Il n’est pas toujours facile d’être joyeux, mais on peut être en paix

25 avril 2016
Être joyeux est momentané et peut être le résultat de quelque chose de ponctuel, pas continu. Le calme et la paix intérieure, à l'inverse, sont des états bien plus inaltérables.

Même s’il n’est pas toujours facile d’être joyeux, nous avons toutes les raisons du monde d’être en paix, car être en paix, c’est vivre loin des conflits et sans attaches extérieures qui altèrent notre tranquillité.

Aujourd’hui, nous faisons partie d’une société où on nous « vend » l’idée selon laquelle nous devons être heureux.

Cependant, les pressions extérieures et beaucoup de nos habitudes de vie nous éloignent de cet idéal où s’inscrit le bonheur.

Il est donc nécessaire de concentrer notre bien-être sur autre chose. La joie ne doit pas être associée à l’obligation d’obtenir tout ce que l’on désire, ni d’atteindre les buts que nous avons en tête et que nous ne pouvons pas toujours atteindre.

Pour être joyeux, il suffit d’être calme, en équilibre avec les nôtres, et avec ce qui nous définit.

La paix intérieure est le calme du cœur qui se sent bien avec ce qu’il a, sans avoir besoin d’autre chose. Dans cet article, nous vous invitons à réfléchir à cela.

Pour être joyeux, nous avons besoin de peu

La joie est le reflet du bonheur le plus intense. Il y a des jours où, sans savoir pourquoi, nous nous sentons plus réceptifs, et plus connectés à notre entourage. Nous sommes heureux et nous profitons.

D’autres fois, sans que les choses aillent plus mal, nous nous sentons différemment, nous ne sommes plus tellement heureux, nous ne nous sentons pas très bien et les pensées limitantes qui détruisent notre bien-être apparaissent alors.

Lise aussi : Mûrir, c’est être heureux en sachant que tout n’est pas parfait

C’est pour cela qu’il est bon d’y réfléchir pour y remédier.

Bateau-fleurs-representant-le-passe-500x319

La paix intérieure commence en s’acceptant soi-même

Alors que l’anxiété représente la corde qui nous tire vers le bas et qui nous rappelle « tout ce que nous devons faire et que nous n’avons pas encore fait », la dépression est le lien qui nous fait échouer sur les rives du passé, du perdu, du frustré, du malheur et de tout ce qui n’a pas été atteint.

Pourquoi oublions-nous d’écouter le présent ? C’est l’erreur dans laquelle nous tombons tous.

Loin d’accepter l’ici et le maintenant, et nous-même, nous nous éloignons de notre essence en détruisant notre estime de nous-même. 

  • Acceptez tout ce qui a été vécu, avec chaque erreur mais aussi chaque réussite. L’intégrer est la première étape pour trouver le calme.
  • Arrêtez de vous focaliser sur le futur de manière obsessive. Il n’existe pas, il n’est pas encore arrivé. L’ici et le maintenant est ce que vous pouvez sentir, voir et toucher. C’est le plus important.
  • Vous êtes la personne que vous voyez devant votre miroir, alors prenez une grande respiration et laissez s’échapper toutes les inquiétudes.
    Le calme et la paix intérieure se trouvent à ce point où nous trouvons notre propre équilibre, en nous acceptant nous-même.

Le bonheur est l’absence de la peur

Si nous faisons un lien avec la joie et le bonheur, il est nécessaire de savoir que pour cela, il faut arrêter d’avoir peur.

  • Laissez de côté la peur de ne pas être ce que les autres attendent de vous.
  • Oubliez la peur de l’échec. Nous apprenons des erreurs et elles sont nécessaires.
  • Oubliez la peur d’être seul. Une mauvaise compagnie est pire que la solitude.
  • Éteignez votre crainte du passage du temps, des rides, des cheveux blancs… la seule chose à craindre est une vie non vécue.
Fleurs-forme-de-coeur-beaute-d'exister

Ne cherchez pas la paix à l’extérieure. Elle doit commencer en vous

Le bonheur ne se trouve pas dans les poches des voisins, ni dans l’accumulation des choses matérielles.

Le bien-être se trouve en chacun de nous, et pour l’atteindre, il faut beaucoup travailler les aspects psychologiques et émotionnels.

  • Apprenez à vous éloigner de tout ce qui produit de l’anxiété et vous oblige à être ce que vous ne ressentez pas. Parfois, il est même nécessaire de s’éloigner de certaines personnes.
  • Pensez que pour être en paix, vous n’avez pas besoin de beaucoup de choses. L’essentiel est d’avoir à vos côtés des personnes que vous aimez et qui vous permettent d’être toujours vous-même.
  • Pardonnez. Le pardon est une forme de libération et de paix intérieure que tout le monde ne sait pas offrir.
    Sachez que toute pensée chargée de colère vous réduit en esclavage et vous éloigne de cette paix intérieure que vous méritez.
  • Comprenez que tout passe et que tout change. Aucune douleur n’est permanente, ni ne dure pour toujours.

Accepter tout cela permet de nous concentrer sur ce qui est important : notre intérieur, le présent et la connexion avec le positif et l’enrichissant qui nous entourent.

Nous vous recommandons de lire : Pardonnez, lâchez prise et refermez le passé

Décélérez votre rythme et permettez-vous d’être calme. Vous serez ainsi bien plus réceptif à ce qui vous entoure et à vos propres besoins.

Même s’il n’est pas toujours facile d’être joyeux, n’oubliez pas que vous pouvez être en paix.

A découvrir aussi