Effet nocebo : tout ce qu'il faut savoir

Aussi bien l'effet nocebo que l'effet placebo doivent être pris en compte à l'heure de réaliser un essai clinique ou d'instaurer un traitement. Les deux effets altèrent la perception du corps vis-à-vis du traitement, changeant ainsi les résultats finaux.
Effet nocebo : tout ce qu'il faut savoir

Dernière mise à jour : 16 octobre, 2021

L’effet nocebo est un concept peu connu utilisé en médecine, en psychologie et en pharmacie. On pourrait le définir comme le contraire du fameux effet placebo : une personne commence à présenter les effets secondaires possibles d’un traitement simplement parce qu’elle pense qu’ils peuvent se produire.

Il existe peu d’études à l’heure actuelle qui expliquent ce mécanisme. Il s’agit toutefois d’une partie importante à considérer dans tout traitement. Il montre que les attentes négatives d’une thérapie peuvent provoquer des effets indésirables.

De sorte qu’il est essentiel de prendre en compte les deux phénomènes – l’effet placebo et l’effet nocebo – lors de la mise en place d’un traitement, voire lors de la conduite d’essais cliniques. Dans cet article, nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur l’effet nocebo.

Qu’est-ce que l’effet nocebo ?

La conduite d’un essai clinique pour tester l’efficacité d’un médicament recourt généralement à deux groupes de personnes. Un des groupes reçoit le vrai médicament, l’autre un placeboLe placebo est une substance sans propriétés pharmacologiques, c’est-à-dire sans effets réels.

L’objectif est de voir quelles sont les conséquences réelles de la drogue. Aucun des participants ne sait ce qu’il prend. D’où l’effet placebo : un patient commence à ressentir des effets positifs simplement en raison des attentes positives qu’il a de ce traitement.

L’inverse peut également se produire. Les patients qui reçoivent le placebo commencent à ressentir les effets secondaires possibles du traitement, alors qu’ils ne prennent aucun médicament actif. C’est l’effet nocebo.

En d’autres termes, l’effet nocebo consiste en l’apparition d’effets négatifs d’une thérapie uniquement à cause des attentes négatives du patient. Ces effets ne sont causés par aucun principe actif, ils sont psychogènes. Cela signifie qu’ils ont été induits par le cerveau.

Des médicaments entre les mains d'un médecin.
L’effet nocebo peut apparaitre en raison des simples attentes du patient.

Bien que les recherches sur l’effet nocebo soient encore rares, nous connaissons certaines de ses caractéristiques. Par exemple, les deux effets se produisent dans les mêmes zones du cerveau. Aussi, ils semblent avoir une certaine influence génétique.

De plus, les attentes que le patient a vis-à-vis du médicament sont déterminantes. D’ailleurs, pour qu’ils se produisent, il n’est pas strictement nécessaire qu’un médicament soit impliqué : d’autres types de thérapies peuvent également les provoquer.

Ni l’effet nocebo ni le placebo ne sont liés à l’action d’une substance, mais dérivent d’un mécanisme psychologique. Ce qui les différencie, est que l’effet placebo est très bénéfique pour toute thérapie, contrairement à l’effet nocebo.

Nombreuses sont les personnes qui ont abandonné des essais cliniques en raison de l’effet nocebo. Il serait donc idéal que davantage de recherches à cet égard voient le jour.

Effet nocebo.
L’industrie pharmaceutique reconnaît l’existence de l’effet nocebo, et le considère dans le cadre de ses expérimentations.

L’effet nocebo dans la pratique clinique

Il est clair que l’effet nocebo doit être pris en compte avant tout traitement, car certaines mesures, comme donner une information adéquate au patient, peuvent totalement changer leur perspective et ainsi altérer l’adhésion au traitement et sa mise en œuvre.

D’autre part, les patients ont la responsabilité de recueillir des informations officielles et fiables à propos de leurs médicaments. Les recherches sur Internet, sur des sites non fiables, contribuent aux effets indésirables psychogènes.

Cela pourrait vous intéresser ...
La participation des enfants à des recherches sanitaires est-elle possible ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
La participation des enfants à des recherches sanitaires est-elle possible ?

L'organisme des enfants n'est pas le même que celui des adultes. Il est donc nécessaire de les faire participer aux recherches sanitaires.