Picotements dans le corps : 13 causes possibles

Le fourmillement corporel est un symptôme inconfortable aux causes multiples. Heureusement, il ne dure que quelques minutes dans la plupart des cas.
Picotements dans le corps : 13 causes possibles

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

La sensation de picotement dans le corps est un symptôme connu sous le nom de paresthésie et peut avoir un grand nombre de causes. Elle est plus fréquente dans les bras et les jambes, bien qu’elle puisse apparaître dans n’importe quelle partie du corps. Apprenez-en sur son origine ci-dessous.

De manière générale, la paresthésie peut être causée par des problèmes au niveau des vaisseaux sanguins et du système nerveux. Dans le premier cas, elle est due à un apport insuffisant d’oxygène aux tissus, tandis que dans le second, elle est due à l’envoi incorrect de stimuli.

Heureusement, les causes des picotements dans le corps sont bénignes dans la plupart des cas. Cependant, cette sensation peut aussi être due à des conditions plus graves qui nécessitent une attention médicale immédiate.

1. Mauvaise position du corps

C’est la cause la plus fréquente de paresthésie. Elle apparaît lorsqu’une partie du corps est dans une position anormale pendant une longue période, notamment quand un certain poids est placé dessus.

Le poids sur un membre peut comprimer les vaisseaux sanguins et les nerfs dans la région, provoquant ainsi des picotements. Une position assise prolongée les jambes croisées ou allongée sur un bras peut être un déclencheur.

Prévenir l’apparition de cette sensation anormale est très simple. Il suffit d’effectuer des mouvements ou de s’étirer à plusieurs reprises.

Des picotements dans le corps peuvent également apparaître lors de longs trajets. Dans ce cas, il est recommandé de changer la position des jambes et de se lever pour faire quelques pas dès que possible.



2. La hernie discale, une autre cause de picotements dans le corps

Une hernie discale est une condition qui affecte les disques cartilagineux qui se trouvent entre chacune des vertèbres. Dans cette pathologie, le centre gélatineux des disques fait saillie par une faiblesse de l’annulus fibrosus qui l’entoure. Cette saillie peut comprimer les nerfs voisins, générant des symptômes variés.

Les hernies discales apparaissent plus fréquemment dans le bas du dos, de sorte que les symptômes sont plus fréquents dans les jambes. En plus des picotements dans le corps, les personnes ressentent une faiblesse musculaire et des douleurs dans le membre affecté.

Les symptômes de la hernie discale disparaissent ou s’améliorent après un traitement avec des anti-inflammatoires ou une intervention chirurgicale. Une publication de European Spine Journal a montré que les picotements et la douleur diminuent progressivement après le début du traitement.

La hernie discale provoque des picotements dans le corps.
Les hernies discales peuvent être graves. Selon leur degré, elles sont même capables de provoquer des entraves à la mobilité.

3. Diabète sucré

Aussi étrange que cela puisse paraître, une autre cause possible de picotements dans le corps pourrait être un diabète sucré mal contrôlé. Il faut se rappeler qu’il s’agit d’une maladie chronique qui affecte les vaisseaux sanguins et les nerfs des extrémités.

Le diabète réduit l’apport sanguin à plusieurs régions du corps et altère sa sensibilité. Les zones les plus touchées par la paresthésie sont les mains et les pieds. Cette situation peut déboucher sur le pied diabétique.

Bien qu’il n’existe pas de mesure efficace à 100 % pour éviter ces complications, l’idéal est de maintenir la glycémie à des taux normaux. De plus, marcher 30 minutes par jour est une bonne option pour améliorer la circulation dans les jambes.

4. Syndrome du canal carpien

Il s’agit d’une affection neurologique qui se caractérise par une compression du nerf médian lors de son passage dans le rétinaculum des fléchisseurs du poignet. Des études montrent que les principaux symptômes sont la douleur et les picotements dans la face palmaire du pouce, de l’index et du milieu de la main affectée.

Les symptômes peuvent apparaître à tout moment de la journée, mais sont plus fréquents la nuit. Les personnes les plus susceptibles de souffrir de cette pathologie sont celles qui font des mouvements constants du poignet, comme les secrétaires et les couturières.

L’utilisation de bracelets spéciaux et d’anti-inflammatoires aide à réduire les symptômes de la maladie dans la plupart des cas. Cependant, la kinésithérapie et la chirurgie peuvent être nécessaires lorsque le tableau clinique est plus sévère.

5. Accident vasculaire cérébral (AVC)

L’AVC survient lorsqu’il y a des problèmes dans les vaisseaux sanguins cérébraux qui diminuent l’apport de sang et d’oxygène dans une zone spécifique. Ce fait peut générer un grand nombre de symptômes différents, parmi lesquels se distinguent les picotements dans le corps, la faiblesse musculaire et la paralysie.

Il s’agit d’une pathologie assez grave et potentiellement mortelle, une attention professionnelle immédiate doit donc être recherchée. Seul le personnel médical est formé pour poser un diagnostic adéquat et entamer un traitement en temps opportun.



6. Manque de vitamines et picotements dans le corps

Une autre cause de la présence de picotements dans l’organisme est la carence de certaines vitamines du complexe B. Les vitamines B1, B6, B12 et E participent à la formation de la myéline qui recouvre les nerfs, leur déficit peut donc affecter leur bon fonctionnement.

Il est ainsi possible qu’il y ait des altérations au niveau des nerfs des mains et des pieds, des altérations qui provoqueront des picotements et d’autres symptômes. Certaines recherches montrent que de fortes doses de vitamine B atténuent les symptômes de certaines neuropathies, dont la paresthésie.

Pour éviter le manque de vitamines et de minéraux, l’idéal est de maintenir une alimentation saine et équilibrée. La consommation de lait, de yaourt, de fruits et de légumes garantira un apport adéquat des nutriments nécessaires.

7. Sclérose en plaques

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune dans laquelle le corps attaque la myéline des systèmes nerveux central et périphérique. C’est l’une des causes les plus graves de picotements dans le corps, car elle peut générer des altérations permanentes.

En plus de la paresthésie, la condition se manifeste par de multiples symptômes :

  • Fatigue excessive
  • Mouvements involontaires
  • Troubles de la mémoire
Un contrôle médical adéquat est nécessaire pour ralentir la progression de la maladie et contrôler les symptômes.

Le traitement de la sclérose en plaques repose sur la prise de corticoïdes, de myorelaxants et d’autres médicaments indiqués par le spécialiste. La physiothérapie est également très utile chez plusieurs patients.

8. Anxiété et stress

Les altérations psychologiques ont la capacité de générer des changements physiques dans le cadre du processus de somatisation. Une crise d’angoisse est l’une des causes fréquentes de picotements dans le corps. L’engourdissement est plus fréquent au niveau du visage, des bras, des mains et de la langue.

Les crises d’agnoisse s’accompagnent souvent de symptômes autres que la paresthésie, comme la transpiration, les palpitations et l’essoufflement. De plus, le picotement est généralement bilatéral, c’est-à-dire qu’il affecte les deux côtés du corps.

Pour réduire la durée des picotements, il est préférable de se déplacer dans un endroit calme, de respirer lentement et de se concentrer sur sa respiration. Les techniques de relaxation, comme le yoga, sont également utiles pour gérer le stress.

9. Syndrome de Guillain-Barré

Cette affection est une maladie rare qui provoque des picotements et une faiblesse musculaire au niveau des membres inférieurs. Elle est progressive et ascendante jusqu’à affecter tout le corps. Le syndrome de Guillain-Barré se caractérise par une inflammation des nerfs périphériques, qui génère des manifestations.

La maladie peut apparaître après certaines pathologies infectieuses, comme le Zika et certaines pathologies respiratoires virales. Des études récentes ont lié le syndrome à l’infection par le SRAS-CoV-2 et à son vaccin.

C’est l’une des causes des picotements dans le corps qui peuvent être mortelles. En effet, la paralysie peut continuer à monter et affecter les muscles respiratoires. Il est donc important de consulter un médecin dès que possible.

10. Certains médicaments

Tous les médicaments actuellement commercialisés ont la capacité de provoquer des effets indésirables chez les personnes. Malheureusement, certaines de ces réactions sont plus graves et invalidantes que d’autres.

Le métronidazole, les antirétroviraux et les médicaments de chimiothérapie ont la capacité de provoquer des picotements dans certaines parties du corps. Les picotements peuvent être si intenses qu’ils limitent les activités quotidiennes.

En aucun cas un traitement médicamenteux ne doit être arrêté sans l’avis d’un spécialiste. L’idéal est de demander au médecin traitant toute alternative ou conseil pour réduire les effets indésirables.

11. Les migraines peuvent provoquer des picotements dans le corps

La migraine est une affection très courante. Certaines personnes sont capables de ressentir certains symptômes non spécifiques avant de présenter une crise, elles sont connues sous le nom d’auras. Les auras peuvent être très variées, allant des troubles visuels aux sensations de picotements dans les jambes et les bras.

Dans ces cas, les picotements dans le corps ne durent généralement que quelques minutes avant l’apparition du mal de tête. Le traitement de la migraine est complexe et repose sur l’évitement des déclencheurs et la prise de certains médicaments. L’idéal sera de garder le contrôle avec un spécialiste.

Migraine avec picotements dans le corps.
La migraine avec aura est précédée de symptômes non spécifiques, notamment de picotements.

12. Kyste synovial

Le kyste synovial est un petit nodule dans la peau au niveau des articulations des mains ou des pieds. Ce kyste peut avoir une taille variable et comprimer les vaisseaux et les nerfs adjacents, générant ainsi des picotements dans les doigts.

La présence d’un kyste synovial devra être évaluée par le personnel médical, car une intervention chirurgicale est souvent nécessaire pour l’enlever. Heureusement, les symptômes devraient disparaître d’eux-mêmes peu de temps après le retrait du kyste.

13. Morsures d’animaux

Les morsures de chiens, de chats, d’araignées ou de serpents peuvent provoquer des picotements dans les environs. Dans le cas des vipères, l’inoculation du venin doit être envisagée. Lles piqûres d’abeilles et de guêpes ont aussi cette capacité.

L’idéal est de laver la plaie, de la soigner et d’essayer d’identifier l’animal responsable pour savoir s’il est venimeux ou non. De plus, vous devriez consulter un médecin si la morsure est étendue. Vous devez également surveiller les signes d’infection ou de rage, tels que la fièvre, les brûlures, l’enflure et les tremblements.

Picotements dans le corps : un symptôme aux nombreuses causes

La paresthésie ou les picotements dans n’importe quelle partie du corps peuvent avoir un grand nombre de causes. Il s’agit donc d’un symptôme très général qui n’est pathognomonique d’aucune maladie.

Cependant, c’est un symptôme qui ne doit pas passer inaperçu, car il peut indiquer une altération neurologique ou cardiovasculaire. L’idéal est donc toujours de consulter un spécialiste en cas de doute.

Cela pourrait vous intéresser ...
Démangeaisons aux jambes : 10 causes courantes
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Démangeaisons aux jambes : 10 causes courantes

Diverses maladies provoquent des démangeaisons aux jambes. La cause peut être banale, mais parfois c'est le symptôme d'une affection grave.



  • Emami SA, Sahebkar A, Javadi B. Paresthesia: A Review of Its Definition, Etiology and Treatments in View of the Traditional Medicine. Curr Pharm Des. 2016;22(3):321-7.
  • Beran R. Paraesthesia and peripheral neuropathy. Aust Fam Physician. 2015 Mar;44(3):92-5.
  • Grøvle L, Haugen AJ, Natvig B, Brox JI, Grotle M. The prognosis of self-reported paresthesia and weakness in disc-related sciatica. Eur Spine J. 2013 Nov;22(11):2488-95.
  • Wipperman J, Goerl K. Carpal Tunnel Syndrome: Diagnosis and Management. Am Fam Physician. 2016 Dec 15;94(12):993-999.
  • Ang CD, Alviar MJ, Dans AL, Bautista-Velez GG, Villaruz-Sulit MV, Tan JJ, Co HU, Bautista MR, Roxas AA. Vitamin B for treating peripheral neuropathy. Cochrane Database Syst Rev. 2008 Jul 16;(3):CD004573.
  • Allen CM, Ramsamy S, Tarr AW, Tighe PJ, Irving WL, Tanasescu R, Evans JR. Guillain-Barré Syndrome Variant Occurring after SARS-CoV-2 Vaccination. Ann Neurol. 2021 Aug;90(2):315-318.