Comment éliminer les kystes sébacés avec des remèdes maison

· 11 mars 2016
En plus de ne pas manipuler la zone pour ne pas répandre l'infection, il est fondamental de faire très attention à votre hygiène. L'huile essentielle d'arbre à thé contient des propriétés antibactériennes et régénératrices, qui accélèrent la guérison.

Les kystes sébacés sont des protubérances d’aspect huileux, qui se forment sous la peau à cause de l’obstruction d’une glande sébacée par une protéine appelée kératine.

Au-delà du fait qu’ils soient inesthétiques, ils ne représentent pas un réel danger pour la santé et ne causent généralement pas d’autres symptômes de ce genre.

Seulement, dans quelques cas, ils peuvent avoir une odeur assez forte, provoquée par le liquide huileux de couleur jaune qui s’accumule à l’intérieur du kyste.

Ils peuvent avoir des tailles tout à fait différentes, et ils apparaissent souvent dans les zones où se forme du duvet, comme les aisselles, le pubis ou les jambes, entre autres.

Leur apparence est similaire à celle des boutons d’acné, c’est pourquoi certaines personnes prennent la décision de les percer pour faciliter leur élimination.

Or cette pratique fait augmenter le risque d’infection et peut être très dommageable pour la peau.

C’est pour cette raison que, dans la suite de cet article, nous allons vous dévoiler quelques remèdes naturels qui vont contribuer à l’élimination des kystes sébacés. Découvrez-les sans plus attendre !

L’huile essentielle d’arbre à thé

Huile essentielle contre les kystes sébacés.

Cette huile essentielle est célèbre à travers le monde grâce à sa teneur en agents antibactériens et anti-inflammatoires, qui favorise la réduction des kystes sébacés.

Le fait d’en appliquer quotidiennement sur la zone affectée permet d’empêcher le développement des infections, de faciliter la cicatrisation de la peau et d’éviter la formation de marques sur l’épiderme.

Voire également : Comment préparer un masque cicatrisant et antirides pour la peau de votre visage

Comment l’utiliser ?

Mettez quelques gouttes d’huile essentielle sur un morceau de coton, puis appliquez-le sur la zone affectée, deux à trois fois par jour.

L’aloe vera

Le gel d’aloe vera contient de nombreux nutriments bénéfiques pour la peau, capables d’améliorer le processus de guérison des lésions qui s’y développent.

Le fait d’en appliquer directement sur le kyste peut réduire l’apparence des cicatrices, et favoriser l’élimination de la protubérance graisseuse, tout en adoucissant l’épiderme.

Comment l’utiliser ?

  • Prenez une petite quantité de gel d’aloe vera avec le bout de votre index, puis massez la zone infectée, plusieurs fois par jour.
  • Répétez l’opération jusqu’à ce que votre peau récupère son aspect originel.

La prêle

La prêle contre les kystes sébacés.

L’infusion de prêle dispose de propriétés dépuratives qui contribuent à éliminer les toxines, pour accélérer la récupération de la peau.

Sa consommation et son application directement sur la peau permettent de renforcer les défenses naturelles de l’organisme et d’éviter le développement d’infections cutanés.

Ingrédients

  • 1 cuillerée de prêle (10 g)
  • 1 tasse d’eau (250 ml)

Comment l’utiliser ?

  • Faites bouillir une tasse d’eau, puis plongez-y la prêle et laissez reposer le tout pendant 10 minutes.
  • Vous pouvez en consommer jusqu’à trois tasses par jour, ou bien l’appliquer avec un morceau de coton.

L’huile de ricin contre les kystes sébacés

Même si elle est grasse, l’huile de ricin est excellente pour traiter diverses affections de la peau, comme les kystes sébacés.

Son action anti-inflammatoire réduit le gonflement de la peau et permet de soulager la sensation de démangeaison.

Comment l’utiliser ?

  • Plongez un morceau de coton dans de l’huile de ricin, puis appliquez-le directement sur le kyste.
  • Ensuite, posez délicatement sur votre peau une petite bouillotte d’eau chaude, et maintenez une pression pendant quelques instants.
  • L’action combinée de la chaleur et de l’huile est idéale pour résorber la protubérance.

L’hamamélis

Hamamelis contre les kystes sébacés.

L’hamamélis dispose de propriétés astringentes qui permettent de favoriser l’élimination des cellules mortes, et donc de participer à la réduction des kystes graisseux.

Son écorce, tout comme ses feuilles, contiennent des tanins qui permettent d’éliminer les huiles qui s’accumulent dans les pores, tout en les refermant.

Comment l’utiliser ?

  • Plongez un coton ou un linge dans de l’eau ou du gel d’hamamélis, puis frottez légèrement la zone infectée.
  • En seulement quelques jours, votre kyste aura visiblement diminué.

Le vinaigre de pomme

Ce produit, si utilisé dans la gastronomie, dispose d’un effet antibiotique. Qui permet de réduire les inflammations et l’infection à l’origine des kystes.

Nous vous recommandons aussi : Les bienfaits du vinaigre de pomme pour le visage

Comment l’utiliser ?

  • Pour éliminer le pus qui se trouve dans le kyste, mettez du vinaigre de pomme sur votre peau. Puis couvrez avec un bandage adhésif.
  • Attendez trois jours avant de retirer votre bandage, et vous constaterez que le kyste a fortement diminué.
  • Si le kyste n’a pas totalement disparu, répétez l’opération jusqu’à l’obtention du résultat souhaité.

Les sels d’Epsom

Sels contre les kystes sébacés.

Les sels d’Epsom sont réputés pour leur effet relaxant et exfoliant.

En les utilisant sur votre peau, vous allez parvenir à la purifier et à faciliter l’élimination des impuretés qui s’y trouvent, et qui provoquent des troubles comme les kystes sébacés.

Les sels d’Epsom sont très efficaces contre ce type de kystes, car ils préviennent les infections et soulagent les inflammations.

Comment les utiliser ?

  • Versez une demi-tasse de sels d’Epsom (125 g) dans l’eau de votre bain, et plongez-y votre corps pendant 20 minutes.
  • Réalisez de petits massages avec les sels sur les zones affectées par les kystes sébacées.
  • Répétez l’opération tous les jours, pour soulager votre peau.
  • Vous pouvez également réaliser une pâte exfoliante que vous appliquerez directement sur le kyste.

Utilisez le remède qui vous plaît le plus. Mais soyez constant dans l’application du traitement, si vous souhaitez obtenir de bons résultats en peu de temps.

  • Bekiroglu, F., & Whear, N. M. (2007). An unusual “sebaceous cyst.” British Journal of Oral and Maxillofacial Surgery. https://doi.org/10.1016/j.bjoms.2005.10.014
  • Kavimani, M., & Johnson, W. M. S. (2012). Sebaceous cyst - A case study. Biomedicine (India).
  • Harbin, L. J., Khan, M., Thompson, E. M., & Goldin, R. D. (2002). A sebaceous cyst with a difference: Dermatobia hominis. Journal of Clinical Pathology. https://doi.org/10.1136/jcp.55.10.798