Est-il possible de retrouver la santé pulmonaire ?

Grâce aux avancées médicales, les patients qui souffrent de maladies respiratoires chroniques et aiguës peuvent retrouver la santé pulmonaire. Pour cela, il faut exécuter une technique de réadaptation pulmonaire qui est déjà disponible dans de nombreux pays.
Est-il possible de retrouver la santé pulmonaire ?

Dernière mise à jour : 21 septembre, 2021

La santé pulmonaire peut souffrir à la fois de dommages aigus et chroniques. Cependant, grâce aux progrès des techniques de réadaptation, nous pouvons la restaurer en partie ou en totalité.

Nous devons nous rappeler que les maladies pulmonaires sont très courantes. Le tableau clinique paradigmatique est la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), qui affecte en Espagne 10 % de la population adulte de plus de 40 ans.

Les patients atteints de MPOC voient leur qualité de vie altérée en raison de l’effort respiratoire qu’ils doivent effectuer en permanence. Beaucoup d’entre eux ont besoin d’un supplément d’oxygène la nuit et, dans le pire des cas, toute la journée.

Jusqu’à récemment, la seule solution était cet oxygène et certains médicaments, dont les bronchodilatateurs. Mais suffisamment de progrès ont été réalisés pour augmenter la possibilité de restaurer la santé pulmonaire. C’est ainsi qu’est né le concept de réadaptation pulmonaire.

La réadaptation pulmonaire est un processus sous forme d’étapes qui se planifient pour améliorer la qualité de vie d’un patient atteint d’une maladie respiratoire. Il existe des variantes du programme qui s’appliquent dans les centres de santé et d’autres au domicile du patient.

Qui peut retrouver la santé pulmonaire ?

La réadaptation pulmonaire vise un groupe cible spécifique. Il en est ainsi compte tenu du fait qu’il existe de nombreux patients non diagnostiqués, de sorte qu’il est difficile d’agir sur eux. Les groupes suivants peuvent retrouver la santé pulmonaire grâce à la réadaptation :

  • MPOC. Les personnes atteintes d’une maladie pulmonaire obstructive chronique sont des candidats idéaux pour ces programmes. La MPOC inclut l’asthme, la bronchite chronique, l’emphysème et l’atélectasie.
  • Dystrophies musculaires. Les patients atteints de maladies musculaires qui altèrent la capacité de la cage respiratoire thoracique en ont également besoin.
  • Mucoviscidose. Cette pathologie génétique provoque l’accumulation de substances visqueuses et épaisses dans les bronches. La réadaptation pulmonaire constitue donc l’une des tâches de soutien devant s’effectuer.
  • Maladie interstitielle. Il existe des troubles qui affectent le tissu pulmonaire en provoquant une fibrose ou des cicatrices qui diminuent la capacité respiratoire. On peut citer la sarcoïdose à titre d’exemple.
  • Les patients ayant subi une chirurgie pulmonaire.
Santé pulmonaire.
Les patients atteints de MPOC sont des candidats idéaux pour les programmes de réadaptation pulmonaire.

Découvrez également : Qu’est-ce que la pneumonie atypique ?

Lisez également : Conseils et remèdes naturels pour purifier les poumons



  • Miravitlles, Marc, et al. “Prevalence of COPD in Spain: impact of undiagnosed COPD on quality of life and daily life activities.” Thorax 64.10 (2009): 863-868.
  • Peña, Jhonatan Betancourt, et al. “Caracterización de pacientes con enfermedad pulmonar obstructiva crónica que inician un programa de rehabilitación pulmonar.” Movimiento Científico 11.2 (2017): 47-54.
  • Gómez, Vilma, and Alejandro Casas. “Rehabilitación pulmonar en hipertensión pulmonar.” Revista Colombiana de Cardiología 24 (2017): 84-88.
  • Betancourt-Peña, J., et al. “Diferencias de la rehabilitación pulmonar en pacientes con EPOC, con y sin indicación de oxígeno domiciliario a largo plazo.” Fisioterapia 40.4 (2018): 169-177.