Je n’aime pas mon corps mais je l’accepte

Cessez de chercher l’impossible et commencez à accepter votre corps tel qu’il est. Vos mensurations ne sont peut-être pas celles d’un-e mannequin, mais votre corps est parfait en soi.

dessin-femme

Mon corps n’est pas parfait, mais celui de mes ami-e-s non plus, ni celui de mes frères et sœurs, ni celui de mes connaissances… Même celleux que je considère parfaits ont un défaut.

Nous vivons dans une société dans laquelle chaque corps est manipulé. A la télévision, sur les réseaux sociaux, dans les publicités… Nous pensons qu’ils sont réels mais pourtant, les corps que nous voyons sont complètement artificiels.

Et que dire de ce que l’on peut trouver sur internet ? Des conseils et des photos qui nous encouragent à suivre des canons de beauté ridicules.

Parfois même, on nous incite à suivre des défis qui n’ont pas de sens.

Découvrez 5 signaux de dépression que vous ignorez

Rappelons ici le défi selon lequel la largeur de votre taille ne devait pas dépasser celle d’un magazine ou celui selon lequel vos clavicules devaient pouvoir soutenir des pièces de monnaie sans aucun problème.

Ceci n’est pas une blague. De nombreuses personnes le prennent au sérieux. De nombreux jeunes qui, ensuite développent des troubles alimentaires comme la boulimie ou l’anorexie.

Vous n’êtes pas parfait-e et alors ?

femme-enfants

S’éloigner du canon de la beauté implique de ne pas faire partie d’un groupe constitué de personnes dont on considère qu’elles possèdent ce que nous désirons.

Nous essayons toujours de ne pas être rejeté-e-s et pour cela, parfois nous laissons de côté notre façon d’être authentique. Seulement pour pouvoir nous limiter dans un ensemble.

Mais regardez autour de vous. Qui est réellement parfait-e ? Curieusement, ce prototype que vous avez en tête, on ne le voit pas dans la rue. Seulement dans des magazines, sur des photos, des spots publicitaires…

Lorsqu’une personne souffre de troubles alimentaires, elle veut obtenir ce qu’elle voit. Cependant, ce qui se reflète dans le miroir est quelque chose de totalement différent.

Finalement, elle cesse de vouloir appartenir à ce groupe de personnes parfaites et choisit de rentrer dans un autre : celui des individus qui partagent ses mêmes aspirations.

Lisez : Mon corps parfaitement imparfait

Etes-vous déjà allé-e sur un forum ou une page spéciale qui encourage l’anorexie ou la boulimie ? Sur internet il en existe beaucoup et voir la quantité de personnes qui les suivent est stupéfiant.

Vous pouvez y voir comment les personnes s’encouragent entre elles pour passer un jour de plus sans manger, pour vomir et ne rien laisser en elles, pour continuer vers une mort certaine.

pomme-avec-metre-autour

Et pendant ce temps elles échangent des photos d’elles-mêmes et de célébrités minces et sveltes. Mais quelqu’un a-t-il pensé à Photoshop ?

Penser qu’une image n’est pas modifiée de nos jours, c’est comme croire que vous pouvez vous fier à tout le monde.

Plus rien n’est ce qu’il paraît.

L’acceptation sert à guérir

vergetures

Vous n’avez aucune raison de ressembler aux autres. De fait, dans beaucoup d’environnements on récompense la différence. Beaucoup de gens ont atteint le succès en concrétisant leurs idées qui pour beaucoup étaient synonymes de folie.

Ne ratez pas : Je suis chaque jour plus humaine, moins parfaite et plus heureuse

Comprenez que l’être humain n’est pas fait pour ne pas manger. Si vous aimez les animaux par exemple, vous aimez les voir mourir de faim ?

Ou dans le cas des enfants morts de faim que l’on montre à la télévision, vous avez l’impression qu’ils vont bien comme cela ?

Ils ne sont pas sains et ce qui n’est pas sain n’est pas bon.

Votre corps est différent du mien et cela n’est pas négatif. C’est là où se trouve tout l’intérêt. Car il en faut pour « tous les goûts et toutes les couleurs ».

Vous voulez avoir une taille plus fine mais votre constitution n’est pas comme cela. Vous voulez des hanches plus voluptueuses, mais vos os ne se réduiront jamais en arrêtant de manger.

Vous aurez beau le désirer énormément, il y a des choses que vous ne pourrez pas changer et vous n’aurez pas d’autre issue que d’accepter. Aussi devriez-vous réfléchir à ce qui vous rend heureux-se.

Peut-être ne vous êtes-vous pas rendu-e compte, mais vous préoccuper à ce point de la perfection de votre corps vous prive de ce que vous aimiez avant. Lorsque vous n’étiez pas aussi obsédé-e par la nourriture, vous étiez plus heureux-se.

Désormais vous ne l’êtes plus car vous êtes obsédé-e par quelque chose d’impossible. Vous arrivez à perdre du poids, mais vous vous retrouvez avec des os et un corps qui ne ressemble pas du tout à celui que vous vouliez avoir.

Pour vous en sortir, acceptez-le. Il est certain que vous aimez beaucoup de choses de votre corps ; toutefois, dans votre désir de ressembler à d’autres, vous les avez oubliées.

Vous n’aimez pas votre corps ? Peu importe, ce n’est pas un délit. En revanche c’en est un de ne pas l’accepter.

Avant de partir découvrez : 10 symptômes qui nous avertissent d’une possible dépression

coeur

Aimez-vous tel-le que vous êtes, sans vous comparer, sans désirer être ce que vous n’êtes pas. Ne permettez pas que votre corps soit un échappatoire pour vos peurs, frustrations et insécurités.

Acceptez votre corps tel qu’il est. Parfaitement imparfait.