Comment perdre du poids si vous souffrez d’hypothyroïdie

18 mars 2016
Vous devez éviter les aliments qui interfèrent avec l'absorption d'iode et consommer beaucoup de fibres, qui réduisent l'appétit et qui permettent d'accélérer la fonction métabolique.

L’hypothyroïdie est l’un des troubles qui affectent la glande thyroïde, responsable du métabolisme et de la sécrétion de diverses hormones essentielles au fonctionnement global du corps.

Cette condition se produit lorsque l’organisme ne sécrète plus suffisamment d’hormone thyroïde, ce qui génère une diminution du rythme du métabolisme.

Les personnes qui en souffrent ont beaucoup de mal à maintenir un poids sain et stable.

Dans la plupart des cas, cette pathologie affecte les femmes âgées de plus de 50 ans. Cependant, elle peut se déclarer chez des femmes plus jeunes, voire chez des hommes dans des cas plus rares.

La cause la plus fréquente de cette maladie est une inflammation qui détériore les cellules de la glande thyroïde.

Elle trouve donc son origine dans la réponse du système immunitaire face aux attaques d’infections virales, ou face à la grossesse par exemple.

La plupart des personnes qui en souffrent se résignent à prendre du poids et à souffrir d’autres problèmes de santé.

Cependant, il a été démontré qu’en adoptant des habitudes de vie saines, il est possible de contrer ses effets négatifs, afin d’empêcher qu’elle ne diminue de manière trop importante la qualité de vie des patients qui en sont touchés.

Dans cet article, nous allons partager avec vous quelques conseils clés pour vous permettre de perdre du poids, si vous souffrez d’hypothyroïdie.

Adaptez votre alimentation

Si vous êtes diagnostiqué comme souffrant d’hypothyroïdie, vous devez impérativement modifier votre alimentation.

C’est la première mesure à mettre en place pour ne pas prendre trop de poids, et pour essayer de maintenir votre corps en équilibre.

Votre régime alimentaire doit être faible en graisses, et doit absolument contenir des aliments riches en iode, un nutriment qui vient à manquer à cause de la maladie.

Nous vous recommandons également : 8 aliments riches en iode qui stimulent la santé de la glande thyroïde

Choisissez des graisses saines

graisses-saines-500x329

Il ne s’agit pas de supprimer complètement les graisses de votre alimentation, mais d’opter pour des aliments qui contiennent des graisses saines, et qui sont plus faciles à métaboliser.

Parmi ces aliments, on retrouve :

  • Les viandes maigres
  • Les poissons blancs
  • L’huile d’olive
  • L’huile de coco
  • Les graines

Consommez de la farine complète

Tous les aliments qui contiennent des farines raffinées doivent être remplacés par leurs équivalents, produits à base de farine complète.

Cette dernière est beaucoup plus saine et empêche l’accumulation de graisse. Elle permet également de contrôler le taux de glycémie.

Augmentez votre consommation d’eau

boire-eau

Consommer quotidiennement une bonne quantité d’eau est déterminant pour éviter la déshydratation et pour favoriser l’expulsion des déchets.

Ce liquide ne doit pas être remplacé par d’autres, que ce soit des sodas ou des jus de fruits industriels.

Préparez des dîners légers

Manger juste avant d’aller dormir n’est pas une bonne idée, d’autant plus si vous ingérez des aliments difficiles à digérer.

Le mieux est de cuisiner quelque chose de léger, faible en graisses et en protéines. Prenez votre dîner au moins deux à trois heures avant d’aller vous coucher.

Buvez du thé vert

Le thé vert est l’une des boisson les plus saines qu’une personne atteinte d’hypothyroïdie puisse boire. Il est riche en antioxydants et dispose de propriétés brûle-graisses, qui favorisent la perte de poids.

Son léger effet laxatif prévient le ralentissement du transit intestinal, et ses qualités énergisantes permettent d’améliorer le rendement physique, ainsi que de réduire la fatigue chronique.

Évitez certains aliments

Brocoli-calcium

Certains aliments doivent être évités par les personnes qui souffrent d’hypothyroïdie, car ils contiennent des biogènes, des substances qui inhibent l’absorption d’iode et qui influent négativement sur le fonctionnement de la glande thyroïde.

Parmi ces aliments, on retrouve :

  • Les choux de Bruxelles, le chou-fleur et le brocoli
  • Les radis
  • Le céleri
  • Le maïs
  • Le soja
  • Les cacahuètes
  • L’avocat
  • L’orange
  • Le melon
  • Les figues
  • Le blé

Mangez plus de fibres

Les aliments riches en fibres sont essentiels pour toutes les personnes qui luttent contre l’hypothyroïdie.

Les fibres renforcent le processus de digestion et améliorent le mouvement intestinal, de manière à éviter la constipation et les inflammations.

Il a été prouvé que les fibres réduisent l’appétit et qu’elles jouent un rôle important dans le fonctionnement métabolique.

Voir également : La courgette : des fibres naturelles et sans calories, une alliée pour votre silhouette

Faites de l’exercice de manière fréquente

exercice

Pour compléter les effets de votre régime alimentaire, il est essentiel que vous adoptiez une routine d’exercices quotidienne, d’une durée minimale de 40 minutes.

Dans certains cas, les malades deviennent moins actifs à cause de leur condition, mais cela ne les empêche pas de s’exercer quotidiennement.

Un plan d’exercices physiques de faible impact peut avoir des effets positifs chez ces patients.

Parmi les meilleurs exercices, on retrouve :

Évitez le jeûne

De nombreuses personnes pensent que jeûner est la meilleure solution pour perdre du poids rapidement, mais c’est une erreur.

Chaque matin, notre corps a besoin de se recharger en énergie pour fonctionner durant toute la journée.

En sautant le premier repas de la journée, le métabolisme n’a pas de carburant pour se mettre en route, et une terrible sensation de faim peut naître au cours de la matinée.

La motivation joue un rôle essentiel pour ne pas laisser les problèmes de thyroïde vous faire prendre du poids.

Ce facteur et une bonne discipline vont vous permettre d’adopter de bonnes habitudes et d’avoir une vie plus saine.

 

A découvrir aussi