Quel est le lien entre la ménopause et l'hypertension ?

La ménopause se définit comme le moment où une femme cesse d'avoir des cycles menstruels, tandis que l'hypertension artérielle est la condition dans laquelle les valeurs de la pression artérielle augmentent.
Quel est le lien entre la ménopause et l'hypertension ?

Dernière mise à jour : 26 juillet, 2021

La ménopause survient généralement vers 50 ans. Comme nous le verrons plus loin, elle augmente le risque cardiovasculaire. Les femmes subissent alors une série de changements hormonaux qui ont un impact sur l’organisme. La ménopause et l’hypertension artérielle sont liées pour différentes raisons que nous explorerons ci-après.

Il est par ailleurs fréquent que le diagnostic d’hypertension des femmes climatériques se fasse tardivement. De sorte que certains des symptômes de la ménopause peuvent masquer l’autre condition.

Que se passe-t-il pendant la ménopause ?

La ménopause se diagnostique lorsqu’une femme passe 12 mois sans avoir de menstruations normales. Elle peut apparaître entre 40 et 50 ans. Cependant, comme l’expliquent les spécialistes de la Mayo Clinic, elle plus fréquente vers l’âge de 51 ans.

Cette étape se caractérise par une diminution de la concentration d’hormones de reproduction. Les ovaires produisent moins d’œstrogènes et de progestérone en vieillissant. De sorte que cela marque la fin de la fertilité.

Ces hormones interviennent dans d’autres processus, au-delà de la régulation de la fertilité. Dans le métabolisme, par exemple, puisqu’elles aident à réguler le poids, les lipides et la résistance à l’insuline.

La ménopause commence progressivement. Il s’agit en effet d’une étape de transition en soi. Elle s’accompagne de nombreux symptômes, tels que des bouffées de chaleur, une prise de poids et des troubles du sommeil. Tous peuvent masquer d’autres pathologies.

Le fait est que la plupart des femmes, commencent à souffrir de maladies cardiovasculaires plus tard que les hommes. Il en est ainsi en raison des œstrogènes qui ont un rôle protecteur à cet égard. 

Une femme qui a des bouffées de chaleur.
Les symptômes de la ménopause sont variés et répondent à la baisse des taux d’œstrogènes. Les bouffées de chaleur en sont un exemple.

Relation entre la ménopause et l’hypertension

La ménopause et l’hypertension artérielle sont liées. Il est courant que les valeurs de la pression artérielle, mesurées en millimètres de mercure (mm Hg), augmentent après l’arrêt des cycles menstruels.

De nombreux facteurs ont été associés à cette incidence. Premièrement, la baisse des œstrogènes peut avoir un lien directIl en va de même de l’augmentation de la masse corporelle qui se produit à la ménopause.

De nombreuses femmes d’âge moyen ne savent pas qu’elles souffrent d’hypertension. La raison en est que divers symptômes de cette maladie tendent à se confondre avec les symptômes de la ménopause.

Par exemple, la fatigue, les maux de tête, les troubles du sommeil, ou encore les palpitations. De sorte que nous considérons à tort que la ménopause est la cause du symptôme alors qu’il n’est est rien.

Cela présente un grand risque. L’hypertension artérielle peut en effet ne pas être passer inaperçue et, comme elle n’étant pas diagnostiquée, ne fait l’objet d’aucun traitement approprié. Un telle erreur augmente considérablement le risque cardiovasculaire des femmes mûres. 

Les changements ménopausiques qui favorisent l’hypertension artérielle

Nous le soulignions précédemment, une série de changements hormonaux importants se produisent à la ménopause. La baisse des œstrogènes est associée à une prise de poids. Le surpoids, quant à lui, a un lien avec une augmentation des valeurs de la pression artérielle.

Les femmes ménopausées tendent par ailleurs à développer une résistance à l’insuline. Cela signifie que les cellules de leur corps ne peuvent pas utiliser l’hormone pour introduire du glucose dans le sang. Il s’agit de la raison pour laquelle le risque de développer un diabète est supérieur.

Les niveaux de lipides dans le sang augmentent également avec la ménopause. Ainsi, comme l’explique une publication de la Pontificia Universidad Católica de Chile, l’incidence du syndrome métabolique est notablement exacerbée. Ce syndrome inclue une augmentation du cholestérol et des triglycérides, la présence d’un diabète de type 2, une hypertension artérielle et une augmentation concomitante du risque cardiovasculaire.



  • Palacios S, Stevenson JC, Schaudig K, Lukasiewicz M, Graziottin A. Hormone therapy for first-line management of menopausal symptoms: Practical recommendations. Womens Health (Lond). 2019 Jan-Dec;15:1745506519864009. doi: 10.1177/1745506519864009. PMID: 31378196; PMCID: PMC6683316.
  • Menopausia – Síntomas y causas – Mayo Clinic. (n.d.). Retrieved May 17, 2021, from https://www.mayoclinic.org/es-es/diseases-conditions/menopause/symptoms-causes/syc-20353397
  • Climaterio y menopausia aumenta incidencia de hipertensión arterial – Escuela de Medicina – Facultad de Medicina. (n.d.). Retrieved May 17, 2021, from https://medicina.uc.cl/noticias/climaterio-y-menopausia-aumenta-incidencia-de-hipertension-arterial/
  • Santoro N, Epperson CN, Mathews SB. Menopausal Symptoms and Their Management. Endocrinol Metab Clin North Am. 2015 Sep;44(3):497-515. doi: 10.1016/j.ecl.2015.05.001. PMID: 26316239; PMCID: PMC4890704.
  • Carbonel AAF, Simões RS, Girão MJBC, Soares Júnior JM, Baracat EC. Cardiovascular system and estrogen in menopause. Rev Assoc Med Bras (1992). 2020 May 15;66(2):97-98. doi: 10.1590/1806-9282.66.2.97. PMID: 32428138.
  • Greendale GA, Sternfeld B, Huang M, Han W, Karvonen-Gutierrez C, Ruppert K, Cauley JA, Finkelstein JS, Jiang SF, Karlamangla AS. Changes in body composition and weight during the menopause transition. JCI Insight. 2019 Mar 7;4(5):e124865. doi: 10.1172/jci.insight.124865. PMID: 30843880; PMCID: PMC6483504.
  • Barrett-Connor E. Menopause, atherosclerosis, and coronary artery disease. Curr Opin Pharmacol. 2013 Apr;13(2):186-91. doi: 10.1016/j.coph.2013.01.005. Epub 2013 Jan 23. PMID: 23352690; PMCID: PMC3646078.