Ce que vous devez éviter si vous avez une vessie hyperactive

Au-delà de l'ingestion excessive d'eau, il existe des aliments déterminés qui peuvent influer sur la vessie hyperactive et que nous devrions éviter pour mieux la contrôler.

Une vessie hyperactive expulse de l’urine à tout moment et sans contrôle. Cela peut être un problème extrêmement embêtant, mais la bonne nouvelle, c’est qu’il y a des solutions, si elle est traitée à temps.

Dans cet article, nous allons vous donner une liste des aliments qu’il vaut mieux de pas consommer si vous souffrez de ce trouble.

Que savoir sur la vessie hyperactive ?

vessie-500x332

Avant toute chose, il serait bon que vous en appreniez un peu plus sur ce problème connu sous le nom de « vessie hyperactive ». On peut dire qu’une personne qui en souffre présente, au moins, deux de ces symptômes :

  • Uriner plus de 8 fois par jour et 2 fois par nuit (sans avoir bu tant que cela).
  • Avoir des envies soudaines et très fortes d’aller aux toilettes.
  • Avoir des pertes après avoir uriné.

Une perte de contrôle de la vessie peut être provoquée par des causes inconnues, même si on sait que les principaux déclencheurs sont :

  • La nervosité
  • Le stress
  • La consommation excessive de café
  • La grande ingestion d’eau

20% des cas correspond à un problème neurologique comme la maladie de Parkinson, les tumeurs cérébrales, un problème de moelle ou de myéloméningocèle.

Les personnes qui souffrent de vessie hyperactive se sentent dans l’incapacité de faire certaines activités ou ont honte de leur affection.

L’urgence d’aller aux toilettes et les pertes d’urine « en chemin » entraînent un isolement social et des problèmes au travail, puisque celui qui en souffre ne pense qu’à ça et est complètement dépendant de ces urgences urinaires.

Lisez aussi : 6 signes qui indiquent que l’on a des difficultés à contrôler notre vessie

Quels aliments éviter si on a une vessie hyperactive ?

ingerer-aliments-piquants-sales-sucres-500x334

Les traitements qui soignent cette condition sont variés.

  • Certains d’entre eux sont prescrits par un médecin (comme, par exemple, une injection de toxine botulique).
  • D’autres sont liés à nos habitudes quotidiennes : des exercices pour renforcer le bassin et la réduction de la consommation de certaines boissons ou infusions.

Si vous souffrez de vessie hyperactive, nous vous conseillons de ne pas ingérer les aliments suivants :

Les aliments piquants

Les épices indiennes, les plats mexicains ou asiatiques, le piment… peuvent nous enchanter mais également être mauvais pour notre santé urinaire.

Si lorsque vous en mangez, votre bouche brûle, l’effet sera le même dans votre vessie ! Évidemment !

Les plats et les épices piquants empirent les symptômes, et nous vous recommandons de ne pas les consommer ou de réduire au minimum les quantités quand vous préparerez votre dîner.

Les plats sucrés

Les gâteaux ou tout aliment qui contient une bonne dose de sucre est nocif pour la santé. Même chose avec les desserts qui contiennent des édulcorants artificiels.

Ils augmentent tous le besoin d’uriner et irritent la vessie, en plus d’apporter plus de calories à l’organisme. 

Évitez les bonbons, les gâteaux, les tartes et les autres choses sucrées. À la place, consommez plus de fruits et de fruits secs, sains et nutritifs.

Le café

cafe-500x334

La caféine a plusieurs effets négatifs sur le corps, qui valent la peine d’être soulignés. Par exemple, elle provoque une hyperactivité au niveau cérébral, cardiaque et urinaire. 

Ainsi, boire trop de café demande un travail plus exigeant à la vessie, et empire donc les symptômes.

Cette infusion n’est pas la seule qui peut augmenter la quantité d’urine que nous éliminons au quotidien. Les sodas (surtout le Coca-Cola), certains types de thé et le cacao aussi.

Les jus de canneberges ou d’agrumes

Il est vrai que les canneberges sont excellentes pour la santé cardiaque et sanguine (on les recommande aux personnes souffrant d’hypertension ou de diabète), ainsi que pour lutter contre les infections urinaires.

Cependant, l’un des effets collatéraux est qu’ils peuvent empirer les symptômes d’une vessie hyperactive. L’acidité de ces petits fruits nous donne plus envie de faire pipi.

D’autre part, il n’est pas conseillé de boire des jus acides ou d’agrumes (orange, pamplemousse etc) même s’ils ont la capacité de renforcer le système immunitaire grâce à leur apport en vitamine C.

Si vous souffrez d’un problème d’incontinence urinaire, les composants de ces fruits irritent encore plus la vessie. 

L’alcool

alcool-500x334

Les effets secondaires de l’alcool sont nombreux (surtout à l’excès). Et puisque c’est un diurétique puissant, il peut irriter la vessie.

Par exemple, si l’on boit une bière, on ingère plus de liquide, mais on accélère aussi le travail des reins et on oblige la vessie à se vider plus rapidement.

À l’inverse, un verre de vin par jour est recommandé pour les personnes à la vessie hyperactive car il ne produit pas les mêmes effets que la bière et a des bienfaits pour la santé cardiovasculaire.

Consultez aussi cet article : 5 conseils pour protéger le foie des ravages de l’alcool

La tomate

Ce fruit est très acide et en tant que tel, il empire la santé de la vessie et du tractus urinaire. De plus, puisqu’il contient beaucoup d’eau, il se comporte comme un diurétique puissant.

Si vous mangez des tomates cuites, les symptômes empirent et c’est encore pire si vous en consommez dans une sauce, car beaucoup de gens y ajoutent du sucre pour masquer son goût acide (et nous avons déjà dit que les aliments sucrés ne sont pas bons pour les personnes souffrant d’incontinence).

Pour que les sauces soient moins acides, vous pouvez ajouter de la carotte crue râpée. Ou un peu de crème, de lait ou même de bicarbonate de soude.

Ils agiront tous en faveur de la neutralisation de l’acidité.