Les 9 bactéries dangereuses les plus nocives pour l'être humain

Bien qu'elles ne soient pas toutes mortelles, il existe certaines bactéries dangereuses qui peuvent être très nocives pour notre organisme. Elles peuvent également provoquer différents problèmes si elles ne sont pas détectées et traitées à temps.
Les 9 bactéries dangereuses les plus nocives pour l'être humain

Dernière mise à jour : 24 novembre, 2020

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié une liste des bactéries dangereuses les plus nocives pour l’être humain. Ainsi, nous trouvons celles qui ont provoqué le plus de décès.

Connaître ces micro-organismes, leur symptomatologie et également leurs dangers est important pour maintenir notre santé personnelle et familiale.

Ainsi, la majorité d’entre elles provoquent l’apparition de maladies communes qui, si elles ne sont pas traitées, mettent en danger la vie des patients.

La liste atteste également du besoin réel de la part des laboratoires de créer de nouveaux antibiotiques afin de faire face à la menace.

1. Acinetobacter baumannii l’une des bactéries dangereuses et mortelles

Certaines bactéries dangereuses peuvent provoquer de grave problème de santé

Il s’agit sans aucun doute du micro-organisme le plus résistant de nos jours. En effet, des milliers de personnes touchées meurent chaque année à cause de cette bactérie qui crée des anticorps résistants aux médicaments utilisés pour son traitement.

  • Tout commence par une pneumonie agressive accompagnée d’une forte infection des voies urinaires.
  • L’A. baumannii se situe à un niveau de priorité critique et il a déjà été demandé aux laboratoires de se concentrer sur de nouveaux médicaments pour la combattre.

2. Pseudomonas aeruginosa

Les attaques de cet élément pathogène sont très variées et elles sont même parfois difficile à identifier.

  • Ces bactéries dangereuses sont liées aux patients souffrant du sida et de fibrose kystique.
  • Elles peuvent également provoquer une simple dermatite en cas d’ingestion d’eaux contaminées.

Son danger réside dans sa capacité de se reproduire dans des organismes présentant une immunodéficience acquise. Elle provoque également des complications pulmonaires et de fortes infections chez les personnes déjà infectées par d’autres virus.

3. Enterobacteriaceae

L’enterobacteriaceae fait partie de la famille des micro-organismes dont les maladies touchent essentiellement l’appareil digestif et excréteur.

Le côlon, l’estomac et les intestins sont les organes les plus touchés par cette bactérie.

  • De fait, ces bactéries sont responsables de la gastro-entérite infantile, de la salmonelle, de la fièvre typhoïde et de la dysenterie bacillaire.
  • Elle a également touchée de nombreuses personnes pendant l’épisode historique de la peste.
  • De plus, bon nombre de ces bactéries dangereuses sont très résistantes à la pénicilline.

4. Enterococcus faecium

Cette bactérie arrive à coexister dans l’intestin humain. Cependant, dans certaines circonstances, il pourrait également se transformer en un agent nocif.

L’enterococcus faecium est responsable de la méningite néonatale, une infection qui provoque des maux de tête, une rigidité de la nuque, une photophobie et de la fièvre.

  • Elle a actuellement un niveau de priorité élevé, mais non primordial.
  • Le problème c’est qu’elle présente une résistance à certains antibiotiques.

5. Staphylococcus aureus

Certaines bactéries peuvent déclencher un ensemble d’infections et de problèmes sur plusieurs organes du corps humain. C’est le cas ainsi du staphylococcus aureus, qui est capable de provoquer des problèmes de peau ainsi que des problèmes respiratoires et digestifs.

Parmi les problèmes que provoquent ce micro-organisme, nous trouvons :

  • La septicémie
  • La cellulite
  • La méningite
  • Pneumonie
  • Conjonctivite

Ainsi, la grande majorité des infections qui surviennent dans les hôpitaux sont dues à cette bactérie.

6. Helicobacter pylori

Certaines bactéries dangereuses peuvent vivrent longtemps à l'intérieur de notre organisme

Il s’agit d’une bactérie qui habite exclusivement dans l’estomac et qui infecte, en général, la mucosité gastrique et génère des inflammations.

De plus, elle peut causer les maladies suivantes :

  • Des gastrites
  • Un ulcère septique
  • Une irritation du côlon
  • Des lymphomes

Dans certains cas, les personnes la contractent sans développer aucun autre symptôme tout au long de leur vie. Elle se transmet par la salive, les selles et la plaque dentaire.

7. Campylobacter

Il s’agit sans aucun doute du plus grand transmetteur d’intoxications alimentaires au monde.

Parmi les symptômes les plus fréquents nous trouvons :

  • Vomissements
  • Fièvre
  • Diarrhée
  • Douleur abdominale

Dans certains cas particuliers, elle peut aussi provoquer de l’arthrite ou le syndrome de Guillain-Baré. C’est un agent bactérien que nous pouvons parfaitement combattre avec des antibiotiques conventionnels. Cependant, il faut savoir que c’est l’une des bactéries les plus communes et les plus dangereuses.

Il peut ainsi se transmettre par les aliments ou l’eau contaminée, un virus ou le contact avec des animaux porteurs de la bactérie.

8. Salmonella

La Salmonella est une forme d‘enterobacteriaceae qui provoque l’infection que l’on connaît sous le nom de salmonelle.

  • La période d’incubation va d’une semaine à presque un mois.
  • Les symptômes sont de la fièvre, des vomissements, de la diarrhée et un mal-être stomacal.

Les symptômes peuvent durer jusqu’à 2 mois dans le pire des cas. La bactérie peut survivre pendant longtemps dans des aliments comme le beurre, le lait et le chocolat.

9. Neisseria gonorrhoeae

Certaines bactéries dangereuses sont la cause de maladie sexuellement transmissible
Les bactéries Neisseria gonorrhoeae à l’intérieur des phagocytes provoquent une infection sexuellement transmissible : la gonorrhée. Illustration 3D. Phagocytose incomplète

Certaines infections dangereuses se transmettent également par le contact sexuel. C’est le cas particulier de la Neisseria gonorrhoeae.

  • Comme son nom l’indique, ce microbe provoque ce que l’on connaît sous le nom de gonorrhée.
  • Les antibiotiques simples comme l’ampicilline et la pénicilline peuvent ainsi stopper les effets de cette maladie lorsqu’elle est détectée à temps.

Faites-vous tester régulièrement

Il est recommandé de passer un contrôle annuel (au moins) pour vérifier l’état de votre santé et s’il y a quelque chose que vous devez améliorer.

Ayez toujours de bonnes habitudes de vie et, en cas de symptômes persistants et d’inconfort, consultez votre médecin au plus vite. La détection et le traitement précoces de toute maladie (y compris celles causées par les bactéries les plus dangereuses dont nous parlons) sont vitaux.

Enfin, rappelez-vous que vous devez éviter l’automédication, car elle ne peut entraîner que des complications. Si vous souhaitez prendre des médicaments, il est préférable de consulter votre médecin de famille.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le nombril est un nid à bactéries
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Le nombril est un nid à bactéries

D'après une récente étude, le nombril est un nid à bactéries, mais faut-il pour autant chercher à désinfecter cette zone que l'on oublie souvent ?



  • Weinstock, G. M. (2012). Genomic approaches to studying the human microbiota. Nature. https://doi.org/10.1038/nature11553
  • Faust, K., Sathirapongsasuti, J. F., Izard, J., Segata, N., Gevers, D., Raes, J., & Huttenhower, C. (2012). Microbial co-occurrence relationships in the Human Microbiome. PLoS Computational Biology. https://doi.org/10.1371/journal.pcbi.1002606
  • Hyde, E. R., Haarmann, D. P., Lynne, A. M., Bucheli, S. R., & Petrosino, J. F. (2013). The living dead: bacterial community structure of a cadaver at the onset and end of the bloat stage of decomposition. PloS One. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0077733