Les petits boutons sur les bras et l’intolérance au gluten

15 septembre 2016
Bien que l'intolérance au gluten est souvent confondue avec la maladie cœliaque, il faut savoir que la première n'a pas de base auto-immune et que l'on peut en souffrir pendant des années sans s'en rendre compte.

Nous entendons de plus en plus parler de l’intolérance au gluten, un trouble qui n’est pas aussi grave que la maladie cœliaque mais qui affecte également différents parties de l’organisme, si nous consommons des aliments qui contiennent cette protéine.

Dans cet article, nous allons vous parler de l’un des symptômes les plus habituels de l’intolérance au gluten : les petits boutons qui apparaissent sur les bras sans raison apparente.

La maladie cœliaque affecte tout l’organisme

organisme-500x334

La maladie cœliaque est une pathologie auto-immune qui se caractérise par une intolérance permanente aux aliments qui contiennent du gluten.

On trouve du gluten dans le blé, l’avoine, l’orge et le seigle, et dans tous les aliments transformés qui sont élaborés avec des dérivés des céréales.

La maladie cœliaque est déterminée par une condition génétique, mais peut se manifester à n’importe quel moment de la vie.

Lorsqu’elle consomme du gluten, la personne souffre d’une réponse immunitaire qui provoque une production d’anticorps qui affectent le système digestif mais également l’organisme en général.

Voir aussi : Découvrez le kéfir : une manière naturelle de renforcer vos défenses immunitaires !

L’intolérance au gluten est-ce la même chose que la maladie cœliaque ?

intolerance-au-gluten-500x334

Ces dernières années, sont apparus des troubles en lien avec différents degrés de sensibilité au gluten qui ne sont pas liés à la maladie cœliaque.

Ici, il semblerait que l’intolérance au gluten n’ait pas de base auto-immune, mais pourrait être liée à d »autres facteurs que l’on ne connaît pas encore.

Le problème est que ce trouble est plus difficile à diagnostiquer puisque les symptômes peuvent apparaître de manière graduelle, et se confondre avec d’autres problèmes de santé.

C’est pour cela qu’il est important de connaître les possibles symptômes de cette intolérance, dont l’apparition subite de petits boutons sur les bras.

Les petits boutons sur les bras

Il y a des personnes qui ont des petits boutons sur les bras, qui ressemblent à la chair de poule.

Ce symptôme qui en réalité s’appelle kératose pilaire, est un excès de kératine qui apparaît au niveau de la partie postérieure des bras à cause d’un manque de vitamine A et d’acides gras.

Cette déficience n’est pas due à une mauvaise alimentation car l’intolérance au gluten abîme l’intestin de manière progressive et empêche l’absorption de graisses.

Il est possible d’avoir ces petits boutons pendant des années sans avoir fait le lien avec une possible intolérance au gluten.

Pour savoir avec certitude s’ils sont liés à cette protéine, prenez-note des autres symptômes, que nous allons à présent énumérer.

Autres symptômes

Autres-symptomes-500x334

Voici les possibles symptômes de l’intolérance au gluten :

  • Les gênes digestives fréquentes comme les gonflements, les gaz, l’acidité etc.
  • La fatigue ou l’épuisement, surtout après avoir mangé des aliments contenant du gluten (pâtes, gâteaux, pain etc.). La fatigue chronique et la fibromyalgie doivent aussi être prises en compte.
  • Les irrégularités hormonales. Dans les cas des femmes, il est facile de le confirmer si elles souffrent de cycles irréguliers ou douloureux, d’infertilité ou de fausses couches.
  • Les migraines. Les migraines sont presque toujours en lien avec les difficultés digestives, même si ce n’est pas toujours le cas avec le gluten.
  • L’inflammation ou la douleur dans les articulations.
  • L’anxiété, la dépression ou les changements d’humeur.

Si vous avez des antécédents familiaux ou personnels de maladies auto-immunes (thyroïdite, arthrite rhumatoïde, psoriasis, sclérose en plaques, sclérodermie etc.), vous aurez encore plus de risques de souffrir de cette intolérance.

Nous vous recommandons de lire : Stress et anxiété ? Détendez-vous avec ces smoothies naturels

Comment savoir si l’on est intolérant au gluten ?

Si nous souffrons de plusieurs de ces symptômes, nous pouvons aller chez le médecin pour qu’il nous fasse des tests digestifs pertinents qui nous aideront à confirmer ou à écarter ce trouble.

Cependant, les tests ne donnent pas toujours des résultats 100% fiables et dans certains cas, ils peuvent être négatifs alors que l’on souffre effectivement d’une sensibilité au gluten.

Une autre manière de le découvrir consiste à éliminer le gluten de notre alimentation pendant un mois. 

Nous devons êtres stricts car nos corps a besoin d’un moment pour éliminer les toxines que le gluten non digéré provoque dans notre organisme. Pour cela, il faut faire très attention à l’étiquette des produits.

Vous serez surpris de la quantité d’aliments qui contiennent du gluten.

Si vous mangez hors de chez vous, demandez-vous toujours si les aliments contiennent des farines, qui sont souvent utilisées dans les sauces, les assaisonnements, les fruits secs, les friandises, la bière et autres boissons alcoolisées etc.

Après un mois, vous pouvez réintroduire le gluten dans votre régime alimentaire et surveiller les possibles symptômes.

A découvrir aussi