Qu’est-ce que le syndrome d’Asperger ?

17 décembre 2017
C'est un syndrome difficile à diagnostiquer.

Le syndrome d’Asperger est un trouble neurobiologique à l’origine d’anomalies, principalement dans le comportement social. Il s’agit d’un problème relativement fréquent : de 3 à 5 enfants âgés entre 7 et 16 ans sur 1000 en souffrent. Ce syndrome est plus important chez les personnes de sexe masculin. 

Ce trouble a été découvert en 1944 par un pédiatre autrichien, Hans Asperger. Ce médecin a remarqué des anomalies dans le comportement de certains enfants. Récemment, il a été établi que le syndrome d’Asperger suit un cours constant et qu’il peut durer toute la vie. Les symptômes peuvent s’améliorer, selon le traitement reçu par les patients.

La quatrième édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM 4), abordait le syndrome d’Asperger comme un trouble en soi. Cependant, dans le DSM 5 publié en 2013, ce syndrome est considéré comme une forme d’autisme. Depuis lors, une personne qui souffre de ce syndrome est diagnostiquée autiste.

À l’heure actuelle, une grande variété de troubles sont répertoriés dans ce que l’on appelle le « spectre de l’autisme ». Ce spectre comprend différents types d’anomalies avec différents seuils de gravité.  Les personnes qui souffrent du syndrome d’Asperger font parties du seuil le plus élevé du spectre de l’autisme.

Les caractéristiques

Enfant chez un spécialiste du comportement

Le syndrome d’Asperger n’est pas très connu par la population de façon générale, même au sein du personnel médical. Il n’est pas facile de le détecter, car l’handicap n’est pas évident. D’ailleurs, les personnes qui en souffrent semblent complètement normales. Ils sont suffisamment intelligents, et il est même fréquent qu’ils aient des compétences spéciales dans certains domaines.

Les difficultés se manifestent dans leurs comportements sociaux qui ne sont pas complètement appropriés. Il réalisent leurs activités normalement dans la vie quotidienne, mais ils font preuve d’un comportement immature dans leurs relations sociales. Bien souvent, ils passent simplement pour des personnes excentriques. À cela, s’ajoutent certaines difficultés motrices, lesquelles sont perçues comme de simples maladresses.

Les symptômes du syndrome d’Asperger

Enfant chez un spécialiste du comportement

Les images cérébrales des personnes souffrant du syndrome d’Asperger ne présentent pas de modèles communs. Les scientifiques suspectent que la cause de ce trouble est d’ordre génétique, car il est habituel que plusieurs personnes d’une même famille souffrent de ce syndrome. Toutefois, il n’existe pas encore de certitudes sur la cause. En revanche, les symptômes typiques, eux, ont été identifiés :

  • des intérêts restreints
  • un manque de capacités motrices 
  • une faible tolérance face à la frustration ;
  • une difficulté à se faire des amis
  • une grande capacité à reconnaître des modèles
  • des réactions émotionnelles démesurées
  • le besoin d’une routine (apparition de l’angoisse si cette routine est rompue)
  • des manifestations émotionnelles peu cohérentes avec la situation
  • une difficulté à établir un contact visuel ou contact visuel forcé
  • un mutisme sélectif, c’est à dire qu’ils parlent seulement avec les personnes avec qui ils se sentent à l’aise (ce symptôme disparaît généralement avec la thérapie)
    • il est aussi habituel que ces personnes parlent beaucoup et le fassent sur un ton très particulier, avec une certaine musicalité, ou bien avec un accent qui semble étranger ou artificiel
    • ils ont une interprétation littérale du langage (ils ne comprennent pas bien le sens figuré)
    • ils manifestent un manque d’intérêt lorsque les autres s’expriment, et il leur est difficile d’avoir une longue conversation
    • ils ne comprennent pas les règles des jeux et veulent imposer les leurs
  • une incapacité à ressentir de l’empathie (difficultés à comprendre le langage corporel des autres et leurs sentiments).

Le diagnostic et les pronostics

 

Le syndrome d’Asperger est très difficile à diagnostiquer. Lorsqu’un enfant présente les symptômes, habituellement ils sont interprétés par les autres comme des problèmes de caractère. Cela représente une grave difficulté, car une intervention précoce améliore significativement le pronostic.

Le professionnel apte à réaliser un diagnostic est un spécialiste de la santé mentale infantile. Ce spécialiste fait une évaluation psychosociale exhaustive de l’enfant : il examine les capacités de communication, et établit un historique minutieux des symptômes détectés.

De nombreuses personnes souffrant du syndrome d’Asperger se débrouillent très bien dans la plupart de leurs activités. Pendant l’enfance, les enfants affectés par ce problème ont besoin d’un grand soutien de la part des parents et des professeurs. L’idéal est que les adultes qui entourent l’enfant Asperger se forment pour savoir comment agir dans les différentes situations pouvant se présenter.

Les références

Asperger Aide France, zoom sur le syndrome d’Asperger

http://www.aspergeraide.com/index.php

Wikipedia, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux

https://fr.wikipedia.org/wiki/Manuel_diagnostique_et_statistique_des_troubles_mentaux

 

A découvrir aussi