À quel moment la constipation devient-elle dangereuse ?

22 avril 2015
Si nous n'expulsons pas toute cette matière dont nous n'avons pas besoin, notre corps finira par tomber malade, car nos intestins seront surchargés de toxines, et ne pourront plus assumer leurs fonctions.

La constipation peut-elle être dangereuse pour notre santé ? C’est un mal très fréquent que nous devons traiter lorsqu’il survient, mais qu’il est surtout très important de prévenir.

Si cette pathologie devient chronique, elle peut être dangereuse pour notre corps, principalement car elle peut provoquer d’autres troubles, ou peut aggraver ceux dont nous souffrons déjà.

Dans cet article, nous allons tout vous expliquer sur la constipation et ses conséquences sur notre santé.

La constipation : un mal si fréquent

Constipation

Nous avons tous déjà connu un moment où aller aux toilettes devient compliqué. Durant des jours, voire des semaines, il vous est difficile, voire impossible, de pouvoir évacuer sans beaucoup de souffrance et avec une grande irrégularité.

L’un des indicateurs de ces cas toujours plus fréquents de constipation est le développement d’un pan entier de l’industrie pharmaceutique consacré à ces questions.

Vous faites partie de ces personnes qui ont besoin de médicaments pour aller aux toilettes ? Il est vrai que, parfois, vous pouvez ne pas avoir d’autres solutions, mais il n’est pas recommandé de procéder ainsi.

L’idéal est de changer vos habitudes alimentaires et vos comportements du quotidien, pour permettre à votre corps de se réguler.

Une trop forte sédentarisation, une consommation insuffisante de fibres, une alimentation inadaptée et un manque d’hydratation sont les principaux facteurs responsables de l’apparition de la constipation.

Ce sont surtout les femmes qui en souffrent, principalement à cause de leur constitution, car leur physionomie les exposent bien plus à ce genre de troubles.

Il est également important de préciser que le processus d’évacuation de chacun est différent. Nous ne digérons pas la nourriture de la même manière, et certains d’entre nous ont plus de difficultés à le faire.

Il est possible de dire que, normalement, nous devons tous aller aux toilettes une fois par jour. L’évacuation doit être normale, sans douleurs ni efforts. Mais, nous le savons tous, cela ne se passe que trop rarement ainsi.

Comment savoir si vous souffrez de constipation ?

Constipation

  • Si vous avez trois évacuations par semaine, ou moins.
  • À certains moments, vos selles sont assez liquides, ou vraiment très solides.
  • Vous avez besoin de faire beaucoup d’efforts pour évacuer, au moins durant 10 ou 15 minutes.
  • Vous vous sentez très gonflé, lourd, vous avez des gaz et votre abdomen est étiré.
  • Parfois, vous pouvez ressentir des maux de tête.
  • Si cet état dure pendant plus de 3 mois, vous souffrez de constipation chronique.

À partir de quel moment la constipation devient-elle dangereuse ?

Stress

Vous le savez déjà, la constipation n’est pas quelque chose de sain, et nous devons tout faire pour la prévenir.

Prenez en compte que le fait de ne pas expulser toutes les substances dont notre corps n’a pas besoin, est quelque chose qui finit par le rendre malade.

Nos intestins souffrent du niveau de toxines élevé qu’ils sont en train d’accumuler. C’est un risque que nous devons prendre en compte.

Souffrir de constipation une fois par mois, ou tous les deux mois, est quelque chose de normal.

Mais si le mal devient chronique, vous devez être attentif à tous les symptômes que nous allons vous présenter, et qui peuvent augurer que quelque chose de plus grave se passe dans votre corps. N’oubliez pas de consulter votre médecin rapidement.

  • Survenance accrue de coliques intestinales très fortes qui rendent les évacuations très douloureuses, et qui peuvent être accompagnées de vomissements.
  • 7 jours sans aller aux toilettes, même avec l’aide de médicaments.
  • Présence de sang dans les selles.
  • Alternance entre des phases de constipation, et d’autres de diarrhées intenses.
  • Si vos selles sont très fines, parlez-en à votre médecin car ce n’est pas normal.
  • Perte de poids inexplicable. C’est le symptôme que quelque chose se passe dans votre corps, et que vous perdez de nombreux nutriments. Vous devez alors faire très attention.
  • Survenance d’hémorroïdes. Vos efforts continus pour évacuer vos selles finissent par endommager votre intestin. Vous observez alors une excroissance près de votre anus, qui peut contenir du sang. Il est très important de consulter rapidement un médecin.

Des conseils simples pour prévenir la constipation

Aloe Vera

1. Bougez-vous un peu plus !
Que diriez-vous d’aller marcher une demi-heure par jour ? Le mouvement stimulera votre transit intestinal et activera votre métabolisme. Cela ne vous coûte rien et peut faire beaucoup pour votre santé !

2. Le jus matinal d’aloe vera, de citron et de kiwi.
Mélangez simplement de l’eau tiède avec une cuillerée d’aloe vera. Attendez que le mélange soit bien homogène, puis ajoutez le jus d’un demi-citron. Vous pouvez varier les saveurs en ajoutant du kiwi. C’est un remède vraiment délicieux, simple et efficace!

3. Un bol de papaye, de noix et de yaourt à la grecque.
Vous pouvez le prendre directement au petit-déjeuner. Il vous apportera des fibres, des vitamines et des bonnes bactéries, qui prendront soin de la santé de vos intestins.

4. De l’avoine et des pruneaux. Une autre option délicieuse pour le petit-déjeuner.

5. Du riz complet. Une solution idéale pour vos déjeuners. Le riz complet, noir ou rouge, est un excellent dépuratif, riche en fibres et en antioxydants.

6. Buvez plus de liquides. Que vous consommiez de l’eau, ou des jus naturels, ils vous permettront d’être bien hydraté durant toute la journée, et favoriseront le mouvement intestinal, ainsi que la dépuration.

7. Mangez peu, plusieurs fois par jour. Ne manquez aucun des repas principaux, surtout pas le petit-déjeuner.
Il est nécessaire de maintenir de bonnes habitudes alimentaires, qui permettront au corps de se réguler.
Il est également important de ne pas consommer trop de nourriture au dîner. Un repas du soir léger, varié et équilibré vous permettra de lutter efficacement contre la constipation.

8. Dites oui aux fruits et aux légumes ! Vous pouvez vous préparer d’excellentes recettes de salades, ou des jus naturels associant des fruits à des légumes.
Par exemple, vous pouvez vous préparer un jus de cardes, de melon et de citron. Ou bien un smoothie à la carotte, à l’ananas, à la pastèque et au gingembre. Et pour finir, un jus de pastèque, de tomate et de basilic.

Allez-vous les essayer ?

A découvrir aussi