Les amis décuplent les joies et diminuent les peines

· 19 octobre 2016
Au-delà du fait de représenter la famille que l'on peut choisir, les amis nous offrent une connexion qui est si forte que leur seule présence est capable de diminuer nos problèmes, physiques et psychologiques.

Les amis ont la capacité de soulager les douleurs les plus intenses.

Ils deviennent sans aucun doute des anges protecteurs de notre santé psychologique et physique, et c’est pour cela que nous disons que les amis sont de la morphine naturelle pour nos souffrances.

Il a été démontré scientifiquement que l’isolement et le manque de soutien psychologique ont des effets nocifs pour notre santé, autant que le tabac, le fort cholestérol, l’obésité ou le manque d’exercices.

Ainsi, il n’est pas étrange d’apprendre que les liens affectifs, la complicité et tout ce qui alimente l’union émotionnelle que nous établissons avec ceux qui nous entourent, multiplient nos joies et divisent nos angoisses en deux.

Les liens émotionnels durables, les racines de notre arbre

 

quatre-amies-calin-500x399

Souvent les déceptions nous font préférer la solitude. Nous nous éloignons donc de l’amitié par peur de la douleur, de l’échec et de la déception. Cela nous détériore sans aucun doute.

Cependant, le bonheur qu’apporte le fait d’avoir confiance nous rend plus fort psychologiquement, et augmente notre bien-être. 

Lisez aussi : Le détachement : ne vous laissez pas posséder par quoi que ce soit

D’autre part, avoir une épaule sur laquelle pleurer lorsque les choses vont mal amortit le stress des événements de la vie qui nous font du mal (comme par exemple une perte ou un divorce).

Car la seule présence des gens aimés dans notre vie nous aide à diminuer l’impact des contretemps auxquels nous devons faire face.

Ainsi, la qualité de la fréquence de nos relations d’amitié sont clés, et les mots apaisent notre cœur quand la souffrance menace de déborder.

Le psychologue et chercheur James Pennebaker est l’une des « stars » de ce champ de recherche : il a en effet démontré que le contact avec les amis nous donne une santé de fer. 

amies-se-donnant-la-main-500x353

Les amis sont une source de morphine naturelle

L’amitié est un puissant analgésique. C’est une étude menée par les chercheurs de l’Université d’Oxford qui l’a démontré.

Lors de la recherche, on a demandé à 11 jeunes de remplir un questionnaire sur la quantité et la qualité de leurs relations, ainsi que sur leurs caractéristiques de personnalité.

Ensuite, un test leur a été soumis. Il consistait à se mettre dans une position inconfortable pendant une longue période.

L’objet de cette expérience était qu’ils devaient ressentir des crampes, de l’inconfort et de la douleur.

amies-entourees-de-fleurs-500x334

Les chercheurs ont découvert que ceux qui avaient le plus d’amis supportaient mieux la douleur à laquelle ils étaient soumis.

Consultez aussi cet article : Les frères et sœurs, ces meilleurs amis que nous ne choisissons pas

Ainsi, si l’on passe en revue toutes les données récoltées, on obtient aussi des études neuro-scientifiques qui ont démontré que l’humain est un animal social. 

Nous avons trouvé plusieurs preuves de la programmation sociale de notre cerveau, car nous avons un système neurochimique complexe qui se charge de stimuler les relations interpersonnelles : le système opioïde endogène et plus concrètement, la bêta-endorphine.

amies-cafe

Savoir qu’on vous aime, une sensation merveilleuse

Il y a un passage du roman « Moon Palace » de Paul Auster qui reflète magnifiquement à quel point il est important de savoir qu’on nous aime :

 “A ce moment-là, je l’ignorais ; elle était pourtant claire, mais en sachant ce que je sais maintenant, il m’est impossible d’ignorer ces jours sans sentir une odeur de nostalgie pour mes amis. Cela altère la réalité de ce que j’ai expérimenté.

J’ai sauté du haut d’une falaise et juste quand j’étais sur le point de toucher le fond, il est arrivé une chose extraordinaire : j’ai compris qu’il y avait des gens qui m’aimaient, et ça changeait tout.

La peur de la chute ne diminue pas, mais cela vous mène à voir cette peur sous un autre angle. J’ai sauté, puis au dernier moment, quelque chose m’a rattrapé au vol. Ce quelque chose, c’est ce que je définis comme l’amour.

C’est la seule chose qui puisse arrêter la chute d’un homme, la seule chose assez puissante pour mettre à mal les lois de la gravité”.

La merveilleuse sensation d’avoir un cordon de sécurité émotionnel qui nous protège n’est comparable à rien d’autre.

Sentir que l’on nous aime n’est pas seulement plein d’espoir mais nous renforce et nous revitalise également.

C’est pour cela que nous pouvons affirmer qu’avoir des amis remplit notre monde de magie et de richesse.

Sources :

Goleman, D. (2001). L’intelligence émotionnelle. J’ai lu. Bien-être.

Johnson, K. & Dunbar, R. (2016) “Pain tolerance predicts human social network size”. Scientific Reports; 6: 25267.

Inagaki, T. K. et al (2015) “Blocking opioids attenuates physical warmth-induced feelings of social connection”. Emotion; 15: 494–500.