7 signes qui alertent d’une maladie des reins

29 août 2016
Même si nous ne faisons pas forcément le lien entre tous ces signes, si nous souffrons de plusieurs de ces symptômes, il est préférable de consulter un spécialiste pour qu'il nous fasse des examens pertinents et pour qu'il écarte un problème de reins.

Les reins sont les organes qui se trouvent au niveau de la partie postérieure de l’abdomen, parallèle à la colonne vertébrale.

Leur bon fonctionnement joue un rôle très important dans la santé des êtres humains car ils sont responsables du faible contrôle des niveaux d’électrolytes, de la pression artérielle et des liquides, entre autres.

Tout comme cela arrive dans les autres systèmes du corps, les reins ont un risque continu de souffrir d’infections et d’autres types de maladies.

Même si les problèmes de reins ne sont pas très fréquents, le problème, c’est qu’ils ne présentent pas de symptômes aux premiers stades et qu’ils sont très difficiles à diagnostiquer.

La seule manière de les identifier avec précision, c’est à l’aide d’examens médicaux de sang et d’urine.

Cependant, il y a certains signaux physiques qui pourrait aussi aider à suspecter le développement d’une anomalie.

Dans cet article, nous souhaitons partager avec vous les 7 signaux les plus courants pour que vous n’hésitiez plus à consulter un médecin si vous en souffrez.

1. La fatigue excessive

Sensation-de-fatigue-500x334

La fatigue chronique est le résultat de la difficulté du sang à transporter l’oxygène vers les cellules du corps quand il développe un problème rénal.

Les reins ont un lien avec la production de globules rouges et leur détérioration les empêche d’en produire en quantités adaptées.

Lisez aussi : Vous êtes fatigué ? Peut-être avez-vous besoin de ces nutriments

2. Des démangeaisons sur la peau

Grâce aux reins, une grande partie des toxines du sang sont expulsées du corps à travers l’urine.

Si ces organes fonctionnent mal, les déchets sont retenus dans les tissus et il est fréquent de ressentir des démangeaisons ou des fourmillements sous la peau. 

3. Les œdèmes

Œdeme-inflammation-500x282

La rétention d’eau ou les œdèmes sont parmi les symptômes les plus fréquents des maladies des reins.

Bien que beaucoup de facteurs influent sur leur apparition, l’insuffisance rénale est l’une des causes principales.

Ces organes contrôlent les niveaux d’eau et de sodium dans l’organisme, et un mauvais fonctionnement empêche leur équilibre.

Ce symptôme peut également surgir quand il y a de grandes pertes de protéines dans l’urine, une affection nommée syndrome néphrotique.

L’inflammation a tendance à se concentrer sur les pieds et les mollets, même si parfois, elle a lieu au niveau des bras, du visage et d’autres parties du corps.

4. L’anémie

Les symptômes d’anémie chez les patients sont un indicateur d’une maladie des reins à un niveau très avancé et grave.

Ces organes sont chargés de produire une hormone appelée érythropoïétine, qui est censée stimuler la moelle osseuse pour produire les globules.

Puisque leur fonction est à un stade grave de l’insuffisance rénale, leur niveau diminue notablement et produit des symptômes chroniques d’anémie.

5. La douleur de dos

Douleur-lombaire-500x334

Les douleurs au niveau de la zone lombaire et des côtés du corps peuvent signaler une possible maladie rénale, surtout chez les patients âgés.

Si ce n’est pas un symptôme très habituel, il peut se produire face à la présence de calculs dans les reins ou dans les voies urinaires.

Dans ces cas, la douleur est souvent intense et a tendance à être accompagnée d’autres symptômes comme les difficultés à uriner ou la sensation de brûlures.

Il est important de distinguer cette douleur de celle que produisent les muscles, surtout car elle peut être clé dans la bonne détection d’une maladie grave.

6. Les changements dans l’urine

Savoir distinguer l’urine de reins sains est déterminant pour pouvoir détecter les signes d’alerte de difficultés rénales. 

Lorsque ces organes développent un manque, les problèmes suivants se développent :

  • Une plus grande envie d’uriner au milieu de la nuit.
  • Une urine à l’aspect spongieux ou pétillant.
  • Une urine à l’odeur fétide ou à la couleur sombre.
  • Plus d’urine, avec une couleur trop pâle.
  • Des difficultés à uriner plus de quatre fois par jour.
  • L’incontinence urinaire.
  • La présence de sang dans l’urine.

Consultez aussi cet article : Se retenir d’uriner : 5 conséquences potentiellement graves

7. La mauvaise haleine

Haleine-ammoniac-500x334

L’haleine d’ammoniac et le goût métallique dans la bouche peuvent avoir lieu à cause de l’accumulation de toxines dans le sang due à l’insuffisance rénale.

Ce symptôme inconfortable est difficile à contrôler, même lorsque l’on a de bonnes habitudes d’hygiène buccale.

Même si tous les symptômes mentionnés peuvent être dus à de nombreuses causes, il est toujours préférable d’envisager un possible problème rénal.

Consultez un médecin en cas de doute et demandez à faire les examens nécessaires pour vérifier que tout va bien.

A découvrir aussi