La coupe menstruelle, une alternative aux tampons ?

30 juillet 2014
La coupe menstruelle est une alternative écologique et saine aux tampons et aux serviettes hygiéniques. Elle ne contient aucune substance toxique, et permet de prévenir les infections.

On entend souvent parler des effets négatifs que peuvent avoir les tampons à cause de leur composition toxique malgré le fait que les femmes ne soient pas prêtes à s’en séparer étant donné leur usage pratique et commode… Dans l’article d’aujourd’hui, on va essayer d’aborder l’idée de la coupe menstruelle comme possible alternative afin d’assurer une bonne hygiène féminine, pratique et économique !

Les risques avec les tampons

Les tampons possèdent des substances toxiques dans leur composition. L’un d’eux est l’amiante, une substance qui provoquerait l’augmentation du saignement menstruel et qui serait cancérigène. Malgré cela, la vente de ce produit n’est pas illégale, vu qu’il est commercialisé partout dans le monde !

La dioxine fait aussi partie des composants des tampons, et elle est notamment utilisée pour blanchir les fibres du tampon. Elle est potentiellement cancérigène et pourrait même nuire au système immunologique et reproductif, et provoquer l’endométriose. D’ailleurs, beaucoup d’études l’ont déjà démontré.

Les tampons contiennent également de la rayonne, un élément absorbant qui peut provoquer un choc toxique.

Pourquoi ne sont-ils pas interdits ?

Les tampons sont considérés comme des produits faisant partie de la vie quotidienne des femmes, ils sont donc en contact permanent avec leur intimité.

Le problème, c’est que ces lingettes et ces tampons contiennent souvent de la dioxine, un produit toxique qui peut nuire à votre santé même s’il n’est pas vraiment en contact direct avec le vagin.

Il faut donc bien savoir les choisir, et on peut d’ailleurs trouver des tampons faits à  100% de coton naturel, et qui ne passent pas par le processus de blanchiment. Mais le problème, c’est qu’ils coôtent parfois un peu trop cher !

La coupe menstruelle

Heureusement, il existe une alternative aux tampons et aux serviettes conventionnels. En effet, la coupe menstruelle est fabriquée à partir de silicone et possède la forme d’un entonnoir en plus d’être flexible, ce qui permet de la doubler facilement afin de l’introduire dans le vagin. Une fois dedans, il accueille le saignement sans l’absorber pour autant. Une fois enlevé, on peut le nettoyer simplement à l’aide d’eau et de savon, et on peut également le stériliser à l’aide d’eau bouillante après la fin des règles, pour le maintenir en bon état jusqu’au prochain usage. On peut aussi le nettoyer occasionnellement à l’aide d’eau oxygénée, de vinaigre, ou d’un autre savon naturel.

 coupe menstruelle-Zane-Selvans

Ses avantages :

  • C’est écologique : vu que c’est fabriqué avec de la silicone et que ça peut durer jusqu’à 10 ans.
  • C’est économique : vu qu’il ne faut pas la jeter après chaque usage.
  • C’est sain : puisqu’elle ne contient aucune substance toxique.
  • C’est pratique : puisqu’on peut l’utiliser de la même manière que les tampons.
  • Ça nous aide à prévenir les infections comme la cystite, contrairement aux serviettes.
  • Les coupes menstruelles disposent approximativement d’une capacité de 30 ml, ce qui équivaut à peu près à la quantité du saignement général d’une femme durant ses menstruations, ce qui fait que l’on aura plus besoin de les changer comme les tampons ou les serviettes plusieurs fois par jour.
  • Ça nous aide à entretenir des relations saines avec nos menstruations, sans tabou et en ayant bien connaissance de notre intimité.

Types de coupes menstruelles

Il existe de nombreuses marques de coupes menstruelles sur le marché. On pourra donc les trouver facilement dans les boutiques ou même sur Internet. Elles existent généralement en deux tailles, certaines sont destinées aux jeunes filles qui n’ont pas d’enfants, et les autres destinées aux femmes un peu plus âgées.

coupe menstruelle-Greencolander

Comment les utiliser ?

Il faut d’abord lire les instructions détaillées qu’on trouve sur la boîte, et il y a également des vidéos qu’on peut voir un peu partout sur Internet. On doit avant tout comprimer la partie large de l’entonnoir pour pouvoir bien l’introduire dans le vagin, puis on la relâche une fois à l’intérieur afin qu’elle s’ouvre. On doit également l’étirer doucement de sa base pour la prendre.

Certes, ce procédé n’est pas facile à appliquer pour la première fois, mais on s’y habitue très vite avec la pratique !

Photographies reproduites avec l’aimable autorisation de Zane Selvans et Greencolander.

A découvrir aussi