Quels sont les symptômes d’un infarctus chez les femmes ?

3 novembre 2014
L'indice des femmes touchées par l'infarctus est plus élevé que celui des hommes. Le problème réside dans le fait que, même si les symptômes ne sont pas forcément très clairs, nous n'y prêtons pas attention.

Il est important de garder à l’esprit que les symptômes d’un infarctus sont souvent différents chez les femmes et chez les hommes. De ce fait, l’indice de mortalité féminine est de plus en plus élevé du fait des  crises cardiaques. En général, les symptômes se camouflent dans la fatigue, des douleurs que nous ne savons pas reconnaître… Cela vaut la peine de creuser un peu ce sujet pour notre bien.

Les symptômes d’une maladie cardiaque chez les femmes

prendre-soin-coeur

Nous devons oublier l’image classique d’un homme qui attrape son bras ou se touche le torse avant une crise cardiaque ou une angine de poitrine. De nouvelles études publiées dans le journal de médecine British Columbia, montrent que l’indice du nombre d’infarctus est de 19 % chez les femmes, contre 13,7 % chez les hommes. Cela montre qu’il se passe quelque chose.

Ce qu’il se passe, c’est que souvent, les femmes ont des symptômes auxquels elles ne font pas attention ou qu’elles ne prennent pas au sérieux. Parfois, elles se préoccupent plus des membres de leur famille que de leur propre santé. Il est important de faire attention, c’est pourquoi il est essentiel de connaître les signes avant-coureurs suivants.

1. Une pression dans la poitrine

Parfois, nous pouvons ressentir une brûlure dans la poitrine, une pression qui nous fatigue. Vous pouvez le confondre avec de l’anxiété, nous dire que nous sommes tendues à cause de nos obligations quotidiennes. Mais si cette sensation revient tous les jours, il est plus prudent d’aller voir votre médecin pour un bilan complet. Chez les hommes, cette pression commence généralement dans le torse, avant de s’étendre au bras, avec une sensation de picotement étrange. Or chez les femmes, la douleur commence de manière focalisée dans la poitrine et correspond en général à une angine de poitrine.

2. Une douleur aigüe dans la partie supérieure du corps, dans le cou, le dos et la mâchoire

Douleur-dos-lombaires

Ce symptôme peut se faire ressentir par une douleur dans les deux bras, le dos, les épaules, le cou, la mâchoire ou la partie supérieure de l’estomac (au-dessus du nombril). C’est assez compliqué, n’est-ce pas ? C’est pourquoi ce type de douleur est généralement associée aux os, à l’ostéoporose par exemple, une maladie très commune chez les femmes. Cela signifie que nous n’y prêtons pas trop attention puisque nous pensons que c’est la fatigue ou une simple douleur dans les os, contre laquelle un anti-inflammatoire suffit.

Mais il est important d’y faire attention. Car les douleurs dans le dos, le cou ou la mâchoire sont un symptôme d’infarctus plus commun chez les femmes que chez les hommes.

3. Une fatigue inhabituelle et une sensation d’étouffement

Fatigue

Il est important de garder à l’esprit que les hommes ressentent généralement des signes avant-coureurs quand ils pratiquent une activité physique. Alors qu’ils sont en train de travailler par exemple, leur bras se paralyse ou ils ne peuvent plus respirer. Toutefois, quand ils se reposent, ces symptômes disparaissent. Mais chez les femmes, c’est différent : dans leur cas, les infarctus ont généralement lieu quand elles sont assises ou même quand elles dorment. Cela signifie que l’infarctus en soi peut arriver plus fréquemment au repos qu’en activité. Mais il existe des symptômes auxquels il faut être attentive, ne l’oubliez pas… Une fatigue exagérée, inhabituelle, des douleurs dans la partie supérieure de la poitrine… Faites attention surtout quand vous montez les escaliers : si vous sentez que c’est assez difficile, que vous avez l’impression de vous étouffer et que vous ressentez cette pression classique dans la poitrine que nous avons mentionnée plus haut, n’hésitez pas, parlez-en à votre médecin immédiatement.

Un autre aspect à garder à l’esprit est que les hommes s’évanouissent parfois, ce qui est un signe clair d’un problème cardiaque. Contrairement à eux, les femmes connaissent des petites périodes de confusion qui ne mènent pas toujours à une perte de conscience. C’est pourquoi ces épisodes ne sont généralement pas pris au sérieux. C’est un fait que nous ne devons pas oublier, chaque signe avant-coureur doit être pris en compte.

4. Se sentir barbouillée

Douleur-abdominale

Vous sentez que votre estomac est lourd et désagréable. Ce que nous avons mangé n’est pas bien passé et nous avons une sorte d’acidité dans l’estomac qui entraîne parfois des vomissements. Il est très facile de confondre ces symptômes avec n’importe quelle autre maladie, avec n’importe quel souci quotidien comme les reflux gastriques… mais ne laissez pas couler. En particulier si ces dérangements au niveau de l’estomac sont toujours accompagnés d’une caractéristique sueur froide. Vous vous sentez soudain fatiguée, vous tremblez, vous avez mal à l’estomac et êtes très angoissée.

Pour conclure, il est important de rappeler que la majorité des infarctus et angines de poitrine présentent des signes avant-coureurs, des indices et des douleurs préalables qui nous préviennent. Le problème principal des femmes est qu’elles lient ces problèmes avec d’autres choses comme la fatigue du quotidien, le mal de dos dont elles souffrent tous les jours, l’angoisse et le stress qui leur ronge l’estomac et la poitrine… Ne l’oubliez pas. Si vous sentez que la fatigue est de plus en plus forte, si vous avez du mal à respirer ou vous sentez angoissée, allez voir votre médecin afin qu’il vous examine. Ne vous concentrez pas seulement sur le bien-être des autres, écoutez-vous également. Prendre conscience à temps des signes d’un infarctus peut sauver des vies !

A découvrir aussi