Moi aussi j’ai vécu une relation toxique et néfaste

Il n’est pas mauvais de se rendre compte que nous sommes dans une relation toxique. En revanche ça l’est de ne pas vouloir changer la situation par peur ou par dépendance. Nous méritons tou-te-s d’être heureux-ses, sans conditions.

 

Moi aussi j’ai souffert d’une relation toxique et néfaste qui m’a détruit en tant que personne et qui a détruit tout le bon qu’il y avait en moi. Le pire c’est que c’était une situation si toxique que j’en suis arrivée à croire que tout était ma faute.

Je compare souvent une relation toxique à l’addiction à une drogue. Même si vous savez qu’elle vous fait du mal, qu’elle n’est pas positive pour vous, d’une certaine manière vous finissez par justifier sa consommation.

Découvrez : Comment savoir si vous êtes dans une relation de couple toxique

Il serait hypocrite d’affirmer qu’on peut en sortir facilement. Ce n’est pas le cas. Ce ne sont pas des jours, des mois… Parfois des années entières passent jusqu’à ce que vous soyez capable d’ouvrir les yeux, de vous pardonner et d’aller de l’avant.

Lorsque ce moment arrive, vous vous rendez compte que ce ne fut pas aussi difficile que ce vous auriez pensé. Cependant, quelque chose en vous, vous forçait à rester dans ce contexte désagréable.

Une relation toxique vous détruit complètement

suicide

Nous ne pouvons réduire les relations toxiques à un seul type, car il en existe de nombreuses et différentes sortes.

En voici quelques exemples :

  • Relation toxique par dépendance : La personne ne peut vivre sans son/sa partenaire, c’est pour cela qu’elle cherche sans cesse un-e compagnon/compagne. Sans lui/elle, elle se sent vide et sa vie n’a pas de sens.
  • Relation toxique par maltraitance : L’un-e des membres du couple souffre d’abus physiques ou de maltraitance psychologique de la part de l’autre. La victime pense que tout est sa faute.
  • Relation toxique basée sur le mensonge : Sans confiance, un couple ne peut aller de l’avant, à moins que l’un-e des membres ne se rende pas compte des mensonges (ou s’il le fait, il les accepte).
  • Relation toxique basée sur l’idéalisation : tôt ou tard la personne que nous mettons sur un piédestal, chute. Surgissent alors les déceptions, les désillusions et le désenchantement.
  • Relation toxique basée sur l’absorption : On les appelle aussi « voleurs d’énergie« , ces personnes qui s’approchent de vous, vous absorbent tout le bon en vous et lorsqu’elles ont fini, elles vous abandonnent.

Dans tous ces cas de relations toxiques vous êtes la victime. Vous vous brisez, vous détruisez, vous fendillez de l’intérieur jusqu’à vous effacer. De cette manière, l’autre personne peut vous manipuler.

Lisez : 6 types de relations toxiques que vous devez éviter

aide-suicide
Vous ne savez plus qui vous êtes, pour commencer à être ce que l’autre veut que vous soyez. Vous vous êtes oublié-e ; vous avez même perdu le respect que vous aviez pour vous auparavant. C’est le moment de le retrouver, vous ne croyez pas ?

On peut sortir d’une relation toxique

Comme nous l’avons déjà dit, on peut sortir d’une relation toxique. Le grand problème c’est que ce ne sera pas un changement drastique et immédiat. Il aura besoin de temps.

Vous avez vécu sous le joug de la personne que vous avez aimée pendant longtemps. Une dynamique de vie qui s’est très bien imprégnée de vous.

En sortir est difficile, mais pas impossible. Vous avez seulement besoin d’être conscient-e de certaines choses.

Pour commencer, vous devez vous rendre compte que vous êtes dans une relation toxique. Vous n’êtes pas bien, vous voyez de vos propres yeux comment votre partenaire vous ment, vous manipule et que vous dépendez de lui/d’elle…

Ne ratez pas : 5 choses que vous ne devez pas permettre dans votre relation de couple

Une fois cette étape passée, qui n’est pas aussi facile qu’elle ne le paraît, c’est le moment de prendre conscience que cela doit changer.

Nous ne savons pas quand cela arrivera car, même avec toute notre volonté, nous retomberons plusieurs fois dedans.

depression-tristesse

Cependant, notre subconscient a déjà assimilé que cette situation n’est pas éternelle. Un jour, non lointain, sa fin arrivera.

Mais ce n’est pas tout. Vous devez tracer votre propre chemin avec vos actes, et ne plus accepter ce que vous approuviez jusqu’alors. Alors, au travail !

Le chemin vers l’espoir

Je disais au début que j’avais vécu une relation toxique et néfaste. Cependant, tout comme moi, beaucoup d’autres personnes en ont souffert.

Une relation basée sur la dépendance qui a permis que toute ma joie, mon bonheur et ma motivation se retrouvent entre les mains d’un autre individu.

La relation avec mon partenaire est devenue un cercle vicieux plein de négativité. Il n’y avait pas d’échappatoire possible, même si j’en apercevais une petite et une faible lueur d’espoir de temps en temps.

J’ai passé une longue période sous le joug de l’anxiété, désespérée d’accomplir ce que je voyais clairement depuis un œil distant et prudent.

Ce fut la meilleure période pour mes alliés. Le jour où je m’y attendais le moins tout se termina. Je me suis levé avec un air nouveau, changé.

Le calvaire dans lequel je m’étais immergé-e arrivait à sa fin.

paradis-heureux

Avant de partir lisez : 5 dangers de la dépendance émotionnelle dans le couple

N’ayez pas peur d’être dans une relation toxique. Tout comme nous commettons des erreurs, nous pouvons tomber dans des relations néfastes dans lesquelles, sans le vouloir, nous nous retrouvons impliqué-e-s.

Soyez conscient-e de ce qui arrive et essayez d’apprendre de vos erreurs. Ne soyez pas pressé-e, car tout enseignement a besoin de temps.

Au final, vous ouvrirez les yeux et vous pourrez recommencer.