Avec le temps, on apprend à aimer plus, mais moins de gens

Avec le temps, nous nous rendons compte que moins, c'est plus, et que l'important, ce n'est pas d'accumuler des amis, mais d'en avoir de véritables.

Contrairement à ce que beaucoup de gens peuvent penser, le temps seul ne donne pas cette sagesse et cette maturité grâce auxquelles on peut atteindre la vie que l’on souhaite. 

Mûrir implique avant tout de prendre conscience de chaque chose faite et vécue pour en tirer un apprentissage.

C’est un acte qui doit être réalisé avec l’humilité de qui accepte chaque erreur commise sans regrets.

Car tout ce qui arrive, ce sont des expériences, qui nous servent à trouver l’équilibre.

De même, nous nous rendons compte de quelque chose, petit à petit. Ce qui nous apporte le bonheur authentique, ce n’est pas le fait d’avoir des choses, d’accumuler des biens matériels ou d’avoir du succès. 

Le bonheur se trouve dans quelque chose de très simple : aimer et être aimé-e. Et cela prend tout son sens avec un groupe très limité de personnes.

Loin de voir cela comme une caractéristique égoïste, nous devons le voir comme un principe de santé émotionnelle. Cela nous évitera les déceptions, les fausses illusions et nous apportera l’équilibre personnel auquel nous aspirons tous.

Nous vous proposons à présent de réfléchir à ce sujet.

Avec le temps, on apprend, avec le temps on découvre

Pendant l’adolescence ou dans notre première jeunesse, les choses et les personnes viennent à nous comme si nous voulions tout essayer sans appliquer aucun filtre.

  • Nous voulons faire des expériences, rire, aimer, découvrir, sentir… Mettre des limites et des barrières suppose souvent ne pas être accepté et passer à côté de l’opportunité de s’intégrer dans un groupe.
  • Les amours arrivent avec l’intensité d’un orage d’été. Nous nous laissons porter par ce besoin illuminé d’aimer et d’être aimé-e. C’est la même chose avec les amitiés.

Mais au fur et à mesure que le temps passe, nous ouvrons ce regard intérieur qui est capable de voir ce qui nous entoure avec plus de calme, avec plus de perspective et de sagesse.

“Accumuler » des personnes n’apporte pas le bonheur

femme-et-oiseaux-500x323

La solitude peut être soulagée de multiples manières, mais accumuler des amis n’est pas la meilleure. Cela suppose, tout d’abord, d’ajouter des personnes qui ne sont pas toujours sincères et qui ne sont pas en accord avec notre identité à notre vie.

  • La solitude est ce vide personnel que l’on doit remplir avec maturité pour établir des relations plus pleines et authentiques avec les autres.
  • Au fur et à mesure que le temps passe, nous perdons de nombreux amis. Car le temps est sage et nous dit « qui oui », « qui non ».
  • Il n’y a qu’à ce moment-là que nous nous rendons compte que l’authenticité et la tendresse sincère est ce qui peut le plus enrichir notre âme et notre cœur.
  • Des valeurs comme le respect, la réciprocité ou cette complicité où l’on comprend ce dont la personne a besoin n’est pas facile à trouver.
  • Une fois que nous avons de vrai-e-s ami-e-s ou conjoints qui nous correspondent par le cœur, nous refusons de les laisser partir, car ce sont eux qui donnent la lumière à notre existence.

Moins, c’est plus (et aussi dans nos relations personnelles)

Les personnes extraverties et qui ont besoin de stimulations aiment cette interaction continue dans les groupes de gens. Elles aiment ressentir le contact avec ceux qui les entourent.

Rire avec celleux-là, discuter avec celleux-ci…

  • Plus il y a d’interaction, plus il y a de bonheur. Plus il y a d’ami–e-s, plus il y a d’opportunités de sortir, de profiter et de débuter de nouveaux projets.
  • Cependant, et c’est également commun dans ce type de personnalité plus ouverte vers l’extérieur, avec le temps, on découvre qu’il est toujours préférable d’avoir un nombre réduit de personnes autour de soi.
  • Il ne s’agit pas de briser des liens, d’éviter certaines personnes, compagnons ou proches. Il s’agit en réalité de ne pas renforcer ce lien inconfortable à l’aide d’une distance respectueuse.

Mujeres reunidas tomando café

Avec le temps, ce que pensent les autres ne nous ne nous importe plus. Nous savons que « moins c’est plus » et que, si ce « peu » nous apporte un grand bonheur, c’est que nous n’avons besoin de rien de plus.

Découvrez : 5 conseils pour calmer votre esprit et voir les choses positivement

Je me contente de peu car je sais ce que signifie le MEILLEUR

fleur-500x335

Si vous avez deux ami-e-s, et s’iels sont sincères, loyaux/loyales et authentiques, vous n’avez besoin de rien d’autre : c’est un trésor. De même, si vous avez un conjoint avec qui vous vous sentez en harmonie, avec qui vous vous épanouissez, avec qui vous êtes vous-même et avec qui vous profitez de chaque instant, vous avez tout.

  • Réduire notre vie à des sphères proches, comme le conjoint, les ami-e-s et certain-e-s membres de notre famille est un choix que personne ne peut critiquer.

Car quiconque sait ce qu’il possède, l’apprécie et en prend soin. Il n’y a besoin de rien de plus.

  • Mais, c’est quelque chose que tout le monde ne parvient pas à voir. Parfois, la plus belle chose que vous ayez dans votre vie se trouve tout près de vous. 

Semez de l’humilité dans votre cœur et votre regard pour découvrir où se trouve le bonheur authentique.