Les 7 principales causes d’infertilité féminine

24 avril 2018
Saviez-vous que le système immunitaire peut être à l'origine de l'infertilité féminine ? Vos anticorps réagissent face à un composant externe et l'attaquent, c'est la raison pour laquelle la fécondation ne se produit pas.

Votre partenaire et vous-même cherchez à concevoir un bébé mais vous n’y arrivez pas ? Vous devez savoir que c’est quelque chose de très fréquent pour plusieurs raisons.

Toutefois, avant de vous décourager, il est important de comprendre qu’il existe différents facteurs à l’origine de l’infertilité féminine.

Nous allons vous donner les plus fréquents. Le plus important est de les connaître pour agir en conséquence. Certains sont relativement faciles à combattre même s’ils nécessiteront un traitement médical.

  1. Problèmes d’ovulation

problèmes d'ovulation

Les problèmes d’ovulation surviennent lorsque les ovules ne mûrissent pas à l’intérieur des ovaires, ou lorsque les ovaires ne peuvent libérer un ovule mûr.

Ce trouble est l’une des causes de l’infertilité féminine les plus communes. Parmi les symptômes que vous pouvez présenter se trouvent :

  • Des règles peu fréquentes ou absentes
  • Un saignement trop léger ou trop abondant
  • L’absence des symptômes précédent la menstruation (comme une inflammation ou une sensibilité des seins)

La solution à ce problème est en général la prise de certains médicaments. Comme chaque organisme est différent, vous devez consulter votre médecin afin qu’il évalue vos caractéristiques et vous prescrive les médicaments adaptés.

Il est également important de ne pas désespérer ni de changer la dose ou d’essayer de nouveaux médicaments. Rappelez-vous que le corps a besoin de temps pour s’adapter.

Voir également : Comment accroître la fertilité chez les femmes

2. Endométriose

L’endométriose fait partie des autres causes d’infertilité féminine. C’est une maladie bénigne qui touche les femmes lorsqu’elles sont en âge de procréer.

Il s’agit d’un trouble inflammatoire qui engendre une adhérence entre les organes.

Ce qui n’est pas normal, c’est que ces adhérences sont normalement du tissu qui grandit à l’intérieur de la cavité utérine, mais dans ce cas-là, il se trouve à l’extérieur.

Certaines femmes ne présentent aucun symptôme et peuvent passer toute leur vie sans avoir de problème.

D’autres, en revanche, auront des problèmes du type :

  • Douleur ou crampes excessives pendant leurs règles
  • Relations sexuelles douloureuses
  • Saignement ou taches en dehors des périodes menstruelles
  • Douleur pelvienne
  • Saignements plus abondants que la normale

Si vous observez l’un de ces symptômes ou que vous ne souhaitez pas encore avoir d’enfants et que vous n’avez pas consulté de gynécologue, il est conseillé de prendre un rendez-vous.

En plus de vous aider à contrôler les gênes, il vous donnera quelques conseils pour éviter les problèmes quand vous souhaiterez avoir un enfant.

Dans le cas où vous ne présentez aucun symptôme mais que votre mère, grand-mère, tante ou sœur ont eu ce problème, vous devez en aviser votre gynécologue.

3. Age

l'âge est une cause d'infertilité féminine

L’âge est l’un des facteurs les plus déterminants lorsque l’on parle d’infertilité féminine. L’opportunité de concevoir un bébé diminue progressivement au fur et à mesure que vous prenez de l’âge.

Malheureusement, c’est un facteur que l’on ne peut combattre et au final, le corps est une machine. A mesure qu’il vieillit, certains processus changent.

  • L’idéal est d’essayer de tomber enceinte entre 22 et 35 ans si vous êtes en bonne santé.
  • Si vous souffrez d’une maladie chronique, demandez à votre gynécologue si les âges sont différents. Il est possible qu’à 30 ou 31 ans, cela représente un problème pour les femmes diabétiques.
  • De la même manière, pour certaines femmes, ce n’est pas un problème de tomber enceinte après 35 ans.

Nous vous recommandons de lire : La grossesse après 35 ans

4. Syndrome de l’ovaire polykystique

Le quart des causes d’infertilité féminine est lié à un déséquilibre des hormones sexuelles féminines. Cela engendre des changements dans le cycle menstruel et des kystes sur les ovaires.

Les petits follicules des ovaires ne se développent pas suffisamment pour mûrir, ce qui empêche la libération des ovules. Parmi les symptômes les plus fréquents de cette maladie, se trouvent :

  • Les règles irrégulières
  • Une pousse des poils excessive
  • L’acné
  • L’obésité

Dans ce cas il est important que votre médecin vous prescrive des examens hormonaux et que vous réalisiez d’autres examens de routine. En outre, vous devrez faire quelques changements dans votre style de vie pour combattre le problème.

5. Votre système immunitaire combat et élimine le sperme

votre système immunitaire combat et élimine le sperme

Les réponses immunitaires entre certains tissus de votre appareil reproducteur peuvent engendrer une infertilité. Le plus fréquent dans ces cas-là, c’est que des anticorps agissent contre des composants du tissu ovarien.

La manière de combattre cela varie selon la force de ces anticorps et seul votre médecin peut vous indiquer la meilleure option. Même s’il est à l’origine de l’infertilité féminine, il peut provoquer des problèmes, qui impliqueront que votre corps n’est pas très sain.

6. Lésions dans les trompes de Fallope

En temps normal, les trompes de Fallope agissent comme une canne à pêche : elles prennent l’ovule libéré pendant la période d’ovulation, transportent les spermatozoïdes vers l’ovule et conduisent l’ovule fertilisé vers l’utérus.

En revanche, lorsque les trompes sont endommagées, il y a en général des obstructions ou des adhérences qui empêchent le processus d’implantation de l’ovule.

Ce type de lésions peuvent être provoquées par :

  • Des infections
  • Des séquelles de maladies sexuellement transmissibles (comme la gonorrhée ou le chlamydia)
  • Une ancienne chirurgie pelvienne
  • Des altérations depuis la naissance

Ces lésions n’engendrent pas seulement l’infertilité féminine. Elles sont également l’une des causes de grossesse ectopique. Il s’agit des grossesses qui se développent en dehors de la cavité utérine ou à l’intérieur de la trompe de Fallope.

7. Vous n’avez pas assez de relations sexuelles au bon moment

vous n'avez pas assez de relations sexuelles au bon moment

En laissant de côté les facteurs médicaux, l’infertilité féminine peut également être due au peu de relations sexuelles ou au fait que vous n’en ayez pas au moment opportun.

Il est important de rappeler que vous n’êtes pas fertile tous les jours du mois. Si vous avez des doutes quant au meilleur moment, demandez à votre médecin.

 

A découvrir aussi