Les aliments que vous devez consommer pour avoir des niveaux d’hémoglobine normaux

· 28 décembre 2017
Lorsque l'analyse d'hémoglobine indique que le niveau est plus bas que la normale, cela signifie que les globules rouges diminuent. Heureusement, nous pouvons les équilibrer au travers de notre alimentation.

Qu’entend-on lorsque l’on parle d’hémoglobine ? En réalité, il s’agit d’un mot que l’on utilise communément.

La majorité des gens l’associent à l’anémie, mais nous ne connaissons pas le concept en tant que tel.

  • L’hémoglobine est une protéine globulaire, c’est-à-dire qu’elle se trouve très concentrée dans les globules rouges.
  • Elle est chargée de transporter l’oxygène vers les tissus périphériques et le dioxyde de carbone vers les poumons afin qu’il soit évacué.
  • Ses valeurs normales oscillent entre 12 et 16 g/dl chez la femme et entre 13 et 18 g/dl chez l’homme.

Qu’est-ce que l’anémie ?

On la définit comme la diminution de la concentration d’hémoglobine.

Autrement dit, en accord avec l’Organisation Mondiale de la Santé, on considère que l’anémie est présente lorsqu’elle se trouve en dessous des valeurs précédemment mentionnées en fonction du sexe.

Nous vous recommandons : 10 solutions faciles pour remédier à l’anémie

Qui peut souffrir d’un faible niveau d’hémoglobine ?

Qui peut souffrir d'un faible niveau d'hémoglobine ?

  • Les femmes qui allaitent et les adolescents
  • Les femmes en âge de se reproduire
  • Les femmes avec des règles irrégulières
  • Les personnes de plus de 65 ans
  • Les patients souffrant d’Helicobacter pylori
  • Les végétariens
  • Les patients ayant des saignements dans le tube digestif

Les symptômes de l’anémie

  • Fatigue ou affaiblissement
  • Peau pâle ou jaunâtre
  • Sensation d’un manque de souffle ou vertiges
  • Soif excessive
  • Transpiration
  • Respiration rapide
  • Crampes dans la partie basse des jambes
  • Rythmes cardiaques anormaux

Comment la prévenir ?

La seule manière de la prévenir est d’avoir une alimentation saine, riche en nutriments afin de produire des cellules sanguines saines. Il faut surtout privilégier la consommation d’aliments contenant du fer, de la vitamine B12, de l’acide folique et de la vitamine C.

Heureusement, ces nutriments se trouvent dans une grande variété de produits. De plus, il est important de prendre en compte les recommandations suivantes :

  • Consommer des aliments et des boissons riches en nutriments : légumes, céréales complètes, fruits, fruits de mer, viandes, flageolets, graines, entre autres.
  • Limiter la consommation de sel, sucres, céréales raffinées et graisses.
  • Contrôler la prise de poids tout en réduisant les calories.
  • Vérifier les normes de sécurité dans chaque aliment afin de réduire le risque de maladies d’origine alimentaire.

Les aliments recommandés

Il faut souligner que le fer est le principal responsable de la formation d’hémoglobine. Avec l’aide de l’oxygène, il produit de l’énergie dans les cellules.

Une fois que le fer entre dans l’organisme, il reste dans le sang, les organes et les muscles.

Il existe deux types de fer : celui d’origine animale, appelé le fer héminique, et celui d’origine végétale, connu sous le nom de fer non héminique.

Toutefois, il n’est pas facile d’obtenir du fer, car la majorité des aliments en contiennent en petites quantités et il n’est parfois pas absorbé par l’organisme.

De fait, le fer d’origine végétale est celui qui est le mieux absorbé.

Les aliments d’origine animale

Les aliments d'origine animale

  • Palourdes : les mollusques sont riches en fer. Ils en contiennent environ 24 mg pour 100 g.
  • Moules : elles en apportent 4,5 mg pour 100 g.
  • Sardines : riches en acides gras oméga 3 insaturés, elles nous apportent également 3,2 mg de fer pour 100 g.
  • Foie : de bœuf ou de porc. En plus de nous apporter de l’acide folique et de la vitamine B12, il contient également 8 mg de fer pour 100 g. Ceci participe à la formation des cellules sanguines.
  • Caille : riche en protéines et acides aminés essentiels. Ces oiseaux contiennent 7,7 mg de fer pour 100 g.
  • Viande de bœuf : l’apport en fer de la viande de bœuf est bien plus élevé que celui des viandes blanches. De plus, c’est une source de potassium et de phosphore. Elle contient 2,5 mg de fer pour 100 g.
  • Œufs : ils contiennent de la vitamine C, de l’acide folique, du calcium et apportent 2,2 mg de fer pour 100 g.

Ne ratez pas : Les conséquences d’une carence en fer

Les aliments d’origine végétale

  • Epinards : ils sont riches en vitamines et minéraux. Ils nous apportent du potassium, du magnésium et 4 mg de fer pour 100 g.
  • Blettes : ce légume contient des folates, qui favorisent la formation de globules rouges et blancs, ainsi que des anticorps dans l’organisme. De plus, elles contiennent également 3,1 mg de fer pour 100 g.
  • Fèves : ces légumineuses nous apportent des minéraux, des vitamines, des protéines, des calories et des antioxydants. 100 g nous apportent 8,5 mg de fer.
  • Lentilles : elles sont riches en vitamines (A, B1, B2, B3, B6, C et E). Elles contiennent également des minéraux comme du potassium, du phosphore, du calcium et du sodium. Et elles nous apportent 7,1 mg de fer pour 100 g.

Fruits secs

Fruits secs pour un bon niveau d'hémoglobine

  • Pistaches : ce fruit nous apporte des hauts niveaux de lutéine, de bêta-carotène et de vitamines. De plus, elles contiennent 7,3 mg de fer pour 100 g.
  • Amandes et noisettes : elles contiennent toutes les deux des protéines et des hydrates de carbone. Quant au fer, elles en contiennent 4,2 mg pour 100 g.
  • Cacahuètes : ces graines nous apportent des minéraux et des vitamines, comme la niacine. Elles contiennent 2 mg de fer pour 100 g.