Les symptômes d’une hernie discale

8 décembre 2014
La hernie discale lombaire se caractérise par une douleur localisée en bas du dos, et qui peut irradier jusque dans les jambes à travers le nerf sciatique.

Beaucoup de personnes souffrent d’une hernie discale. Elle est douloureuse et handicapante, c’est pour cela qu’il vaut mieux bien connaître ses symptômes. Comme vous le savez peut-être déjà, notre colonne vertébrale est un ensemble d’éléments entremêlés et complexes : des eaux, des muscles et des ligaments qui parfois peuvent causer des soucis. C’est ce que nous vous expliquons en cet article.

Comment savoir si vous souffrez d’une hernie discale au niveau de la colonne vertébrale ?

1. Définition

Herniated disc with pressure on spinal cord close-up

Quels sont réellement ces disques qui nous causent tant de douleurs et de gêne ? Pour comprendre ces douleurs, nous devons prendre en compte ces tissus existants entre les os de la colonne vertébrale qui sont de texture souple mais d’un revêtement extérieur dur et qui agissent comme des amortisseurs, s’adaptant ainsi aux mouvements que nous faisons (ce sont donc les disques, ceux qui occasionnent ladite hernie discale). Parfois ces tissus « dérapent » et sortent de leur position normale, pouvant alors causer une pression sur les nerfs et devenir douloureux, de même qu’ils perdent leur fonction d’amortisseurs.

2. Pourquoi avons-nous des hernies discales ?

Dolor-de-espalda

D’une manière général, la hernie discale apparait avec les années. A mesure que nous vieillissons, en effet, avec les années, la colonne vertébrales devient de moins en moins souple et les ligaments autour des disque deviennent de moins en moins « stables ». Ces disques peuvent aussi perdre en hydratation commencer à se dégénérer. C’est alors que la douleur survient.

3. Les symptômes d’une hernie discale

Dolor-de-espalda

  • Tout d’abord, vous devez savoir que le type de hernie dépend de la zone douloureuse. 
  • Si vous avez mal aux jambes, avez des picotements, et que vous remarquez qu’elles deviennent lourdes lorsque vous dormez, la hernie se trouve sûrement dans la zone lombaire. Si vous avez une gêne au milieu du dos, il est probable qu’il s’agisse d’une hernie dorsale. Si la hernie se fait sentir au niveau du cou, et même des bras il se peut qu’il s’agisse d’une hernie cervicale.
  • Les symptômes de la hernie cervicale : Douleur et rigidité du cou sans pouvoir le bouger, la douleur peu alors descendre jusque dans les deux bras… vous pouvez avoir des nausées et des malaises. De plus, il se peut que vous ayez du mal à dormir, ou porter des charges lourdes, vous vous sentez faibles et faites souvent tomber les choses… ce type de hernie est très douloureuse et incapacitante.
  • Les symptômes de la hernie lombaire : Dans ce cas, la douleur se trouve dans la zone basse du dos, vous pouvez sentir comme une sensation de forte chaleur nous forçant à se tenir très droit. Ces douleurs peuvent aussi être accompagnée d’une certaines rigidité musculaire pouvant aller jusqu’au jambes.C’est ce qui est aussi connu sous le nom de douleur irradiante, ou même sciatique. Beaucoup de personnes sentent la douleur jusqu’au pied et peuvent souffrir de fourmillements dans les membres, voire d’incontinence. Si cela arrive, allez d’urgence chez le médecin.
  • Les médecins parlent aussi de douleur irradiante, mais qu’est-ce ?  Il s’agit d’une douleur touchant le corps dans son ensemble, bien que la hernie ne se trouve qu’à un seul endroit. C’est le cas par exemple d’une hernie dans le dos, bien que la hernie ce trouve dans le dos, on peut sentir la douleur jusqu’au niveau des fessiers et de la partie interne des jambes. Si cette situation ressemble à la votre, peut-être avez-vous une radiculopathies. Mais bien entendu seul un médecin peut faire ce diagnostique.

4. Quand consulter un médecin ?

medico

La douleur occasionnée par n’importe quel type de hernie va empêcher le patient de vivre une vie normale. Il ne pourra pas marcher, travailler ou même soulever des charges. Il aura aussi des difficultés à dormir, voire à rester assis.

Si ces symptômes perdurent durant deux semaines consécutives alors la consultation chez un médecin devient urgente afin d’obtenir un diagnostique.

De même, le médecin vous enverra aux urgences si une incontinence urinaire, ou une perte de contrôle du sphincter survient. Dans ce cas, la hernie rend difficile les fonctions naturelles de notre corps présentant alors une gravité évidente devant être traitée au plus vite.

En général, une intervention chirurgicale est requise. Mais ne vous inquiétez pas, elles se déroulent généralement avec succès et permette de nouveau d’avoir une vie normale. Aussi, écoutez votre corps et n’attendez pas pour consulter votre médecin. La qualité de votre vie en dépend.

A découvrir aussi