Le cancer du poumon

26 décembre 2017
Le cancer désigne des cellules qui se développent de façon incontrôlée et envahissent d'autres tissus. Les cellules peuvent devenir cancéreuses en raison de l'accumulation de défauts ou de mutations dans leur ADN.

Le cancer du poumon est une des causes principales de la mortalité. Cette maladie est difficile à détecter à un stade précoce, ce qui la rend très difficile à traiter. Par conséquent, le traitement peut être peu efficace. Pour cette raison, le traitement du cancer du poumon à un stade avancé n’a pas souvent un bon pronostic.

La plupart du temps, les cellules peuvent détecter et réparer les dommages de l’ADN. Si une cellule est gravement endommagée et ne peut pas se réparer elle-même, elle programme elle-même sa cellulaire programmée ou apoptose. Ainsi, le cancer survient lorsque les cellules endommagées se développent, se divisent et se propagent anormalement, plutôt que de s’autodétruire.

Des recherches sont toujours en cours sur ce qui pourrait être la cause du cancer du poumon. Toutefois, il a été démontré que certains facteurs de risque contribuent à ce que les cellules deviennent cancéreuses. Ces facteurs de risque comprennent la génétique, l’exposition à la pollution atmosphérique, entre autres. Mais la plus évidente d’entre elles reste le tabagisme.

Lien avec le tabagisme

fumer

Depuis 1876, lorsqu’une machine a été inventée pour fabriquer des cigarettes roulées, le tabac est devenu accessible à beaucoup plus de gens. À cette époque, le cancer du poumon était une maladie rare. Au fil du temps, le tabagisme a augmenté de façon spectaculaire, ainsi que le nombre de personnes atteintes du cancer.

Actuellement, environ 90 % de tous les cancers du poumon sont liés au tabagisme. Le radon, la pollution, les toxines et d’autres facteurs contribuent aux 10 % restants. Il convient de noter que les cigarettes et la fumée de cigarette contiennent plus de 70 substances chimiques cancérogènes. Certaines d’entre elles sont énumérées ci-dessous:

  • Arsenic (un insecticide)
  • Benzène (un additif de l’essence)
  • Plomb (un métal très toxique)
  • Cadmium (un composant des  batteries)
  • Isoprène (utilisé pour fabriquer du caoutchouc synthétique)

La fumée de cigarette est tout particulièrement forte en nitrosamines spécifiques du tabac (NTS). Elles sont considérées comme des produits cancérogènes certains pour l’homme, même à faible dose.

L’importance des cils cellulaires

La fumée de cigarette endommage et peut tuer les cils cellulaires des voies respiratoires. Les cils éliminent les toxines, les agents cancérigènes, les virus et les bactéries. Lorsque la cigarette endommage ou détruit les cils, tous ces éléments vont s’accumuler dans les poumons et occasionner des problèmes, allant des infections au cancer.

Voir aussi: Comment arrêter de fumer et désintoxiquer les poumons

Facteurs de risque

  • Génétiques : Mais il y a aussi des patients qui développent des cancers du poumon sans antécédents antérieurs.
  • Eau potable : Parfois, elle contient de fortes concentrations en arsenic, ce qui peut augmenter les risques de développer un cancer du poumon, mais on ne sait pas exactement comment le processus se développe.
  • Tabac : La raison pour laquelle l’adénocarcinome dans les poumons est plus fréquent chez les non-fumeurs que chez les fumeurs n’est pas non plus connue. Cependant, les facteurs de risque les plus courants comprennent le tabagisme passif, le radon, la pollution atmosphérique et les expositions professionnelles.

Tabagisme passif

tabagisme passif

Les fumeurs de tabac transmettent aux autres à risque de développer cette maladie. En effet, un non-fumeur qui vit avec un fumeur a une augmentation de 20 à 30 % du risque de développer cette maladie en raison de l’exposition aux fortes concentrations de fumée dans son environnement.

Lisez aussi: 5 raisons d’arrêter de fumer pour améliorer votre apparence

Le radon

Les fumeurs exposés à ce gaz ont un risque plus élevé de développer cette affection que les non-fumeurs. Bien que le radon soit produit naturellement, il peut s’infiltrer dans les maisons et s’accumuler dans les sous-sols et les vides sanitaires.

Pollution atmosphérique

La pollution atmosphérique contribue au développement des cancers du poumon. Les polluants atmosphériques, comme les gaz d’échappement des moteurs diesel, peuvent causer ce problème à certaines personnes. On estime qu’environ 5 % des cancers du poumon sont dus aux polluants atmosphériques.

Expositions professionnelles
exposition professionnelle

Le tabagisme détermine le risque le plus élevé d’être atteint d’un cancer du poumon. Mais l’exposition à certains composés et produits chimiques est également un facteur de risque significatif.

En effet, des produits comme l’amiante, l’uranium, l’arsenic et le benzène, entre autres, augmentent le risque de développer des cancers du poumon. L’exposition à l’amiante peut causer le cancer du poumon (mésothéliome) de nombreuses années après l’exposition initiale. Ces personnes peuvent être à risque de maladie pulmonaire pendant des décennies (10 à 40 ans).

Les symptômes

Lorsqu’une personne atteinte d’un cancer du poumon commence à présenter des symptômes, ce sont habituellement :

  • Fatigue
  • Douleurs thoraciques
  • Perte de poids
  • Essoufflement ou respiration sifflante
  • Toux chronique, toux sanglante

Types de cancer du poumon

types de cancer du poumon

  • Cancer du poumon à petites cellules. Il représente environ 15 % de tous les cancers du poumon. Cette forme tend à se propager rapidement.
  • Cancer du poumon non à petites cellules. C’est le type le plus courant. Ils représentent environ 85 % de tous les cancers du poumon et il est moins agressif, ce qui signifie qu’il se propage plus lentement à d’autres tissus et organes.

Moins de 5 % des tumeurs qui surviennent durant cette maladie prendront la forme d’une tumeur carcinoïde, alors que les autres tumeurs cancéreuses sont encore plus rares (carcinomes adénoïdes kystiques, lymphomes et sarcomes).

Bien que les cancers d’une autre partie du corps puissent se propager dans les poumons, ils ne sont pas classés comme cancer du poumon.

Diagnostic

Malheureusement, aux premiers stades, les cancers du poumon se présentent souvent de forme asymptomatique, ce qui les rend encore plus dangereux. Dans de nombreux cas, les symptômes se manifestent de manière non spécifique. Ce qui exclut leur relation avec le cancer.

Environ 25 % des personnes qui n’ont pas de symptômes sont diagnostiquées avec un cancer du poumon après une radiographie pulmonaire ou lors d’un test de routine.

Si des tests de routine suggèrent qu’une personne est atteinte d’un cancer du poumon, un pathologiste doit effectuer les tests définitifs. Le spécialiste examinera les cellules pulmonaires du patient dans l’expectoration, les glaires ou à partir d’un échantillon de biopsie pour caractériser le cancer du poumon et en déterminer le stade.

Prévention

arrêter de fumer

La mesure de prévention la plus recommandée (et la plus évidente) est d’éviter de fumer ou du moins de réduire considérablement cette habitude. Pour les fumeurs qui ont fumé moins de 10 ans, le risque d’attraper cette maladie devient à peu près le même que s’ils n’avaient jamais fumé.

Par contre, comme pour beaucoup d’autres maladies, il est recommandé de mener une vie saine, d’éviter les excès et de faire attention aux produits chimiques et aux substances toxiques en général.

Références

The lung cancer, Cancer Council NWS, https://www.cancercouncil.com.au/lung-cancer/

Lung cancer, The University of Texas MD Anderson Cancer Center, https://www.mdanderson.org/cancer-types/lung-cancer.html

Lung cancer, http://www.sciencedirect.com/science/journal/01695002?sdc=1

Lung cancer, American Cancer Society, https://www.cancer.org/cancer/lung-cancer.html

Lung cancer, An international journal for lung cancer and other thoracal malignities, http://www.lungcancerjournal.info/

Wikipédia, Cancer du poumon, https://fr.wikipedia.org/wiki/Cancer_du_poumon

Médipédia, Cancer du poumon, https://fr.medipedia.be/cancer-du-poumon/comprendre/deux-types-de-cancer-du-poumon

 

A découvrir aussi