J’ai l’âge de ne plus m’inquiéter de ce que les autres pensent de moi

Pour être heureux et apporter du bonheur aux autres, il est nécessaire d'atteindre un certain équilibre intérieur, un état où l'on accorde peu d'importance aux critiques des autres et où l'on se concentre sur son propre enrichissement personnel.

Nous devrions tous arriver à cet âge où nous trouvons l’équilibre intérieur, où tout commentaire méchant et peu constructif n’ait plus d’influence sur nous.

À présent, sachez que les critiques et les phrases désagréables ont toujours un effet quand elles viennent de personnes proches.

C’est pour cela qu’il n’est pas toujours facile d’appliquer la fameuse maxime : « ce que les autres pensent ou disent de moi ne me touche plus ».

Les critiques vous affecteront tant que vous le permettrez, d’où le besoin de trouver cette maturité et cet équilibre interne essentiel pour avancer avec plus de tranquillité et d’intégrité.

Nous ne parlons pas du besoin d’arriver à un âge déterminé où nous finirions par penser un peu plus à nous.

Nous parlons d’un âge mental, d’un moment où nous atteignons cet équilibre où nous nous déchargeons, où nos expériences nous apportent de bons conseils et où nous réussissons à « désactiver » tout ce qui n’est pas positif.

Nous vous invitons à réfléchir à cela.

L’âge d’or qui ne vient pas avec les années mais avec la paix intérieure

La paix intérieure ne vient pas à 30, 40 ou 60 ans.

L’âge d’or est celui qui nous permet de faire un pas vers notre être intérieur pour nous apprécier tels que nous sommes, et pour prendre soin de notre être, tout en sachant que si nous ne sommes pas heureux, il nous sera difficile d’apporter du bonheur aux autres.

Foret-et-animaux-500x500

  • Votre meilleur âge est aujourd’hui, pas il y a quelques années ou dans quelques décennies : maintenant.
    C’est pour cela qu’il est important d’harmoniser vos illusions, l’estime de vous-même et votre équilibre intérieur. Aucun amour peut être plus important que celui que vous ressentez pour vous-même.
  • Il n’y a que quand nous réussissons à développer une bonne estime de nous-même que nous pouvons faire fuir les personnes toxiques aux arts manipulateurs et les personnes négatives qui nous mènent à des souffrances personnelles.
  • Il y a des personnes qui réussissent à atteindre cette équilibre à 30 ans, d’autres plus tôt ou plus tard, mais il est nécessaire d’arriver à un moment où nous sommes capables de nous rendre heureux et d’apporter du bonheur.
  • L’âge d’or est la paix et la liberté intérieure. C’est cultiver ce jardin intérieur où personne ne peut briser les rêves ou les espoirs. La joie, l’optimisme et une grande forteresse forgent l’estime de soi.

Nous vous recommandons aussi de lire : Mon enfant est à la fois ma fragilité et ma force

L’âge est une question de sentiments, et non pas d’années. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’arrêter d’accorder autant d’importance à la beauté physique, qui ne doit pas être une priorité pour être heureux.

L’acceptation de soi-même et du temps qui passe est encore plus importante.

Mon véritable âge se trouve sur mon sourire, et la couleur de mes rêves sur mon visage

Femme-et-hibou

Votre âge n’est pas caractérisé par les années, ni par les rides qui se trouvent autour de vos yeux.

Votre jeunesse se trouve dans votre cœur et dans les joies qui l’habitent.

C’est pour cela qu’il est nécessaire que notre cœur se gorge encore plus intensément de tout ce qui nous rend véritablement heureux et qu’il enclenche le moteur du changement, de l’équilibre et de cette maturité émotionnelle qui nous rend chaque jour plus sage.

Lisez aussi : Les conseils les plus judicieux pour développer l’estime de soi

Il arrive toujours un moment dans la vie où nous sommes capables de dire NON au désespoir, et au fait de ne pas accorder de valeur aux critiques des autres sur notre manière d’être ou de comprendre la vie.

  • Nous naissons tous libres, nous venons au monde sans devoirs et nous partons de la même manière.
    Alors, entre la naissance et la mort, il existe une étape qui s’appelle la vie, que nous devons vivre avec le maximum d’intensité.
  • Votre envie de vivre dessine la ligne de votre sourire et la brillance de vos yeux, et vous imprègne d’émotions positives.
  • Ce que pensent les autres est leur problème, leur zone limitée de connaissance qui ne vous appartient pas, ni ne vous définit.
    Si ces critiques viennent de personnes qui comptent pour vous, réagissez et mettez des limites. Ne les laissez attaquer ni vos valeurs ni votre personne.
  • Qui vous aime vous rendra heureux, c’est quelque chose dont nous devons toujours nous souvenir. Celui qui vous attaque ou vous critique de manière peu constructive ou négative, ne sait pas vous respecter.

Nous vous recommandons de lire : La joie d’être femme après 40 ans

Feuilles-roses-representant-le-vide-500x349

Pour conclure, n’oubliez jamais que le meilleur âge est celui que vous avez aujourd’hui, un moment où il est temps de penser à vous, pour donner le meilleur de vous-même grâce au bonheur, à l’équilibre et aux rêves que vous cultivez en vous chaque jour.

Catégories: Sexe et relations Étiquettes:
A découvrir aussi