Quels sont les symptômes d’un pré-infarctus ?

22 juillet 2014
Les symptômes de l'infarctus ne sont pas les mêmes chez l'homme que chez la femme. Ces dernières doivent faire tout particulièrement attention à ne pas les confondre avec d'autres affections, et ne pas attendre pour obtenir un diagnostic.

Les symptômes d’un infarctus sont faciles à identifier dans la majorité des cas, et les douleurs à répétition dans la zone de la poitrine, qui s’étendent jusqu’au bras gauche ou jusqu’au dos, sont des signes suffisants pour tirer la sonnette d’alarme, afin de prendre les précautions nécessaires et réagir au mieux. Pour avoir une idée plus claire sur les symptômes d’un pré-infarctus, nous allons vous présentons les signes qui doivent être pris en compte dès leur apparition !

La première chose à savoir est qu’un infarctus est en réalité un dysfonctionnement du muscle cardiaque appelé myocarde. Son mauvais fonctionnement peut entraîner une forte douleur au niveau de la poitrine ; cette douleur se produit à cause de la mauvaise réception du sang par le cœur, et peut apparaître avec une certaine fréquence et de manière aiguë. C’est un signe clair de la présence d’une maladie artérielle coronaire qui nécessite une consultation chez le cardiologue.

Les symptômes d’un pré-infarctus

  • Douleur ou gêne au niveau de la poitrine
  • Forte douleur au niveau des bras, du cou, de la mâchoire, des épaules et du dos
  • Nausées
  • Fatigue
  • Difficulté à respirer
  • Anxiété
  • Transpiration
  • Vertiges

Les personnes ayant déjà souffert d’un pré-infarctus décrivent la situation comme une forte pression sur la poitrine, comme s’ils venaient de porter un objet lourd, par exemple.

infarctus 

Les symptômes d’un pré-infarctus chez les femmes

Les symptômes peuvent être différents chez les femmes, puisqu’elles ne ressentent pas de poids ou de pression sur la poitrine, mais plutôt des picotements, des nausées, une difficulté à respirer, ou une douleur au niveau de l’abdomen. C’est pour cela qu’on le confond souvent avec d’autres problèmes de santé. Il est donc indispensable d’avoir un diagnostique fiable le plus tôt possible !

À quel point est-ce grave ?

Le pré-infarctus est différent selon les cas de gravité et de durée. Il faut donc prendre en compte d’autres symptômes, vu qu’il pourrait s’agir d’une angine de poitrine, qui est souvent plus dangereuse que l’angine classique.

La première recommandation à suivre est d’aller consulter un médecin dés que l’un de ces symptômes se manifeste, étant donné qu’il s’agit d’une preuve tangible du mauvais fonctionnement du cœur. Vous aurez besoin d’un traitement adéquat afin de remédier à ce problème !

Les possibles traitements

Il faut prendre des vasodilatateurs, qui aident à contrôler la pression artérielle, permettant ainsi aux vaisseaux sanguins de se détendre tout en améliorant la circulation sanguine.

Il faut aussi effectuer un changement drastique au niveau du régime alimentaire, en optant pour une alimentation riche en fruits, en légumes, en céréales complètes et en poisson. Tout en évitant les aliments gras !

La pratique d’exercices physiques, comme la marche ou le vélo, est recommandée afin d’augmenter le flux sanguin jusqu’au cœur.

Quelques remarques…

Le pré-infarctus se caractérise aussi par une douleur à la poitrine au moment de faire un effort, qui disparaît une fois le mouvement terminé. La crise cardiaque provoque, quant à elle, une douleur beaucoup plus intense, et peut même durer plus de 5 minutes.

coeur

Enfin, il faut savoir que la prévention est la meilleure façon de vivre sainement et d’avoir une bonne qualité de vie ; cela passe évidemment par des contrôles médicaux réguliers afin de détecter une maladie à temps.

A découvrir aussi