Si vous ne pleurez pas, votre corps le fera

Même si on nous a toujours dit que pleurer était l'affaire des faibles, c'est sans aucun doute un acte libérateur. Si vous ne pleurez pas, vos émotions pourraient finir par déborder et ne vous permettront pas d'être heureux/se.

 

Si vous ne pleurez pas, votre corps le fera pour vous. Car, si vous vous efforcez de tout retenir, de contenir tout ce qui bataille pour sortir de vous, tout finira par exploser.

Lisez aussi : Pourquoi avons-nous besoin de pleurer ?

La peur de la réaction des autres, du qu’en dira-t-on ou du rejet fait que nous gardons en notre intérieur ce qui, tôt ou tard, sortira en masse sans prévenir.

Si vous ne pleurez pas, vous commencerez à souffrir

Si vous ne pleurez pas, préparez-vous à souffrir, à vivre une vie pleine de tristesse, de désolation, de dépression et d’angoisse…

Vous avez plein de possibilités pour que cela n’arrive pas. Tout garder pour vous ne vous mènera pas sur le bon chemin.

Prenons un exemple. Imaginez que votre conjoint met systématiquement les pieds sur la table. Vous ne lui avez jamais rien dit, peut-être car au début, vous vouliez croire que cela ne vous gênait pas.

Le début de la relation fait que nous sommes un peu plus béats devant l’autre. Mais qu’arrive-t-il quand cela se termine ? La réalité s’abat sur nous et ce qui ne nous gênait pas avant, nous irrite beaucoup à présent.

Et la chose que l’on fait, c’est le reprocher à l’autre. De manière sporadique, vous lancerez un « Tu sais que je n’aime pas ça » ou un simple regard pour faire comprendre que cela vous dégoûte.

Mais s’il n’y a aucun changement, vous supporterez et supporterez, vous continuerez à faire des reproches avec vos expressions jusqu’à ce qu’un jour, pour n’importe quoi, vous explosiez.

Découvrez : Ne cessez pas d’être vous-même pour plaire à quelqu’un

La grande erreur a été de feindre que cela ne vous gênait pas et ne pas le manifester au moment opportun, pensant que cela finirait par disparaître, tôt ou tard.

Il s’agit de l’une des erreurs les plus terribles : l’expectative.

Votre corps vous alerte quand vous n’êtes pas bien

Si vous avez pris pour habitude de tout supporter, de tout absorber et de tout garder pour vous tout ce que vous sentez, votre corps commencera à vous alerter.

Maux de tête récurrents, mal être de l’estomac, eczéma ou tout autre problème peuvent être un appel : quelque chose va mal dans votre corps.

Il est important de ne pas ignorer tout cela.

Peut-être que nous ne savons pas ce qui arrive car parfois, tout cela est le fruit d’une expérience passée dont nous ne nous souvenons pas très bien.

Cependant, si cela vous entrave dans la vie, si vous avez des périodes d’anxiété ou si vous êtes mal la plupart du temps et que vous ne vous sentez pas heureux-se, écoutez votre corps.

Il est sage. À travers lui, vous pouvez vous analyser pour arriver au cœur du problème. Le corps ne réagit pas sans raison.

Corps et esprit sont connectés. Si vous ignorez le problème, vous ne pourrez pas vous défaire des douleurs et du mal être que le corps manifestera.

Tout cela s’aggravera. Si vous ne cherchez pas sincèrement, si vous ne plongez pas en vous pour comprendre ce qui vous fait du mal, le mal être de l’estomac peut se transformer en eczéma, l’eczéma en problème de circulation sanguine et tout cela, en dermatite du cuir chevelu.

Ne passez pas à côté de : Un traitement pour l’eczéma sur le cuir chevelu

Le corps, au fur et à mesure que vous ignorez ses signaux, vous en enverra d’autres jusqu’à ce que vous mettiez un point final à ce qui vous rend vraiment heureux-se.

Croyances, traumatismes et expériences

Nos problèmes viennent de croyances, de traumatismes et d’expériences que nous n’avons pas choisis d’installer dans notre esprit ou d’expérimenter.

Mais ils peuvent être une opportunité pour ouvrir les yeux, apprendre de soi et lâcher prise.

Cette peur de dire « non » peut venir d’une croyance ou d’un traumatisme qui est présent depuis que vous êtes petit.

Cette grande peur de dire ce que l’on ressent au moment où on le ressent peut être dû à une expérience négative qui a généré une faible auto-estime et un manque de confiance en soi.

Ne vous soumettez pas à cela. Vous n’avez pas à vous conformer aux choses.

Tout traumatisme et expérience est une opportunité pour devenir qui vous voulez vraiment être.

Avant de partir, lisez : 5 astuces pour développer un système immunitaire psychologique fort et digne

Ainsi, souvenez-vous : si vous ne pleurez pas, votre corps le fera. Commencez à pleurer quand vous en avez besoin pour libérer votre corps de tous ses mal êtres.

Êtes-vous prêt-e à choisir le bien-être à la place du malheur ?

Illustrations : Sylvie Ann

A découvrir aussi