4 conseils pour réduire le flux de la menstruation

11 mai 2018
Chaque organisme a ses propres caractéristiques et, lorsqu'il s'agit de la période menstruelle, une femme doit être très attentive à sa santé. Avez-vous un flux normal ou élevé ? Suivez ces conseils pour le contrôler.

Le flux vaginal protège le vagin de l’infection, le nettoie et l’hydrate. Cependant, il  peut augmenter de façon significative pendant les règles et affecter la vie quotidienne d’une femme. Suivez ces 4 conseils pour réduire le flux menstruel.

Les changements dans l’intensité des saignements pendant les règles peuvent limiter la qualité de vie d’une femme.

Notre corps a un niveau d’hormones, comme les œstrogènes. Ceci détermine l’augmentation ou la diminution des pertes vaginales pendant les jours d’ovulation. Par conséquent, toute altération influence directement la qualité de votre vie au cours de cette période du mois.

Conseils pour réduire le flux des menstruations

La première chose à faire est de consulter un médecin. De cette façon, vous pourrez confirmer que l’intensité de votre flux n’est pas le résultat d’un déséquilibre interne plus important. Mais vous pouvez appliquer ces conseils pour réduire le flux.

1. Améliorer le régime alimentaire

améliorer le régime alimentaire pour réduire le flux de la menstruation

Choisissez des aliments sains et riches en nutriments, comme les protéines, les aliments riches en fer et les produits laitiers, pour le calcium. Car le fer joue un rôle essentiel dans la formation des globules rouges. En effet, une carence en fer peut provoquer des saignements abondants.

La vitamine C a un effet synergique. Car elle est nécessaire à l’absorption efficace du fer. Incorporez dans votre régime les aliments qui contiennent ces deux éléments pour combattre la ménorragie. Nous vous suggérons de consommer les aliments de la liste suivante :

  • Fruits secs
  • Légumes verts
  • Yaourt
  • Fromage
  • Oranges
  • Fraises ou fruits rouges
  • Pruneaux secs
  • Abricots.

Voir aussi : Pourquoi est-il sain de manger des fruits secs ?

2. Prendre des suppléments

Améliorez les effets des aliments sur votre corps en prenant des suppléments de fer, de manganèse, de zinc, de calcium et de vitamine B6. Vous pouvez les prendre dans un supplément multi-vitaminique ou bien chacun séparément.

Les suppléments de fer aident à réduire le flux menstruel. La vitamine B convertit l’excès d’œstrogène dans le foie et favorise la synthèse des prostaglandines. Celles-ci sont essentielles pour réduire la formation de caillots sanguins anormaux.

3. Préparer des infusions

préparer des infusions pour réduire le flux des menstruations

De nombreuses herbes sont utilisées depuis de longues années très longtemps pour contrôler les saignements utérins excessifs. Ils peuvent également corriger les déséquilibres hormonaux et contrôler la ménorragie.

Buvez des infusions des plantes naturelles ci-dessous. Car elles sont idéales pour le soulagement rapide, la production de progestérone et la relaxation des muscles utérins :

  • Alchémille (Pied-de-lion)
  • Capsella (Bourse de pasteur)
  • Arbre au poivre
  • Cannelle
  • Feuilles de framboisier

4. Appliquer des compresses de glace

Le froid réduit les saignements, soulage la douleur et l’inflammation. Car il  provoque une constriction des vaisseaux sanguins qui diminue la perte de sang.

Vous devriez placer un sac rempli de glaçons sur votre abdomen. Laissez reposer pendant 20 minutes maximum, retirez-le, puis positionnez-le à nouveau (pendant 2 à 4 heures). Faites-le tant que les symptômes durent. Si votre peau est trop froide ou engourdie, retirez la compresse de glace.

Nous vous recommandons de lire : Comment combattre l’inflammation et les gaz intestinaux grâce à l’aloe vera et la papaye

Et quand n’est-ce pas normal ?

réduire le flux des menstruations lorsqu'il est anormalement abondant

Savoir quelle quantité de flux est normale et quel type de saignement devrait exister dans chaque cycle est une préoccupation fréquente. Il y a des altérations qui peuvent être mesurées en tenant compte de la périodicité, de l’intensité et de la durée des menstruations.

La périodicité doit être tous les 21 ou 35 jours. L’intensité normale varie de 30 à 80 ml et la durée idéale est de 3 à 7 jours. Parmi les altérations, il y a le saignement ovulatoire, qui est un flux très rare au milieu du cycle et de couleur brune.

Il y a aussi d’autres altérations du flux :

  • Polyménorrhée : durée des menstruations de plus de 7 jours)
  • Oligoménorrhée : cycles de moins de 3 jours)
  • Opsoménorrhée : intervalles supérieurs à 35 jours)
  • Hyperménorrhée : règles avec plus de 80 ml/cycle)
  • Hypoménorrhée : diminution des saignements)

Chaque altération doit être étudiée et traitée individuellement par un médecin.

Influences sur la santé

Il est donc très utile de prendre des mesures de contrôle parce que un flux menstruel abondant ou prolongé affecte votre vie quotidienne. Y compris les activités physiques et la santé émotionnelle, ainsi que la vie sociale.

Cela peut également causer de graves problèmes de santé, comme l’anémie ferriprive. Le flux menstruel entraîne habituellement des étourdissements, de la fatigue, des maux de tête, des crampes, des crampes, de l’essoufflement, une vision floue et de l’arythmie.

Si l’intensité de votre cycle n’est pas le résultat d’une maladie qui nécessite une intervention médicale, avec ces 4 conseils pour réduire le flux de la menstruation, vous pouvez oublier les mauvais moments que vous passez pendant ces jours et profiter de la joie d’être une femme.

 

A découvrir aussi