Herbes médicinales pour prévenir l’acide urique

Pour maintenir un bon taux d'acide urique, nous devons surveiller notre alimentation, et consommer certaines infusions, telles que celles d'artichaut ou de chardon-marie, pour favoriser l'élimination des purines.

L’acide urique est un problème assez commun de nos jours. Des mauvaises habitudes de vies, et une mauvaise alimentation sont les deux facteurs principaux pouvant occasionner l’apparition de ses résidus dans notre sang. Nous vous expliquons dans cet article comment prévenir ce mal naturellement.

Les bonnes plantes médicinales pour faire baisser l’acide urique

acide urique

Nous avons tous un certain taux d’acide urique dans le corps, et tant que ce dernier est équilibré, il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Cependant lorsque notre alimentation devient déséquilibrée, et que nous commençons à accumuler des purines, ces déchets venant de la décomposition des protéines animales, du café et de l’alcool, les problèmes commencent à arriver !

Mais que se passe-t-il exactement lorsqu’un excès d’acide urique se forme ? Il arrive ce que nous appelons communément la goutte, c’est-à-dire des douleurs et des inflammations aux articulations, pouvant aussi provoquer des problèmes rénaux et hépatiques.

Un autre aspect à prendre en compte, est l’élévation du pH du sang causé par l’excès d’acide urique pouvant endommager certains organes, réduire les défenses immunitaires, causer de la fatigue, des maladies, une fragilité osseuse, etc.

Mais que pouvons-nous faire pour réduire l’incidence de l’acide urique et éviter ainsi de graves problèmes de santé ? Le mieux est d’éliminer, ou au pire de vraiment réduire, la consommation de viande rouge, de protéines animales, de graisses, de fritures, d’alcool, de farines raffinées, de sel, de sucre, de boissons gazeuses…

Aussi, il est conseillé d’améliorer son alimentation en augmentant sa consommation de fruits, de céréales (par exemple d’avoine, de fraises, d’agrumes comme le citron, le pamplemousse, l’orange,…). Mais n’oubliez pas que certaines plantes médicinales peuvent vous aider. Bien sûr, elles ne peuvent en aucun cas se substituer à un traitement médical, mais peuvent agir en complément au quotidien, afin de nous aider à purifier le sang. En voici quelques-unes :

1. Les plantes diurétiques éliminant les purines

pissenlit

Nota Bene : La prêle, le pissenlit, les infusions d’artichaut vont vous permettre de soulager la rétention d’eau, d’éliminer les toxines et de purifier votre sang, tout comme le système lymphatique. En augmentant la production d’urine, vous allez faciliter l’élimination des purines présentes dans votre organisme. Il s’agit donc d’infusions réellement bénéfiques.

Par exemple, vous pourriez prendre ces infusions après vos repas principaux. Choisissez celle qui vous va le mieux et notez les résultats sur votre acide urique !

2. L’effet protecteur du chardon-marie

cardo-mariano-terriem

Peut-être connaissez-vous déjà les vertus du chardon-marie. Cette plante, de par ses propriétés dépuratives et antioxydantes, protège le foie et les fonctions hépatiques. Elle aide alors le foie à « laver » le sang des purines, des excès de protéines qui finissent par se décomposer dans notre corps. Pourquoi ne pas commencer la journée avec une infusion de chardon-marie ! Vous pouvez en trouver dans les magasins bio tant en infusion qu’en comprimés. Vous verrez, c’est fantastique !

3. L’ Harpage pour calmer l’inflammation

infusion

Cette herbe n’est pas très connue, mais elle vaut la peine que l’on s’y intéresse car sa racine est thérapeutique et curative et est donc parfaite pour ce type de maladie. Elle agit directement sur nos muscles et nos articulations, faisant baisser l’inflammation causée par l’acide urique. Si vous souffrez de la goutte, l’harpage vous aidera réellement à soulager la douleur et éventuellement améliorer votre mobilité. Vous pourrez la trouver en magasin bio ou dans une herboristerie.

Catégories: Remèdes naturels Étiquettes:
A découvrir aussi