Les effets du cannabis sur le cerveau

Le cannabis affecte le cerveau par sa capacité à interagir avec les récepteurs neuronaux. C'est une substance qui a une forte capacité à générer une dépendance.
Les effets du cannabis sur le cerveau

Dernière mise à jour : 11 octobre, 2021

Le cannabis est l’une des drogues les plus consommées dans le monde. Certains pays ont établi les bases légales de sa circulation, tandis que d’autres interdisent complètement cette substance.

En tout état de cause, les études scientifiques suggèrent que le cannabis affecte le cerveau de diverses manières, modifiant la structure des neurones et corrompant le processus d’apprentissage. Comme nous le verrons ci-après, ces études mettent en garde contre les effets de la consommation de cette drogue.

Le problème est que de nombreux jeunes voient le cannabis comme une drogue aux effets bénins dont l’usage récréatif n’aura pas d’impact négatif. Ils pensent ainsi qu’un usage sporadique ne les affectera pas.

C’est pourquoi son utilisation s’est autant répandue à travers le monde. Ceux qui commencent à en consommer ne se demandent pas si le cannabis affectera leur cerveau ou non. Ils recherchent une satisfaction immédiate que la drogue offre, supposant qu’elle n’est pas nocive. Mais cette supposition est fausse.

Qu’est-ce que le cannabis ?

Le cannabis est un nom générique qui peut prêter à confusion. Il faut distinguer entre la plante à partir de laquelle la drogue est obtenu, le composé actif qui interagit avec les neurones et les autres dérivés.

La plante s’appelle Cannabis sativa. C’est un végétal aux multiples composants, parmi lesquels le tétrahydrocannabinol ou THC. Le THC a une capacité psychotrope élevée. En d’autres termes, il possède une affinité pour les neurones humains et leurs récepteurs.

De la plante, nous pouvons obtenir de la marijuana, qui représente la substance de consommation la plus répandue en matière de dépendance. Elle se prépare avec les feuilles et les fleurs séchées de Cannabis sativa.

Nous pouvons également obtenir du haschich et de l’huile de cannabis. Le processus est plus complexe. Il implique une distillation ou le chauffage de la plante pour atteindre l’ébullition. Le haschich est beaucoup plus puissant que la marijuana, car il contient jusqu’à 50 % de THC.

Du cannabis.
La marijuana est extraite de la plante Cannabis sativa, dont le composant le plus important est le THC.

Lisez également : Comment fonctionne la caféine dans le cerveau ?

Lisez également : L’addiction aux opioïdes : comment l’expliquer ?



  • Sneider, Jennifer T., Yasmin Mashhoon, and Marisa M. Silveri. “A review of magnetic resonance spectroscopy studies in marijuana using adolescents and adults.” Journal of addiction research & therapy (2013).
  • Fratta, Walter, and Liana Fattore. “Molecular mechanisms of cannabinoid addiction.” Current opinion in neurobiology 23.4 (2013): 487-492.
  • Manzanares, Jorge, et al. “Role of the endocannabinoid system in drug addiction.” Biochemical pharmacology 157 (2018): 108-121.
  • Jacobus J, Tapert SF. Effects of cannabis on the adolescent brain. Curr Pharm Des. 2014;20(13):2186–2193. doi:10.2174/13816128113199990426