Symptômes de l’intestin irritable chez les femmes

· 14 octobre 2014
Notre état émotionnel peut énormément influencer notre santé digestive. Lorsque nous sommes stressés, nos intestins souffrent plus, et se détendent lorsque nous sommes plus tranquilles

Selon des données statistiques, presque 22% de la population souffre ou a souffert de l’intestin irritable ou du syndrome du colon irritable, les femmes étant les plus affectées. La science n’est pas certaine de son origine mais elle estime qu’il est lié aux émotions et aux périodes de stress. Nous allons maintenant vous expliquer quels en sont les symptômes. Cela peut vous intéresser, surtout si vous êtes une femme. 

Qu’est ce que le syndrome de l’intestin irritable (SII) ?

La dénomination plus exacte est le « syndrome de l’intestin irritable » et englobe une série de symptômes dont la personne souffre: douleurs de l’abdomen et changements significatifs dans le rythme intestinal. Il n’en découle pas d’infections ou d’altérations physiques, ni aucun type de colite ou de colon spastique. Un médecin seul est habilité à faire le diagnostic à l’aide d’analyses. Il apparaît généralement chez les femmes de moins de 35 ans.

Par quoi est-il causé ?

Massages-pour-le-colon-irritable_0

Comme nous l’avons signalé précédemment, les mécanismes qui provoquent le syndrome de l’intestin irritable ne sont pas connus. Il s’agit souvent d’une maladie chronique qui entraîne des épisodes qui se répètent chaque mois. Il en découle des problèmes digestifs, des altérations dans la mobilité intestinale etc. Les experts affirment que dans une certaine mesure, l’intestin agit presque comme un deuxième cerveau. C’est ici que se concentrent nos nerfs, nos anxiétés… Tout type d’inquiétude peut occasionner une altération digestive, aussi infime soit-elle.

Mais, il est vrai que cela peut également être influencé par certains aliments qui nous font mal réagir, de même que par des altérations hormonales ou des facteurs génétiques. Il est fréquent de contracter le syndrome de l’intestin irritable si notre mère en souffre ou en a souffert également.

Quels en sont les symptômes ?

Douleur-d'estomac

1. La douleur abdominale

C’est, sans aucun doute, le principal symptôme. Il apparaît généralement dans la partie basse de l’abdomen au niveau d’un ou des deux côtés. C’est une sorte de brûlure très caractéristique qui, parfois, peut irradier jusqu’à la zone lombaire voire même les jambes.

La souffrance survient sous forme de piqûres et de brûlures. C’est très gênant voire même handicapant.

2. Les règles douloureuses

Selon des données statistiques, il est plus fréquent que le syndrome de l’intestin irritable apparaisse chez les femmes qui ont des règles spécialement douloureuses. C’est ce que l’on appelle la dysménorrhée. Cela survient quand des hormones déterminées provoquent des contractions importantes dans les muscles utérins.

Le facteur hormonal est donc déterminant dans la contraction de cette maladie, qui touche le plus souvent les femmes, notamment celles qui l’ont héritée de leur mère. Tenez-en compte.

3. Les périodes de constipation et de diarrhée

C’est quelque chose de très fréquent également. Parfois, nous restons des jours sans aller aux toilettes. A l’inverse, nous souffrons également de diarrhées gênantes. C’est quelque chose de commun et même d’habituel que nos passages aux toilettes nous fassent souffrir. Et nous ne savons pas quoi manger pour résoudre cela puisque nous nous sentons pleine et que nous perdons même jusqu’à l’appétit. Nous avons aussi des gaz.

4. L’état émotionnel

Le syndrome de l’intestin irritable et nos émotions sont intimement liés. Vous aurez sûrement remarqué que lorsque vous souffrez de périodes de stress et d’anxiété, votre intestin est mal en point et vous vous sentez encore pire. En revanche, quand vous êtes plus tranquille, la situation s’améliore. Vous devez être attentives aux périodes durant lesquelles vous vous sentez mal émotionnellement et qui apportent ainsi des problèmes.

Si vous êtes de celles qui souffrent du syndrome du colon irritable, vous en connaissez les conséquences. Il faut le voir comme un mal de tête. Il n’est pas nécessaire d’avoir un problème organique pour sentir de la douleur, parfois la fatigue, une mauvaise alimentation, les inquiétudes ou l’anxiété peuvent générer cette maladie. L’intestin irritable fait partie du même type de pathologie.

Il faut donc apprendre à gérer de façon adéquat nos émotions, notre stress et notre anxiété.

Comment pouvons-nous soigner l’intestin irritable ?

jus-de-carotte-betterave-fresaynaranja

Pendant les périodes où nous souffrons du colon irritable, il est recommandé de suivre les règles suivantes:

  • Éviter les aliments acides comme le café, les boissons gazeuses comme le coca…
  • Éviter les gâteaux ainsi que tous les aliments contenant des farines raffinées.
  • Diverses recherches montrent que dans ces cas, nous devrions réduire l’ingestion de gluten qui a tendance à aggraver la douleur.
  • Éviter également les protéines animales : viandes rouges, poissons…
  • Manger peu mais plusieurs fois par jour. Il est meilleur de manger de petites quantités 6 fois par jour. Ne pas oublier de bien mâcher.
  • Boire de l’eau en abondance. Le jus de betterave et de carotte est très adéquat.
  • Augmenter sa consommation de probiotiques, qui soigneront et renforceront votre intestin: laits et yaourts fermentés, miso….
  • Ces fruits sont très adaptés: pêches, fraises, kiwis, pommes, papayes.
  • L’huile de menthe agit comme un bon protecteur.
  • Concernant les infusions, les plus adéquats sont: l’infusion de graines de fenouil, les infusions de menthe et les infusions de mélisse.

Avant toute chose, apprenez à bien gérer vos émotions et votre stress pour qu’ils ne vous submergent pas. Établissez des priorités dans votre vie, en pointant du doigt les choses les plus importantes. Protégez l’estime de vous-même et essayez de vous aménager du temps pour vous chaque jour, pour vous reposer et pour faire des choses qui vous rendent heureuse.