souhaitez-vous savoir comment les yeux perçoivent les couleurs ? Poursuivez votre lecture, nous vous en dirons plus ci-dessous.
Comment nos yeux perçoivent-ils les couleurs ?

Dernière mise à jour : 20 juillet, 2021

Les yeux possèdent diverses structures qui participent à la capture et à la perception des images. Quelque chose de similaire à un appareil photo. Le cristallin se charge de fixer l’objectif, tandis que l’iris régule la quantité de lumière qui pénètre dans le globe oculaire. La rétine agit quant à elle comme la couche photosensible chargée de l’absorption des faisceaux lumineux.

La rétine contient deux types de cellules qui agissent comme des photorécepteurs : les bâtonnets et les cônes. Les bâtonnets aident à distinguer les formes, les figures et les contrastes, tandis que les cônes permettent de donner de la netteté et de différencier la gamme de couleurs du spectre lumineux.

Qu’est-ce que la couleur ?

La couleur est la perception visuelle produite par l’œil humain en raison de sa capacité à discriminer les différentes longueurs d’onde qui font partie du spectre électromagnétique. De sorte qu’il absorbe une partie des faisceaux lumineux et réfléchit le reste en présence d’un élément ou d’un corps éclairé.

L’œil capte toute la lumière qui se reflète et la traite par le lobe occipital du cerveau, lui attribuant une tonalité spécifique. Des études affirment en effet que la longitude de l’onde émise par un objet est responsable de sa matité, cette dernière étant la principale composante physique de la couleur.

En ce sens, une banane ou un citron produit des longitudes d’onde comprises entre 570 et 580 nanomètres, que l’œil humain perçoit comme jaunes. La perception de la couleur dépend néanmoins de l’intensité des rayons lumineux qui influent sur un certain élément.

La couleur d’un objet ou d’un corps devient plus opaque jusqu’à ce qu’il soit finalement perçu comme noir en l’absence de lumière. Il est important de noter que le ton noir est le résultat de l’absorption de toutes les couleurs et non d’une longitude d’onde spécifique.

yeux couleurs
Les couleurs se perçoivent en fonction de la longitude d’onde de la lumière. Ce processus se produit entre la rétine et le cerveau.

Pourquoi y a-t-il des objets de couleurs différentes ?

La couleur est un facteur inhérent à la capacité d’un objet à absorber et à réfléchir les longitudes d’onde. Les yeux humains perçoivent des faisceaux lumineux réfléchis, qui sont catalogués dans le cerveau, leur attribuant des couleurs différentes. Le spectre de lumière visible par l’homme est compris entre 380 et 780 nanomètres.

De sorte que les yeux perçoivent des couleurs rougeâtres dans le sang ou dans une pomme en raison de leur capacité à capter une partie de la lumière et à émettre une longitude d’onde comprise entre 615 et 780 nanomètres. De même, les faisceaux lumineux entre 425 et 475 nanomètres se captent en bleu.

Le vert, le rouge et le bleu sont les couleurs primaires du spectre visible. Par conséquent, la variation de la quantité de ces tons permet de produire et de percevoir le reste des couleurs. Le blanc, en revanche, est le résultat de la réflexion simultanée de toutes les longitudes d’onde.

Comment différencier les couleurs ?

La lumière est l’une des formes d’énergie les plus courantes dans l’environnement, le soleil étant sa principale source. Il se distribue à travers des particules qui lui permettent d’avoir une influence sur les objets. Les faisceaux lumineux contiennent toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, lesquelles sont absorbées et réfléchies selon les caractéristiques de l’élément récepteur.

La rétine est la couche neurosensorielle de l’œil qui capte les stimuli lumineux projetés dans l’espace. Les cônes sont les cellules en charge de recevoir les longitudes d’onde qui décrivent la couleur. Des études ont signalé trois types de cônes intervenant dans la capture du spectre électromagnétique, selon la longitude d’onde : les cônes L, M et S.

Les yeux perçoivent les couleurs par stimulation de photorécepteurs qui déclenchent une cascade moléculaire intrinsèque à laquelle participent des substances telles que l’opsine et le rétinol. Le résultat final est la transformation de stimuli lumineux en potentiels électriques qui décrivent une image inversée.

Les stimuli électriques qui se forment s’intègrent alors dans le nerf optique puis traversent le thalamus et atteignent le rayonnement optique. Ils atteignent finalement le lobe occipital dans les zones de Brodmann 17, 18 et 19, où se termine le processus de perception visuelle et où se corrige l’image.

Monochromatisme

Les patients atteint de monochromatisme ont généralement un manque total de perception des couleurs de l’environnement. Ceci résulte de la présence d’un seul type de cônes dans la rétine ou de leur absence totale. Cette pathologie porte le nom d’achromatopsie. De même, ces personnes ont souvent une vision floue et des difficultés à se concentrer dans des espaces peu lumineux.

Le monochromatisme est généralement responsable de la perception de tous les objets dans les tons de noir, blanc et gris. De sorte que nous dénommons souvent cette pathologie cécité de couleurs.

Dichromatisme

Le dichromatisme apparaît lorsque le patient présente une affection dans le fonctionnement d’un seul groupe de cônes. De sorte que la rétine conserve deux systèmes de cônes, permettant à la personne d’avoir une certaine perception de la couleur, bien que différente de la normale.

Le daltonisme est la forme la plus courante de présentation du dichromatisme. Il s’agit d’une pathologie héréditaire en lien avec le chromosome X. De sorte qu’elle est plus fréquente chez l’homme. Il présente des degrés divers d’affection.

Comment identifier les altérations de la perception des couleurs ?

Les yeux humains perçoivent l’environnement à travers un réseau de cellules nerveuses appelées bâtonnets et cônesLes problèmes d’identification des couleurs dans l’enfance sont généralement un signe d’alerte d’une altération de ces cellules. Les individus peuvent parfois avoir l’impression que leur vision change la couleur des objets.

À l’heure actuelle, le diagnostic médical précoce favorise grandement le pronostic à long terme. Il est donc recommandé de consulter un ophtalmologiste en cas de symptôme visuel. Bien qu’il n’existe pas de remède pour une pathologie héréditaire, les troubles acquis peuvent toutefois être traités, évitant ainsi le handicap.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le stress peut-il affecter la vue ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Le stress peut-il affecter la vue ?

Le stress peut être à l'origine de nombreuses complications de santé. Qu'en est-il de la santé oculaire ? Le stress peut-il affecter la vue ?



  • Prado Serrano A, Cama Benítez J, Laredo Mendiola L. Sensopercepción del color. Rev Mex Oftalmol; Marzo-Abril 2008; 82(2):101-110.
  • Correa V, Estupiñán L, García Z, Jiménez O et al . Percepción visual del rango de color: diferencias entre género y edad. Rev. Fac. Med. 2007; 15(1): 7-14.
  • Neuta García KA y Camacho Montoya M. Prevalencia de alteraciones de la visión al color y de alteraciones visomotoras en tres localidades de Bogotá. Cienc Tecnol Salud Vis Ocul. 2012;(1): 123-132.
  • Cohen MA, Rubenstein J. How much color do we see in the blink of an eye? Cognition. 2020 Jul;200:104268.
  • Witzel C, Gegenfurtner KR. Color Perception: Objects, Constancy, and Categories. Annu Rev Vis Sci. 2018 Sep 15;4:475-499.
  • Alcalde Alvitez M. Daltonismo y uso del computador en educación a distancia. Hamut’ay. 2015; 2(1): 32-48.