Énurésie nocturne : comment la traiter ?

· 14 décembre 2018
Pour que l'énurésie nocturne ne devienne pas un traumatisme pour l'enfant, surtout ne le grondez pas et ne vous moquez pas de lui.

L’énurésie nocturne est une forme d’incontinence urinaire qui affecte les enfants âgés entre cinq et six ans. Cette affection se caractérise par l’expulsion répétée d’urine. Cela peut survenir pendant la journée ou bien pendant la nuit lorsque l’enfant dort.

Cette incontinence est perçue comme une maladie s’il y a perte d’urine au moins deux fois par semaine pendant au moins trois mois consécutifs.

Bien qu’il soit très rare que ce symptôme soit le signal d’alerte d’une maladie plus grave, il peut néanmoins déboucher sur des problèmes de comportement.

La bonne nouvelle est qu’il est possible d’aider l’enfant à établir des habitudes urinaires régulières et appropriées.

Découvrez ici quels sont les principaux symptômes de cette affection et comment vous pouvez aider votre enfant à la contrôler.

Énurésie nocturne : les symptômes

enfant qui dort souffrant d'énurésie nocturne

Le principal symptôme de l’énurésie nocturne est la perte involontaire d’urine. Cela se produit généralement plusieurs fois pendant la nuit et moins fréquemment pendant la journée.

Les enfants qui souffrent d’énurésie nocturne ont généralement plus de difficultés à se réveiller et souffrent de constipation.

Pour établir un diagnostic d’énurésie nocturne, le pédiatre prend en compte l’âge de l’enfant, la fréquence des pertes et les antécédents. Il évalue également l’attitude des parents face au problème et prescrit une série d’analyses complémentaires pour écarter une éventuelle maladie.

Le diagnostic est positif si :

  • l’enfant a entre quatre et six ans ;
  • les pertes involontaires d’urine se produisent plusieurs fois par semaine sur une période minimum de trois mois consécutifs ;
  • l’incontinence est plus fréquente pendant la nuit (lit mouillé) ;
  • la perte d’urine se produit normalement entre trente minutes et trois heures après le coucher.

Lisez aussi : 5 façons naturelles d’éviter l’incontinence urinaire

Énurésie nocturne : les traitements

enfant chez le pédiatre pour soigner l'énurésie nocturne

Une grande partie du traitement contre l’énurésie nocturne consiste à corriger le comportement de l’enfant.

Ainsi, avant de prescrire tout médicament, le médecin est chargé d’expliquer la maladie et  propose quelques recommandations pour la contrecarrer.

Les propositions habituelles sont les suivantes :

  • informer l’enfant et sa famille sur le fonctionnement du système urinaire ainsi que sur les mécanismes basiques impliqués dans l’énurésie ;
  • expliquer à l’enfant et aux parents que ce n’est pas de sa faute, que cela est indépendant de sa volonté ;
  • insister sur le fait que les proches de l’enfant ne doivent pas le gronder ni l’embarrasser, mais au contraire le soutenir afin de vite résoudre le problème ;
  • solliciter une contribution positive de la part de la famille pendant le traitement mais non active (ne pas réveiller l’enfant pendant la nuit pour qu’il aille aux toilettes)
  • expliquer à l’enfant qu’il ne doit pas trop boire après 19 h 00 ;
  • fournir un cahier à l’enfant pour qu’il puisse noter ses progrès ;
  • aider l’enfant à établir des habitudes de miction régulières qui facilitent le contrôle de la vessie ;
  • encourager l’hygiène et le changement de vêtements ;
  • ne pas recommander l’utilisation de couches (à l’exception de certains cas particuliers).

Le traitement pharmaceutique

Lorsque le médecin opte pour des médicaments contre l’énurésie nocturne, la prescription contient généralement de la desmopressine. Ce médicament diminue le volume du liquide pendant la nuit. Son taux d’efficacité se situe entre 40 et 80 %.

Il se peut aussi qu’il prescrive de l’oxybutynine. Ce médicament augmente la capacité de la vessie.

En derniers recours, il peut prescrire de l’imipramine, un médicament qui possède une action antidiurétique. À cause de ses effets secondaires, cette option est seulement réservée aux cas ponctuels.

Lisez aussi : Thé au zeste de mandarine pour s’endormir plus vite

L’énurésie nocturne est un trouble bénin qui finit par disparaître au fur et à mesure que l’enfant grandit.

Néanmoins, étant donné que pour certains parents il s’agit d’une situation difficile à gérer, nous vous donnons ici quelques conseils supplémentaires.

  • Ne donnez pas de liquides à votre enfant avant qu’il aille au lit.
  • Aidez votre enfant à développer une meilleure estime de lui-même afin que ce problème ne l’affecte pas psychologiquement.
  • Expliquez à votre enfant qu’il doit aller aux toilettes avant d’aller au lit.
  • Vérifiez que votre enfant va plusieurs fois aux toilettes au cours de la journée.
  • Expliquez à votre enfant que ce n’est pas grave de faire pipi au lit.