Comment prévenir les infections de la vessie ?

9 octobre 2015
Pour prévenir les infections de la vessie, il est très important de conserver une bonne hygiène intime et de ne pas porter de vêtements trop serrés qui peuvent favoriser l'apparition de bactéries dans la zone.

La vessie est l’un des organes les plus importants du tractus urinaire. Avec les reins, elle est responsable d’éliminer les liquides du corps à travers l’urine.

Quand certaines bactéries pénètrent dans le tractus urinaire jusqu’à la vessie, elles commencent à développer des symptômes gênants et douloureux qui alertent d’une possible infection.

En général, les bactéries se concentrent dans l’appareil digestif, dans le vagin et dans l’urètre.

Beaucoup d’entre elles sont éliminées de l’organisme sans qu’elles ne causent d’infections. Cependant, personne n’est à l’abri de développer une infection à tout moment.

Lorsque nous ressentons les signaux d’infection de la vessie, il est très important de lui apporter un traitement adapté, pour éviter que les symptômes n’affectent notre qualité de vie.

Cependant, il faut savoir que l’infection peut se développer à tout moment, et il est bon de prendre quelques mesures de prévention.

Les symptômes d’une infection de la vessie

Infection-symptomes-500x334

Les symptômes de cette affection peuvent varier selon le personnes, mais également selon le type de bactérie qui attaque l’organe.

Les symptômes les plus fréquents sont :

  • Des brûlures au moment d’uriner.
  • Le besoin constant d’uriner.
  • Une douleur de dos ou de ventre.
  • L’urine trouble ou odorante.
  • De la fièvre et des frissons.

Vous voulez en savoir plus ? Lisez : Un traitement pour les infections de la vessie, de l’urètre et des reins

Que faire pour prévenir les infections ?

Il n’existe pas de méthode entièrement efficace pour prévenir les infections du tractus urinaire, mais il est possible de réduire le risque, en adoptant certaines habitudes saines. 

Buvez beaucoup de liquides

beaucoup-de-liquide-500x334

La consommation d’eau et de liquides sains contribue à purifier le système urinaire et à éliminer les éventuelles bactéries qui peuvent provoquer des infections.

Assurez-vous de boire tous les jours 6 à 8 verres d’eau, de jus naturels, de thés ou de smoothies.

Il n’est pas recommandé de boire des sodas commerciaux ou des boissons gazeuses, car ils contiennent trop de sucres et peuvent augmenter les risques de souffrir d’une infection.

Urinez fréquemment

A chaque fois que vous avez envie d’aller aux toilettes, il est très important d’y remédier quasiment immédiatement, car le fait de se retenir peut faire proliférer les bactéries et générer une infection.

Evacuez l’urine au moins toutes les deux ou trois heures, ou à chaque fois que vous en ressentez le besoin.

Evitez les produits chimiques

Les produits chimiques pour l’hygiène intime peuvent altérer la flore vaginale et détruire les bonnes bactéries qui protègent le tractus urinaire des infections.

Les aérosols vaginaux parfumés, les talcs ou les savons, entre autres, altèrent le pH vaginal et nous rendent plus sensibles aux infections.

L’hygiène

Hygiene-500x334

L’hygiène intime quotidienne est indispensable pour éliminer les mauvaises bactéries qui peuvent se trouver dans le vagin et ainsi prévenir les infections.

Il est également important d’éviter l’usage de vêtements humides pendant trop longtemps, comme par exemple les maillots de bain.

En effet, l’humidité stimule la croissance bactérienne et cela peut finir par générer un problème de santé.

De plus, l’idéal est d’utiliser un savon doux pour éviter le déséquilibre du pH.

N’oubliez pas de lire : Produits d’hygiène féminine : quel impact sur la santé ?

Les sous-vêtements

Certains sous-vêtements sont fabriqués avec des tissus qui provoquent de l’humidité dans la zone, et qui favorisent le développement des micro-organismes.

Il est conseillé d’utiliser des sous-vêtements en coton qui permettent la ventilation de la zone intime et évitent l’humidité.

Les vêtements

En plus des sous-vêtements adaptés, il faut également éviter l’usage de vêtements trop serrés, comme les jeans ou les pantalons qui humidifient la zone en question et qui favorisent le développement de maladies.

Mieux vaut choisir des jeans larges, des pantalons en coton ou des jupes.

Le jus de myrtilles aigres

myrtilles-500x334

Depuis de nombreuses années, le jus de myrtilles aigres est considéré comme un bon remède pour prévenir différents types d’infections du tractus urinaire.

Sa haute teneur en vitamine C et en antioxydants, équilibre le pH de l’urine pour empêcher les bactéries d’y proliférer.

Préparez-vous un jus naturel de myrtilles, sans sucre, et buvez-en un verre par jour, de préférence à jeun.

A découvrir aussi