Découvrez ce que sont les attachements dentaires et à quoi ils servent

À l'heure de réhabiliter la bouche avec des implants dentaires, il est nécessaire d'avoir recours à des attachements dentaires. Découvrez ici de quoi il s'agit et à quoi ils servent.
Découvrez ce que sont les attachements dentaires et à quoi ils servent
Vanesa Evangelina Buffa

Rédigé et vérifié par la dentiste Vanesa Evangelina Buffa.

Dernière mise à jour : 24 janvier, 2023

Les implants dentaires sont l’une des options les plus utilisées et celle qui donne les meilleurs résultats pour résoudre le manque de dents dans la bouche. Lors de ce type de réhabilitation, il est habituel d’utiliser des attachements dentaires, des pièces maîtresses pour retrouver le sourire.

Le traitement implantaire consiste à placer une vis à l’intérieur de l’os qui s’intègre à ce tissu. Cette tige dans l’épaisseur de l’os agit comme une racine artificielle qui maintient la prothèse et remplace les dents manquantes.

Les attachements dentaires sont des composants moins connus qui font partie de ce processus de récupération des dents manquantes. Ce sont des pièces qui relient les prothèses aux implants pour donner stabilité et sécurité à l’ensemble du traitement.

Que sont les attachements dentaires ?

Les dispositifs qui relient l’implant dentaire aux différentes structures qui composent la prothèse sont appelés “attachements dentaires”. Leur fonction principale est de fixer, retenir et stabiliser la partie prothétique à la vis osseuse.

Ce sont des pièces conçues et fabriquées de manière très méticuleuse et précise, afin qu’elles puissent s’adapter exactement aux surfaces de l’implant et de la prothèse. Ces petites structures complètent la réhabilitation avec l’implant et donnent stabilité et fermeté à l’ensemble du complexe prothétique.

Comme nous le verrons en détail plus loin, il existe différents types de dispositifs prothétiques remplissant différentes fonctions. Dans tous les cas, ces appareils doivent répondre à certaines exigences qui garantissent leur fonctionnalité :

  • Bonne étanchéité : les composants prothétiques doivent sceller adéquatement l’interface entre l’implant et la prothèse. On évite ainsi la filtration d’agents extérieurs qui mettraient en péril l’ensemble du traitement.
  • Rétention et adaptabilité : les dispositifs utilisés doivent s’adapter à la forme de l’implant et de la restauration prothétique et rester attachés aux deux surfaces.
  • Inaltérables : le passage du temps, l’utilisation de la rééducation et d’agents externes, tels que des traumatismes ou des substances alimentaires, ne doivent pas les altérer ou les modifier.
  • Stabilité : les attachements prothétiques doivent être solidement fixés à l’implant et à la prothèse, évitant ainsi tout type de mouvement qui déstabilise la réhabilitation et génère des problèmes futurs.
Boulon et couronne.
Les attachements dentaires contribuent au succès de la thérapie.

Les différents types d’attachements dentaires

Il existe différents types de dispositifs prothétiques qui sont utilisés pour différentes fonctions. L’usage qui leur est donné dépend de leur conception et du moment où ils sont appliqués.

Voici les prothèses les plus courantes :

  • Cache ou bouchon de fermeture : c’est un dispositif en forme de petit cache qui se visse sur l’implant nouvellement posé, dans la zone où iront plus tard les piliers. Sa fonction est d’empêcher la vis d’être recouverte d’os et de gencive et d’agents externes entrant dans la zone d’intervention.
  • Piliers de cicatrisation : ce sont de petits piliers qui sont vissés à l’implant, en saillie sur la ligne gingivale. Ces dispositifs prothétiques permettent aux tissus mous de cicatriser autour d’eux, créant un espace biologique adéquat pour placer ultérieurement la prothèse. En général, ils sont posés lorsque l’implant est déjà ostéointégré.
  • Piliers prothétiques définitifs : ce sont des dispositifs qui sont placés sur l’implant pour pouvoir accéder depuis la cavité buccale lors du vissage ou du cimentage de la réhabilitation prothétique. Ils peuvent être en métal ou en céramique et sont placés une fois la gencive cicatrisée, bien que certains auteurs suggèrent de les placer dans la même chirurgie que celle où la vis est insérée dans l’os, pour éviter les connexions et les déconnexions qui affectent les tissus.
  • Transferts ou coiffes de transfert : ce sont des éléments en inox ou en plastique, de forme conique ou carrée, qui se vissent sur l’implant lorsqu’il est nécessaire de prendre une empreinte de la zone. Avec cela, il est possible d’envoyer la position exacte de l’implant au laboratoire.
  • Analogique : c’est un dispositif qui permet de répliquer l’implant ou le pilier dans un modèle en plâtre pour pouvoir l’envoyer au laboratoire et faciliter sa manipulation. Il indique la position exacte de l’implant dans la bouche du patient.
  • Vis prothétique traversante : il s’agit d’une toute petite vis qui vient se fixer sur le pilier prothétique solidaire de l’implant. Grâce à cette vis, la réhabilitation prothétique est ajustée.



[/atomik -lu-aussi ]

Les matériaux avec lesquels sont fabriqués les attachements dentaires

Les implants dentaires placés profondément dans l’os sont généralement en titane. Ce matériau biocompatible facilite l’intégration de la vis avec le tissu osseux, donnant à la prothèse la fixation et la stabilité souhaitées.

En revanche, les prothèses ou couronnes qui remplacent les dents manquantes peuvent être faites de divers matériaux. Elles peuvent être en métal, en zirconium, en porcelaine, en résine ou en une combinaison de certains d’entre eux. Le choix dépendra du secteur de la bouche à réhabiliter, des besoins du patient, de ses préférences et des possibilités.

Les attachements dentaires peuvent également être constitués de différents matériaux. Dans ce cas, la composition du dispositif dépend de la fonction qui lui correspond dans le traitement.

De nombreux composants prothétiques sont en titane, notamment les piliers et les coiffes. La raison en est que ce matériau combine biocompatibilité, résistance, légèreté et durabilité.

Il existe d’autres matériaux avec lesquels les fixations pour les implants peuvent également être réalisées. Elles peuvent être en acier inoxydable de qualité chirurgicale, en or coulé, en zirconium et en polyéther éther cétone (PEEK).

Comment entretenir les attachements dentaires ?

Après avoir effectué la chirurgie dans laquelle l’implant est inséré à l’intérieur de l’os, la guérison des gencives prend environ 2 à 4 semaines. Pendant cette période, il est conseillé de suivre les conseils du chirurgien concernant la nutrition et l’hygiène bucco-dentaire.

En général, les régimes mous qui permettent d’éviter les gros efforts de mastication sont préférés. Le froid est un allié de taille lorsqu’il s’agit de réduire l’inflammation des tissus, c’est pourquoi le recours à des aliments frais après l’intervention accélérera la guérison.

Un bon nettoyage buccal prévient les infections et favorise la récupération des tissus. Pour cette raison, le brossage des dents ne doit pas être suspendu ou négligé.

Dans la zone d’intervention, le brossage doit être fait avec plus de soin et de prudence, avec une brosse douce ou des instruments spéciaux à cet effet. De plus, si le dentiste le juge pertinent, il peut indiquer l’utilisation de gels ou de liquides antiseptiques pour mieux assainir la bouche.

Suivre les instructions du professionnel est essentiel pour éviter les complications ou les infections qui nuisent à la cicatrisation et au succès de l’intervention. Une fois les implants placés dans la bouche, le dentiste recourra à la pose des différents attachements prothétiques.

Il le fera à différents moments, selon l’étape du processus de réhabilitation.

Dans tous les cas, les soins concernant l’alimentation et l’hygiène dentaire sont les mêmes. Si la bouche est maintenue soignée, les risques de complications sont moindres.

Se brosser les dents avec des implants.
L’hygiène bucco-dentaire prolonge la durée de vie utile des implants.

La pose

Lorsque les implants sont intégrés à l’os et que les gencives ont cicatrisé autour des piliers, il est temps de terminer le traitement en plaçant la prothèse définitive. Les moulages, les travaux de laboratoire et les essais en bouche peuvent nécessiter quelques semaines et plusieurs visites au cabinet.

Les premières empreintes de la bouche sont prises, y compris les dents et les implants avec leurs piliers. La morsure est également enregistrée pour voir comment les dents supérieures se rapportent aux dents inférieures. Des modèles reproduisant avec précision la cavité buccale du patient sont ainsi obtenus, et sur ceux-ci la nouvelle prothèse est fabriquée.

Lorsque le laboratoire expédie la prothèse finie, certains ajustements sont effectués afin que la nouvelle prothèse artificielle s’adapte correctement dans la cavité buccale. L’objectif est de lui donner un aspect naturel et beau, mais aussi d’être confortable et de ne pas endommager les autres structures.

Pour placer la prothèse sur les implants de façon permanente, les attaches prothétiques correspondantes sont utilisées. Ainsi, le patient peut maintenant profiter de ses nouvelles dents.

Tout ce processus peut être effectué sur une ou plusieurs dents manquantes. En effet, s’il manque plusieurs éléments au patient, des alternatives prothétiques peuvent être utilisées qui permettent de les remplacer simultanément.



[/atomik -lu-aussi ]

Une partie fondamentale

Avoir un sourire sain, attrayant et durable est possible avec les implants dentaires. Savoir en détail en quoi consiste le traitement vous aidera à prendre une décision éclairée lorsqu’il s’agit de retrouver votre sourire.

Les attachements prothétiques sont les structures les moins connues des traitements d’implants dentaires. Mais le manque de popularité ne les rend pas moins importants.

En fait, ils sont la clé et la connexion fondamentale des vis dans l’os pour maintenir les dents artificielles. Vous savez désormaisce que sont ces petits appareils, si nécessaires pour obtenir un sourire sain et beau.

Cela pourrait vous intéresser ...
Blanchiment des dents par LED : avantages, inconvénients et soins
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Blanchiment des dents par LED : avantages, inconvénients et soins

Le blanchiment des dents par LED est l'une des options les plus utilisées pour améliorer l'apparence du sourire. Découvrez ici ses avantages.



  • Padilla-Avalos, C. A., & Marroquín-Soto, C. (2021). Intermediarios protésicos en implantología oral. Revisión de la literatura. Revista Científica Odontológica9(2), e064-e064.
  • Luque Millán, F. J., Ortiz García, I., Matos Garrido, N., Jiménez Guerra, A., España López, A., & Velasco Ortega, E. (2018). La evaluación topográfica de las superficies de los implantes de titanio. Avances en Odontoestomatología34(3), 121-129.
  • Blanco López, P., Monsalve Guil, L., Matos Garrido, N., Moreno Muñoz, J., Nuñez Márquez, E., & Velasco Ortega, E. (2018). La oseointegración de implantes de titanio con diferentes superficies rugosas. Avances en odontoestomatología34(3), 141-149.
  • Belloni, F. (2021). Análisis de fatiga y flexión sobre implantes monoblock de PEEK y la unión pilar PEEK-implante de titanio (Doctoral dissertation, Universidad Nacional de La Plata).
  • Arellano Martínez, J. F., & ARELLANO MARTINEZ, J. F. (2021). Interfaz del cuerpo del implante dental y aditamento protésico.
  • Sevilla García, R. M. (2020). Conexión y desconexión de los aditamentos protésicos.¿ Cómo afectan a tejidos blandos y duros?.
  • Canullo, L., Tallarico, M., Gracis, S., Nebot, X. V., Ciurana, X. R., & Covani, U. (2020). Consideraciones clínicas sobre las estrategias que evitan múltiples conexiones y desconexiones de los pilares sobre implantes. Quintessence: Publicación internacional de odontología8(6), 400-409.
  • Nicolás-Silvente, A. I., Rivas-Pérez, A., García-López, R., Alemán-Marín, J., Chiva-García, F., & Sánchez-Pérez, A. (2020). La utilización de pilares transmucosos definitivos de colocación inmediata. Avances en Odontoestomatología36(2), 99-106.
  • Ortega-Martínez, J., i Planell, A. R., Salazar, R. C., & Monné, J. B. (2020). Pilares protésicos intermedios sobre implante y su influencia en el pronóstico de los tejidos peri-implantarios: Una revisión bibliográfica. RCOE: Revista del Ilustre Consejo General de Colegios de Odontólogos y Estomatólogos de España25(1), 136-144.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.