Quelles relations le système lymphatique et le système circulatoire entretiennent-ils ?

Le système lymphatique et le système circulatoire sont deux structures fondamentales de l’organisme. Tous deux sont constitués d'un vaste réseau de vaisseaux qui parcourent tout le corps. Nous avons souvent tendance à penser qu'ils sont indépendants et fermés, mais il n’en est rien.
Quelles relations le système lymphatique et le système circulatoire entretiennent-ils ?

Dernière mise à jour : 24 août, 2021

Le système lymphatique et le système circulatoire sont deux structures fondamentales de l’organisme. Tous deux sont constitués d’un vaste réseau de vaisseaux qui parcourent tout le corps. Nous avons souvent tendance à penser qu’ils sont indépendants et fermés, mais il n’en est rien.

Le système lymphatique et le système circulatoire sont interconnectés. La fonction principale de cette connexion est de contrôler la quantité de liquide présent dans le corps. Elle permet également de combattre les infections et les maladies.

Il peut être difficile de comprendre comment ils fonctionnent. Nous expliquerons donc, ci-après, tout ce qu’il faut savoir sur la circulation sanguine et le système lymphatique et comment ils interagissent.

Qu’est-ce que le système circulatoire ?

Le système circulatoire est responsable du transport du sang vers les tissus et les organes dans tout le corps. Il se compose des vaisseaux sanguins et du cœur. Ce dernier est la pompe qui permet de propulser le sang à travers les vaisseaux.

Ce mécanisme est essentiel le sang transporte l’oxygène nécessaire à la survie des cellules des tissus. De plus, comme l’explique un article de Visuals Online, le sang transporte d’autres substances (nutriments, hormones et gaz).

Le système circulatoire contribue également à l’élimination des déchets. Le dioxyde de carbone ou certaines protéines, par exemple. Près de 90 % de tout le sang pompé retourne au cœur.

Les 10 % restants s’infiltrent dans les tissus, grâce aux capillaires. Ce liquide filtré se sépare de la plupart des cellules sanguines. Il contient des protéines, des déchets, des bactéries et d’autres micro-organismes.

Qu’est-ce que le système lymphatique ?

Le système lymphatique est, comme le système circulatoire, un réseau de vaisseaux et de tissus. Dans ce cas, le fluide qui se transporte s’appelle lymphe. Les vaisseaux lymphatiques sont des structures tubulaires qui parcourent tout le corps. Il existe entre 500 et 600 ganglions lymphatiques dans tout le corps.

La fonction principale du système lymphatique est de nettoyer la lymphe des cellules anormales ou des micro-organismes infectieux. En d’autres termes, il joue un rôle de premier plan dans le système immunitaire. Les organes qui le composent sont les amygdales, le thymus et la rate.

Tous ces organes sont chargés de produire les cellules du système immunitaire, telles que les lymphocytes T et les lymphocytes B. Il s’agit de spécialisations qui se chargent de lutter spécifiquement contre les agents pathogènes. Ils voyagent avec la lymphe et se concentrent davantage dans les ganglions lymphatiques, qui agissent comme un filtre pour les particules potentiellement agressives.

système lymphatique système circulatoire
Le système lymphatique se répartit dans tout le corps, atteignant tous les tissus.

Comme l’explique un article de Breast Cancer, ce liquide s’accumule dans les espaces entre les cellules et les tissus. De sorte qu’il est capté par les vaisseaux du système lymphatique, formant ainsi la lymphe.

Le système lymphatique n’est pas fermé. Autrement dit, il peut libérer et collecter des fluides. Contrairement au système circulatoire, il ne possède pas de pompe qui transporte le liquide, comme le fait le cœur. Il s’agit de la raison pour laquelle la lymphe se déplace plus lentement.

Le mouvement de la lymphe se produit grâce à la pression qu’exercent les muscles sur les vaisseaux lymphatiques. De sorte que les mouvements du corps, lorsque nous marchons par exemple, le stimule.

Circuit de la lymphe

Nous connaissons également les vaisseaux lymphatiques sous le nom de capillaires. Se sont eux qui permettent de collecter le fluide. La lymphe quitte les capillaires lymphatiques pour se diriger vers les vaisseaux collecteurs, qui sont plus gros et possèdent des valves.

Les valves permettent à la lymphe de circuler dans une seule direction. Ce fluide traverse les ganglions lymphatiques qui, comme nous le soulignions précédemment, se chargent de filtrer les déchets, les toxines et les micro-organismes présents.

Comme ils contiennent des cellules du système immunitaire, ils sont capables de combattre les infections. Bien que les ganglions se trouvent dans tout le corps, il existe des zones à majeure concentration. Par exemple, les aisselles, l’aine et le cou.

Une fois qu’elle quitte les ganglions lymphatiques, la lymphe se déplace vers les canaux lymphatiques. Ces derniers s’écoulent dans une grosse veine, de sorte que le liquide retourne dans le système circulatoire.

Ils se propagent alors rapidement si le corps ne peut pas éliminer ces micro-organismes. La présence de bactéries dans le sang génère une bactériémie. Dans le cas des virus, on parle de virémie. Si les agents infectieux commencent à se reproduire et à se propager, nous parlons alors de septicémie.

Infections dans le système lymphatique

Le système lymphatique ne présente généralement pas non plus de microbiote. Les cellules immunitaires tuent généralement tout microbe de manière précoce.

Il existe néanmoins des agents pathogènes très virulents qui peuvent surmonter ces défenses. Une infection se produit alors dans le système lymphatique, laissant apparaître une importante réponse inflammatoire. Lorsque cette réponse se produit dans les vaisseaux lymphatiques, on parle de lymphangite.

Si c’est le ganglion lymphatique qui présente le processus inflammatoire, on parle alors de lymphadénite. Il s’agit de situations fréquentes chez les patients qui ont des défenses immunitaires faibles.

système lymphatique système circulatoire
La lymphadénite est plus visible chez les enfants, mais elle ne dénote pas toujours un processus grave.

Le système lymphatique peut se stimuler

Le système lymphatique est essentiel. Il interagit avec le système circulatoire pour maintenir une quantité constante de liquide dans l’organisme. Ils travaillent par ailleurs ensemble pour protéger le corps contre d’éventuelles infections.

Ce système, contrairement au système circulatoire, ne possède pas de pompe qui stimule la circulation. Il peut donc parfois y avoir une accumulation.

L’exercice est l’un des moyens de stimuler le système lymphatique. Par exemple, marcher, courir ou faire de la musculation. Il existe également d’autres mesures qui peuvent être bénéfiques, à base de massage.

Le drainage lymphatique manuel améliore en effet la circulation lymphatique. Il consiste à appliquer une légère pression sur différentes zones du corps, en suivant le trajet des vaisseaux. Cela réduit l’apparence de l’œdème et stimule ce système.

Cela pourrait vous intéresser…

Cela pourrait vous intéresser ...
Maladies hématologiques : tout ce que vous devez savoir
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Maladies hématologiques : tout ce que vous devez savoir

Il existe un grand nombre de maladies hématologiques ; certaines sont relativement fréquentes tandis que d'autres sont très rares.