La philamatologie, la science qui étudie le baiser

La philamatologie affirme que les humains ne sont pas les seuls à s'embrasser. D'autres animaux, comme les bonobos, s'embrassent aussi. Le baiser provoque divers changements dont nous parlons ici.
La philamatologie, la science qui étudie le baiser

Dernière mise à jour : 06 septembre, 2021

Embrasser est l’une des actions les plus agréables qui  soient pour la plupart des personnes. Dans pratiquement toutes les cultures, embrasser est une façon de montrer de l’amour ou de l’affection. C’est un acte si simple et, en même temps, si complexe, qu’il existe une science qui l’étudie : la philamatologie.

La philamatologie est donc la science qui étudie le baiser. Mais non seulement cela, elle est également responsable de découvrir les réactions que le baiser produit dans tout notre organisme.

Par exemple, elle étudie quelles hormones se libèrent, quelles sensations sont ressenties et même quels bienfaits le baiser offre à notre santé. On estime que le baiser est un geste typique des humains qui remonte au-delà de 2500 avant J.-C.

Il existe de nombreux types de baisers, ainsi que de nombreux faits curieux sur cet acte que cette science a découvert. Nous expliquerons donc, ci-après, en quoi consiste la philamatologie et quelles sont les données les plus intéressantes qu’elle apporte.

Qu’a révélé la philamatologie ?

La philamatologie étudie plus que le baiser lui-même. Elle s’intéresse également aux raisons pour lesquelles nous nous embrassons, à l’histoire de ce geste et à sa signification culturelle. Elle classe également les types de baisers et les réactions physiques et mentales qui en résultent.

La philamatologie cherche même à savoir si le baiser apparaît chez d’autres espèces animales. L’ensemble de ces études a permis de découvrir que de nombreux autres animaux s’embrassent, comme les éléphants ou les bonobos, bien que d’une manière légèrement différente.

La vérité est que la raison pour laquelle nous nous embrassons n’est pas très claire. Le baiser exprime en effet des choses différentes dans chaque culture. Il peut s’agir d’amour, de passion ou simplement d’amitié ou d’affection. Il est également utilisé pour saluer, comme rituel ou pour exprimer son respect envers quelqu’un.

Tous ces contextes rendent la philamatologie encore plus intéressante. Actuellement, l’une des théories de cette science est que le baiser nous aide à trouver le conjoint adéquat. L’idée est que la salive contient certaines substances qui augmentent ou diminuent l’attirance entre les personnes.

Un enfant qui fait un bisou à son père.
Le baiser a des connotations différentes selon la culture.

Cet article peut également vous intéresser : 10 techniques pour améliorer votre façon d’embrasser



  • Alpert, J. S. (2013, June). Philematology: The science of kissing. A message for the marital month of June. American Journal of Medicine, 126(6), 466. https://doi.org/10.1016/j.amjmed.2012.12.022
  • Filematología – EcuRed. (n.d.). Retrieved March 3, 2020, from https://www.ecured.cu/Filematología
  • Wlodarski, R., & Dunbar, R. I. M. (2013). Examining the possible functions of kissing in romantic relationships. Archives of Sexual Behavior, 42(8), 1415–1423. https://doi.org/10.1007/s10508-013-0190-1
  • ROMERO, LAURA. “EL BESO, CAPAZ DE ORIGINAR CAMBIOS EN DIFERENTES PARTES DEL CEREBRO. REFUERZA LAZOS SENTIMENTALES.” Gaceta UNAM (2010-2019) 5039 (2019): 8-9.